Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 28 février 2019

Le temps du Carnaval -2-

Jeudi 21 février, suite et fin.

Nous quittons l'hôtel à midi trente en direction de Menton. Le temps s'est nettement rafraîchi, le vent s'est levé et des nuages de pollen sortent des cyprès. 

Bienvenue dans la ville des citrons !

cote d'azur,menton,carnaval,citrons

cote d'azur,menton,carnaval,citrons

Dans l'après-midi, nous avons le temps de visiter l'espace des chars d'agrumes dans les jardins Biovès situés face au casino.

cote d'azur,menton,carnaval,citrons

cote d'azur,menton,carnaval,citrons

cote d'azur,menton,carnaval,citrons

cote d'azur,menton,carnaval,citrons

cote d'azur,menton,carnaval,citrons

cote d'azur,menton,carnaval,citrons

Nous avons un peu de temps libre avant le dîner prévu à 19 heures dans le Casino.

cote d'azur,menton,carnaval,citrons

Cela laisse le temps de prendre un pot puis d'aller voir la plage :

cote d'azur,menton,carnaval,citrons

Il faut vraiment avoir envie de faire trempette pour se baigner ici ! On est loin des belles plages de sable fin de la côte atlantique.

Le dîner se déroule correctement jusqu'au moment où arrive le dessert. Je remarque que je n'ai pas de cuiller ; j'en demande donc une à la petite serveuse qui me fait cette réponse incroyable d'un air embarrassé :

— Je suis désolée, mais nous n'en avons pas assez !

— C'est une blague ?

— Non,non, pas du tout.

— Donc, si je comprends bien, il faut venir avec ses couverts dans le casino de Menton. Tant pis, je mangerai avec les doigts.

19h30 : début du calvaire des festivités

L'entrée principale pour accéder au défilé se situe juste devant l'entrée du casino. Quand nous sortons, l'espace est noir de monde. Il faut jouer des coudes pour se frayer un chemin dans cette ruche grouillante. Je sens très vite que je ne vais pas supporter ça longtemps. Effectivement, au bout d'une petite heure à être poussée, comprimée de tous côtés, je jette l'éponge. Je sais que le point de ralliement est devant l'entrée du casino après le feu d'artifice. Je vais donc tâcher de trouver un autre moyen ... et je le trouve effectivement ! Je trouve un endroit où m'asseoir et à à 21h30, alors que les premiers chars commencent à défiler et que le point de contrôle est presque totalement désert, je rentre dans l'enceinte. J'ai une place assise dans les tribunes mais je préfère déambuler le long de la rue, ce qui me permet d'être face aux chars. Bon, toutes les photos ne sont pas réussies car c'est un peu la bousculade, mais dans l'ensemble je suis assez contente du résultat. 

À la fin du défilé, c'est la grande bousculade pour accéder à la plage afin d'assister au feu d'artifice ; je trouve une place en recul.

Je retrouve ensuite tout le groupe devant le casino et nous rentrons à l'hôtel. Ouf, quelle journée ! 

 

mercredi, 27 février 2019

Le temps du Carnaval -1-

Départ le mercredi 20 février à 4 heures du matin. Ce voyage semble avoir intéressé les gens puisque nous sommes environ 80 personnes réparties dans deux bus. Cette fois-ci, il y a huit individuels avec lesquels je partage la plupart des repas. Les autres personnes font partie d'une association et il ne leur vient jamais à l'esprit que lorsqu'on est seul, on aimerait parfois pouvoir échanger avec d'autres. Mais je commence à être habituée et je n'attends rien. 

cote d'azur,grasse,tanneron

La pause déjeuner se fait à Saint-Rambert-d'Albon, dans la Drôme, à une soixantaine de kilomètres au sud de Lyon. C'est une charmante petite auberge située tout près du Rhône ; Notez le niveau impressionnant des crues du Rhône qui sont inscrites sur le mur.

cote d'azur,grasse,tanneron

cote d'azur,grasse,tanneron

Nous arrivons à Grasse vers 20 heures. Nous sommes logés dans un village vacances situé sur une pente escarpée, dans un agréable jardin. Pour l'instant il fait nuit, on verra mieux demain !

Jeudi 21 février :

cote d'azur,grasse,tanneron

Départ pour la visite du massif de Tanneron. À cette époque de l'année, le massif se couvre d'un manteau jaune. C'est la saison du mimosa. On peut se demander pourquoi le mimosa fleurit en hiver ; on comprend mieux quand on sait qu'il vient d'Australie -apportée en Europe à la fin du XVIIIe siècle-. L'Australie étant située dans l'hémisphère-sud, l'été y est en décembre-mars. Le mimosa pousse à l'état sauvage et s'est très bien acclimaté à la région.

cote d'azur,grasse,tanneron

cote d'azur,grasse,tanneron

La petite route grimpe parmi les mimosas. Nous arrivons bientôt dans une forcerie, chez un mimosiste, Bernard VIAL.

cote d'azur,grasse,tanneron

Au XIXe siècle, on s'est aperçu que le mimosa fleurissait beaucoup plus vite si l'on mettait les branches à tremper dans l'eau dans une pièce chauffée à 25 degrés, avec une forte teneur en humidité. 

Le principe est toujours le même aujourd'hui.

Le mimosiste s'est diversifié ; il fait également du miel (sariette-lavande), du sirop de mimosa, des savonnettes.

cote d'azur,grasse,tanneron

Vous trouverez de plus amples informations sur son site, ICI.

Il est très bavard ,Bernard, mais aussi très intéressant. Par exemple, il nous a expliqué que la vraie lavande a été décimée par une maladie et remplacée par un croisement qui s'appelle le lavandin. La lavande pousse sur une seule tige tandis que le lavandin a plusieurs rameaux. Et puis, le lavandin est beaucoup plus agressif au niveau de l'odeur !

Pour piéger les frelons asiatiques, il conseille un mélange de bière, vin blanc et sel. 

Chacun fait ensuite ses petites emplettes puis retour à l'hôtel. Nous déjeunons tôt (11h) car cet après-midi nous partons à Menton.

cote d'azur,grasse,tanneron

À suivre 

 

jeudi, 07 février 2019

La colline des croix

Je vous emmène aujourd'hui à la découverte d'un lieu insolite situé au nord de la Lituanie, près de la ville de Siauliai.

Là se dresse une colline entièrement recouverte de croix.

lituanie,siauiai, colline des croixl

Les premières croix furent déposées au XIVe siècle. Pour les Lituaniens catholiques, cet endroit s'identifia très tôt à un lieu de résistance pacifique face aux menaces auxquelles ils durent faire face à travers leur histoire.

lituanie,siauiai, colline des croixl

Durant l'occupation soviétique (1944-1990), ils continuèrent à venir déposer des croix et des offrandes malgré l'interdiction.

lituanie,siauiai, colline des croixl

Par trois fois le site fut rasé par les bulldozers mais, à chaque fois, il était reconstruit.

lituanie,siauiai, colline des croixl

De guerre lasse, les Soviétiques renoncèrent à retirer les croix en 1985.

lituanie,siauiai, colline des croixl

J'ai visité ce lieu en septembre 2015. En voici quelques extraits :

lundi, 04 février 2019

Et si on prenait le train ou le bateau ?

transsibérien,russie

Le voyage dans le Transsibérien -que j'ai effectué en 2010- reste incontestablement un de mes meilleurs souvenirs. Traverser une grande partie de cet immense pays permet de découvrir ce qu'on n'a pas l'occasion de voir dans tous les reportages proposés, à savoir la Russie profonde.

transsibérien,russie

transsibérien,russie

En ce moment je cherche justement un voyage  hors des sentiers battus, non pas que la croisière proposée entre Saint-Pétersbourg et Moscou ne m'intéresse pas, mais c'est devenu une destination trop fréquentée.

Je viens de trouver un voyage intéressant ; c'est une croisière de 13 jours sur la Volga reliant Astrakhan à Moscou. On s'arrête  successivement à Volgograd (l'ancienne Stalingrad), Saratov, Samara, Kazan, Tcheboksary, Nijni Novgorad, Vladimir et enfin on rejoint Moscou en car.

transsibérien,russie

Dès ce matin je téléphone pour avoir plus d'informations.

En attendant, montez dans le train, le départ est imminent !

09:28 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : transsibérien, russie

mardi, 29 janvier 2019

La mystérieuse

Cachée dans les montagnes, Pétra -rocher en grec ancien- est une cité créée au VIIIe s. avant J.C. Occupée par les Nabatéens au VIe s. avant J.C, elle se développa rapidement grâce à sa situation privilégiée sur la route  de l'encens. À son apogée, la ville compta environ 25 000 habitants. Mais la modification des routes commerciales durant les siècles suivants sonna son déclin.

Il faut attendre 1812 et l'explorateur suisse Jean Louis Burckhardt pour la redécouverte de ce site grandiose.

Depuis 1985, le site de Pétra est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, et, en 1993,la zone entourant le site est devenue un parc national archéologique.

Pénétrons sur le site : on s'enfonce dans un canyon, le Siq, long de presque 2 km, (prévoyez de bonnes chaussures de marche !), entouré de rochers d'une hauteur de 200 mètres et d'une largeur d'à peine deux mètres à certains endroits.

Puis au détour de ce dédale apparaît soudain :

jordanie,petra

jordanie,petra

Il faut compter une bonne journée pour la visite.

Pour en savoir davantage :

Pétra

16:32 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jordanie, petra