Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 13 juillet 2019

De Tours à Copenhague -2-

Jeudi 4 juillet : de Hambourg à Odense.

Départ de l'hôtel à 8 heures. Dans la matinée nous passons la frontière. Ça y est, nous sommes maintenant au Danemark, dans le Jutland du sud  et ... Il se met à pleuvoir !

IMGP4537a.JPG

Pause déjeuner dans un très bel établissement situé au bord de l'eau. On ne sait pas trop ce qu'on mange, mais bon ... Parait-il que c'est la toute nouvelle cuisine danoise qui se veut "haut-de-gamme".

IMGP4535a.JPG

IMGP4536a.JPG

Nous filons vers le nord et après la ville de Frédéricia, nous arrivons à Egeskov pour la visite du parc et du château. Il fait un vent à décorner un cocu et il pleut par intermittence. La température ne doit pas dépasser les 15°.

Autant vous dire que les photos sont sombres à souhait.

IMGP4547a.JPG

Ce château de style Renaissance a été construit sur l'eau, sur des pilotis de chêne. Il est toujours habité et on ne visite qu'une partie seulement.

IMGP4573a.JPG

IMGP4556a.JPG

IMGP4557a.JPG

IMGP4564a.JPG

Dans le beau parc, on peut admirer des sculptures modernes. Le propriétaire des lieux est un grand collectionneur de voitures. Il expose ses trophées dans les anciennes dépendances du château.

IMGP4565a.JPG

IMGP4562a.JPG

IMGP4580a.JPG

Allez savoir pourquoi, je n'ai fait aucune photo ! En fait, j'étais à cet instant précis d'une humeur de chien, j'avais froid et j'étais surtout préoccupée par une seule chose : trouver des timbres pour expédier le courrier de Thierry ! Il a dessiné un si joli timbre représentant le port de Copenhague qu'il serait dommage que son courrier n'arrive pas à destination.

IMGP0726a.JPG

Notre guide, Thomas, nous avait dit que les timbres étaient difficiles à trouver depuis que la poste du Danemark avait été supprimée. On pouvait s'en procurer au compte-gouttes dans certains  magasins de souvenirs, quelquefois aussi dans les super-marchés ! Bref, ça s'annonçait galère ... Et ce le fut jusqu'au dernier jour ! Un vrai parcours du combattant pour arriver à timbrer correctement les 14 lettres ! 

Là, à Egeskov, je réussis à obtenir 12 timbres, mais le tarif pour la France est de 30 couronnes et mes timbres ne font que 14 couronnes. Le casse-tête va pouvoir commencer.

Après cette visite contrariée par le mauvais temps (dommage), nous redescendons vers le sud et traversons la mer pour rejoindre l'île de Fionie. Nous atteignons Odense vers 19 heures.

Nous logeons pour une nuit au grand hôtel :

odense.jpg

IMGP4583a.JPG

À suivre

 

 

17:05 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : danemark, egeskov, château

vendredi, 12 juillet 2019

De Tours à Copenhague -1-

Il y a quelques mois, j'ai découvert un voyage à destination du Danemark. Cela a retenu mon attention car les voyages organisés pour ce pays sont assez rares. Je suis donc allée à l'agence pour m'inscrire. Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir qu'il ne restait plus que 4 places ! De plus, les places dans le car étaient à choisir sur plan. J'ai hésité un moment car j'aime bien me placer où je veux - dans la mesure des disponibilités bien sûr-.

Mais le fait de passer par Brême et Lübeck en Allemagne, deux villes que je n'avais pas encore eu l'occasion de visiter, m'a finalement convaincue et je me suis donc inscrite.  

Voici le trajet prévu :

allemagne,brême

Le jour du départ arrive enfin : mardi 2 juillet à 6h30.

Une navette gratuite vient me chercher à la maison et me conduit sur l'aire d'autoroute de Tours-Nord. Là, j'attends le car qui vient d'Angoulême et qui arrive à 7h15. 

Première bonne -et même très bonne- surprise - : il n'y a que 12 personnes à bord !

Devant mon étonnement, Thomas, l'accompagnateur, m'explique que nous ne sommes que 16 au total, deux désistements de dernière minute ayant eu lieu quelques jours seulement avant le départ.  

— Alors, je peux m'installer où je veux ?

— Bien sûr, vous avez l'embarras du choix !

Et c'est ainsi que je me retrouve tout au fond du car, squattant les cinq places, passant de gauche à droite au fil des kilomètres parcourus. C'est le top !

Après cette pause durant laquelle les premiers passagers ont pris leur petit déjeuner, nous reprenons la route en direction de Compiègne, où nous nous arrêtons pour le déjeuner et pour récupérer deux autres personnes.

Les kilomètres défilent, nous voici bientôt en Belgique. Là, les toilettes sont payantes (70 centimes). Nous passons près de Charleroi, Namur et Liège et, en fin de soirée nous arrivons à Aachen (Aix-la-Chapelle) en Allemagne. C'est là que nous allons passer la première nuit.

Un troisième passager est arrivé, venant de Düsseldorf. Le groupe est maintenant au complet. 

Mercredi 3 juillet : départ de l'hôtel à 7 heures. Nous prenons la direction de Brême. Sur l'autoroute le trafic est intense, et nous traversons tout le bassin de la Ruhr. 

Déjeuner à Brême, puis, l'après midi, visite de la ville. Pour l'histoire de cette ville, se reporter ICI.

L'architecture des bâtiments est somptueuse.

Voici tout d'abord la place du marché avec l'hôtel de ville

allemagne,brême

allemagne,brême

allemagne,brême

la statue de Roland, protecteur de la ville, et son épée Durandal

allemagne,brême

la cathédrale Saint-Pierre

allemagne,brême

la statue de Bismarck

allemagne,brême

et la statue des animaux musiciens de Brême réalisée par Gerhard Marcks en 1951, d'après le célèbre conte éponyme des frères Grimm.

allemagne,brême

Un peu plus loin, nous découvrons le Schnoor, ancien quartier des pêcheurs, avec ses maisons basses mais très coquettes.

allemagne,brême

allemagne,brême

Nous nous retrouvons tous sur la place du marché après un temps libre. J'en ai profité pour aller dans une pharmacie acheter une pommade contre les piqûres d'insectes. La veille du départ, j'ai été piquée par une bestiole et depuis ma cheville a doublé de volume ! 

Le temps que nous étions sur la place, un homme est arrivé avec un sac rempli de terre. Il a fait un petit tas au sol et y a piqué une rose. Puis il est reparti ... Il avait très certainement une raison de faire ce geste, mais j'ai oublié de demander à Thomas.

allemagne,brême

Nous repartons en direction de Hambourg et nous nous arrêtons dans cet hôtel tout près de l'autoroute pour la deuxième nuit.

allemagne,brême

À suivre

Pour ceux qui ne connaissent pas le conte "Les musiciens de Brême" :

Enfin, je vous propose plus de photos de Brême dans ce diaporama :

18:16 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : allemagne, brême

jeudi, 11 juillet 2019

Escapade en Europe du nord, aperçu


podcast

Voici quelques photos prises lors de mon voyage en Allemagne et au Danemark.

IMGP4441a.JPG

IMGP4726a.JPG

IMGP4611a.JPG

IMGP4772a.JPG

IMGP4806a.JPG

IMGP4754a.JPG

IMGP4866a.JPG

IMGP4980.JPG

IMGP4930a.JPG

IMGP4994a.JPG

IMGP5029a.JPG

IMGP4927.JPG

Le récit suit dans les jours qui viennent.

11:30 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : allemagne, danemark

mardi, 04 juin 2019

Une semaine en Croatie et en Bosnie-Herzégovine, épilogue

Mardi 21 mai : retour en France.

Rien de spécial à dire sur cette journée consacrée au retour. Je suis arrivée à la maison vers 23 heures.

Si j'avais à faire le bilan de cette semaine, il serait mitigé. Certes j'ai vu de beaux paysages, des villes à l'architecture intéressante (Zadar, Trogir, Mostar, Korcula, Dubrovnik). Dans les restaurants, nous avons pu goûter à des spécialités que j'ai beaucoup appréciées. Enfin, je rends hommage ici à notre guide, Mirjana, qui fut d'une extrême sollicitude avec le groupe (et il en fallait, croyez-moi, de la sollicitude  !).

Mais ... Mais quoi au juste ? Une lassitude générale ? Ça doit être ça. Et puis, ce qui m'a dérangé, c'est le fait d'être en bord de mer et de ne pas voir la mer dans son immensité. Il y avait toujours des îles ou des îlots qui en bouchaient la vue et qui donnaient l'impression de se trouver au bord d'un lac. 

Enfin, le pire c'est l'affluence. Hélas, cela devient maintenant de plus en plus fréquent dans tous les lieux du monde où le tourisme s'est développé. C'est la rançon de la gloire ...

Peut-être me suis-je trompée de voyage et aurais-je dû choisir une croisière sur la côte dalmate ? Les impressions auraient sans doute été fort différentes.

Mais ne vous fiez pas à mes impressions qui restent très personnelles, la Croatie demeure une destination intéressante à découvrir !

Depuis mon retour, je me suis lancée dans une autre aventure avec mon amie Catherine. Nous avons décidé de partir à la découverte des villages tourangeaux de moins de 220 habitants, soit un total de 18 villages. Catherine a trouvé un titre amusant à cette escapade : Road trip dans le 3-7.

croatie, bosnie herzegovine

Comment se porte notre ruralité ? C'est à découvrir dans les prochains jours.

lundi, 03 juin 2019

Une semaine en Croatie et en Bosnie-Herzégovine -9-

Lundi 20 mai : Journée à Dubrovnik.

Pour notre dernier jour en Croatie, nous partons à Dubrovnik, la perle de la côte dalmate.

Dubrovnik s'appelait autrefois Raguse (Ragusa en italien) ; elle était la capitale de la forissante petite république indépendante de Raguse jusqu'à l'arrivée des troupes napoléoniennes en 1806. En 1808, le maréchal Marmont, gouverneur de la ville, supprime la république et l'intègre dans le royaume d'Italie.

Pour plus de renseignements historiques, cliquez ICI.

Le car nous laisse à l'entrée de la vieille ville et on est tout de suite dans le bain — je veux dire par-là qu'on est happé par un flot de touristes qui se ruent vers la porte d'entrée.

J'imagine aisément la suite de la journée ... Agoraphobe ? Ochlophobe ? Non, je dirai plutôt démophobe ! Chassez-moi ces touristes que je ne saurais voir. 

La plaie de Dubrovnik est son trop grand attrait touristique. Alors, la ville a vu sa population décroître au fil des ans avec la fermeture des petits magasins. Vous ne trouverez pas une épicerie, une boucherie ou encore un cordonnier ... Par contre, les magasins de souvenirs, les fringues, les restaurants sont côte-à-côte. Tout est dédié au tourisme ! On comprend pourquoi la population locale supporte de moins en moins cet afflux qui a soudainement progressé depuis qu'une série américaine y a tourné des séquences (je veux parler de Game of Thrones). Voir le lien en bas de la page. Je suis donc le mouvement et pleine de bonne volonté pourtant je commence à photographier. Peine perdue ! Voilà ce que ça donne :

L'artère principale (le Stradun) :

croatie,dubrovnik

La belle fontaine d'Onofrio :

croatie,dubrovnik

À partir de cet instant, je ne photographie que des éléments d'architecture. C'est très frustrant. Néanmoins je trouve quelques perles :

croatie,dubrovnik

Le midi nous déjeunons dans un restaurant situé près du port de plaisance et nous avons ensuite trois heures de libre pour flâner à notre guise.  

croatie,dubrovnik

— Pff ... Telle fut ma réaction à cette annonce. Alors, après avoir erré un moment dans la foule cosmopolite, je finis par atterrir à la terrasse d'un café sur l'artère centrale d'où je regarde le flot ininterrompu des touristes. Bien peu d'ailleurs semblent prêter attention à ce qui se passe autour d'eux, les yeux rivés sur leur smartphone.

Par chance, sur les murs ont été accrochées d'anciennes cartes postales de Raguse et je les photographie — histoire de passer le temps —.

Pour en savoir davantage :

Tourisme à Dubrovnik.

Pour clore le chapitre, voici mon diaporama :

10:22 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : croatie, dubrovnik