Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 18 janvier 2021

Il était une bergère -2-

Les policiers ouvrirent alors une enquête, à la poursuite du ravisseur de Magdelaine. Les informations glanées de relais en auberges les conduisirent jusqu'aux quais de Nantes.

port de nantes.jpg

Là, ils recueillirent des témoignages de gens ayant effectivement aperçu un gentilhomme accompagné de quatre valets et d'une jeune fille. Ce qui les avait frappés, c'était la tenue dépenaillée de la demoiselle. Cet homme avait d'autre part un fort accent étranger et s'était embarqué à bord d'un vaisseau en partance pour Hambourg. Faute de moyens, l'enquête s'arrêta là, les habitants d'Orchaise finirent par oublier cette histoire -sauf peut-être le petit Louison - et la vie reprit son cours normal. Petit rappel important pour la suite : nous sommes en 1788.

— C'est tout ? 

— mais non, attendez la suite !

En 1856 (soit 68 ans plus tard), on vit débarquer à Orchaise un avocat lyonnais, Jules Favres. Il avait reçu la visite d'un exécuteur testamentaire venu de la Principauté de Dubno - en Ukraine- chargé de retrouver les parents d'une certaine princesse Magdelaine Lubomirska, souveraine de la dite principauté, décédée six ans auparavant.

Cette soit-disante princesse avait déclaré être originaire d'Orchaise-en-Blaisois et appartenir à la lignée des Saint-Barthélémy. Mais à Orchaise, personne n'avait entendu parler de cette famille. Les recherches s'avérèrent aussi infructueuses dans les communes avoisinantes.

Seule l'église du village porte le nom de Saint-Barthélémy.

eglise.jpg

Notre avocat revint donc bredouille à Lyon.

Et alors ?

—Patience, j'y viens !

En mai 1971 — soit 183 ans après le début des faits — un article de l'historien Jean Chavigny parait dans le n° 294 de la revue Historia, s'intitulant  : "Qu'était devenue la pastourelle d'Orchaise ?" 

Mais vous attendrez demain pour connaître la suite.

07:46 Publié dans Enigmes | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire