Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 28 août 2019

Road trip dans le 3-7, chapitre IV, fin

Nous arrivons bientôt à Loché-sur-Indrois. Le nom m'est familier car j'ai des ascendants ayant vécu là aux 17e et 18e . Le bourg traversé par l'Indrois compte environ 536 habitants. Il s'est développé autour de son église. Nous n'avions pas prévu de nous y arrêter mais, en le traversant, nous apercevons un café restaurant face à l'église. Nous traversons le pont enjambant la rivière et garons la voiture.

IMGP5278a.JPG

Le cours d'eau rappelle un peu le marais poitevin : 

IMGP5279a.JPG

IMGP5280a.JPG

La propriétaire du café est en train d'afficher le menu du jour sur son tableau.

— On peut déjeuner ?

— Bien sûr, aujourd'hui le menu du jour est du couscous !

Ce n'est pas que l'on n'aime pas le couscous, mais il faut dire qu'il fait chaud aujourd'hui ! Devant notre peu d'enthousiasme elle nous propose alors de nous préparer une salade de tomates :

— Je vais vous rajouter un peu de jambon, de la mozarella, quelques croûtons. Ça vous convient ?

— C'est parfait ! On peut s'installer dehors ?

IMGP5281a.JPG

La petite terrasse compte quatre ou cinq tables disposées sur le trottoir face à l'église. Cette pause déjeuner est très agréable, nous parlons de tout et de rien ... Le repas se termine par une crème brûlée-maison et un petit café. C'est alors qu'une idée saugrenue me traverse l'esprit. Je me vois très bien tenir un troquet dans un village paumé, loin de tout, surtout loin des villes. Je m'imagine déjà derrière le comptoir ... Un café, c'est l'âme d'un village. Quand le café disparaît, le village meurt. Bien sûr que cette idée ne verra jamais le jour car il y a trop de contraintes à la réalisation de ce projet. Tout d'abord trouver le lieu approprié, ensuite l'aménagement , enfin et surtout le fonctionnement ! Allons il faut se faire une raison, le troquet Chez Tinou ne verra jamais le jour ... Pourtant cela aurait pu être un lieu accueillant, j'aurais mis ma bibliothèque à disposition, les murs auraient été couverts de mes tableaux, de temps à autre j'aurais invité des groupes de musique, enfin les jours d'euphorie, j'aurais même pu me mettre au fourneau pour préparer mes spécialités. STOP !

Une petite voix me susurre à l'oreille :

— Tu penses à ton âge , au boulot quotidien que cela représente, toi qui te plains de ton dos à longueur de journée ? Et puis, dois-je te rappeler que tu es loin de respirer la joie de vivre, toi, aussi accueillante qu'une porte de prison !

Elle n'a pas tort la petite voix. Je ne suis plus à un âge où l'on fait des concessions. 

Notre prochaine étape est le village de Villedômain, situé tout près du département de l'Indre.Les habitants s'appellent les Villedominis et sont au nombre de 136 au dernier recensement. Bon, le tour est vite fait, une église, un café, une vieille publicité sur le mur et basta.

IMGP5284a.JPG

Direction Esves-le-Moutier, à quelques kilomètres plus à l'ouest. On traverse une zone de culture céréalière très monotone. 

IMGP5289a.JPG

En 2016 les Esvanais étaient au nombre de 149. Tout semble endormi ici. Il ne reste plus que quelques enseignes indiquant qu'il y avait de la vie autrefois : c'est déprimant !

IMGP5286a.JPG

IMGP5288a.JPG

IMGP5292a.JPG

Il nous reste encore deux villages à visiter— Vou et Civray-sur-Esves — mais, canicule oblige, on ne se sent pas le courage de continuer ; ainsi s'achève donc ce road trip dans le 3-7 version 2019.

FIN

mardi, 27 août 2019

Road trip dans le 3-7, chapitre IV, deuxième partie

Nous reprenons maintenant la route et à Loches nous prenons la direction de Montrésor. Ce n'est pas un village que nous allons maintenant découvrir mais un ancien monastère, la Chartreuse du Liget, située sur la commune de Chemillé-sur-Indrois. 

L'ordre des Chartreux est un ordre contemplatif créé en 1084 par Saint-Bruno. Il prend son nom du massif des Chartreuses situé en Isère. De nos jours subsistent encore 6 monastères de cet ordre en France.

La Chartreuse du Liget fut fondée par Henri II Plantagenêt vers la fin du XIIe siècle. Après la Révolution, les 11 pères et frères y demeurant encore furent chassés, le mobilier ainsi que la bibliothèque contenant près de 7000 ouvrages furent disséminés, les bâtiments furent enfin vendus comme biens nationaux et tout (ou presque) fut détruit.

Une partie du domaine fut racheté en 1837 par la famille de Côme Edmond de MARSAY. Ses descendants sont toujours les propriétaires des lieux et des travaux de restauration sont effectués petit à petit. 

Nous commençons la visite (libre et gratuite) par la maison haute. L'entrée du domaine est particulièrement imposante :

touraine,chartreuse du liget

touraine,chartreuse du liget

touraine,chartreuse du liget

Nous ne sommes pas seules ; en effet se tient ce jour-là une foire au vin et quelques viticulteurs sont venus présenter leur production à la vente. Heureusement il n'est que 10h et il y a peu de monde.

touraine,chartreuse du liget

touraine,chartreuse du liget

touraine,chartreuse du liget

touraine,chartreuse du liget

touraine,chartreuse du liget

touraine,chartreuse du liget

touraine,chartreuse du liget

touraine,chartreuse du liget

À savoir : des chambres d'hôtes ont été aménagées dans les bâtiments annexes. Vous trouverez le lien en bas de la note.

Un peu plus loin, sur la route menant à Montrésor se trouve la Corroirie, qui était l'endroit où habitaient les frères chartreux, placés sous l'autorité du prieur qui dirige les deux lieux distincts. Il ne faut pas louper l'entrée qui se trouve juste dans un virage, cachée par des arbres !

C'est un vaste ensemble de bâtiments disséminés dans une clairière. Le cadre est magnifique, reposant. Le tout représente un vaste domaine agricole qui s'étend sur 1500 hectares d'un seul tenant (900 de terres, 550 de forêts, 50 d'étangs, 15 de vignes et 13 de prés).

Les Chartreux cultivaient principalement le chanvre pour la fabrication de leurs bures, des cordes, des parchemins et aussi pour nourrir le bétail et même les hommes en cas de disette. De nos jours on redécouvre les bienfaits de l'huile de chanvre, riche en Omega 3 et 6 pour lutter contre le mauvais cholestérol. 

touraine,chartreuse du liget

On pénètre à l'intérieur de cet ensemble par une porte fortifiée avec son pont-levis datant de la fin du XVe siècle. Sur un tonneau on peut trouver des dépliants descriptifs  ainsi qu'une petite boîte pour mettre le prix fixé pour l'entrée, à savoir 3 euros.

touraine,chartreuse du liget

Durant toute notre visite, nous ne croiserons pas âme qui vive. Seules les serviettes séchant à la fenêtre nous indiquent que ce lieu est habité.

touraine,chartreuse du liget

touraine,chartreuse du liget

 L'actuel propriétaire a créé quelques chambres d'hôtes dans l'ancienne hostellerie.

touraine,chartreuse du liget

touraine,chartreuse du liget

À l'intérieur de l'église on tombe par surprise sur d'étranges sculptures modernes. Personnellement je n'aime pas beaucoup, mais bon, les goûts et et les couleurs ...

touraine,chartreuse du liget

touraine,chartreuse du liget

touraine,chartreuse du liget

À chacun de se faire une opinion.

Dans le petit dépliant fourni à l'entrée, on apprend aussi que chaque corroirie avait une spécialité. Ainsi celle du Liget était spécialisée dans la fabrication de tonneaux avec les chênes de leurs forêts. Les corroiries s'échangeaient ensuite leur production. 

Aujourd'hui encore, la Grande Chartreuse située en Isère fabrique toujours sa fameuse liqueur verte à base de 130 plantes !

Je mets un lien en bas de cette note pour les amateurs.

Nous quittons les lieux pour aller découvrir un autre lieu rattaché autrefois à la Chartreuse du Liget : il s'agit de la  petite chapelle Saint-Jean située dans une clairière au milieu de la forêt. Elle appartient aujourd'hui à la commune de Sennevières et contient -parait-il- des fresques murales. Malheureusement la porte est verrouillée !

touraine,chartreuse du liget

touraine,chartreuse du liget

— Et si on déjeunait maintenant ?

— Bonne idée !

Et nous voilà reparties sur les routes ...

À suivre :

Dormir à la Chartreuse

Dormir à la Corroirie

La Chartreuse, liqueur

lundi, 26 août 2019

Road trip dans le 3-7, chapitre IV

Samedi, Catherine est venue me chercher à 9 heures et nous avons donc repris notre investigation dans les petits villages tourangeaux.  

Premier arrêt à Chanceaux-près-Loches, qui — comme son nom l'indique — se trouve près de Loches.

IMGP5203a.JPG

Le village comptait 134 habitants au dernier recensement. Quand nous sommes arrivées sur place, c'était le grand ménage dans la rue principale pour cause de la  manifestation prévue le lendemain, à savoir l'arrivée d'une centaine d'écrivains venus faire la promotion de leurs ouvrages.

IMGP5189a.JPG

S'y associent diverses personnalités du cinéma, de la télé, des "people".

IMGP5198b.JPG

Cet événement intitulé La forêt des livres fut créé par Gonzague Saint-Bris en 1995 et se tient chaque dernier week-end d'août. Le 9 août 2017, le romancier trouve la mort dans un accident de voiture.

gonzague saint-bris.jpg

La manifestation a toujours lieu et se nomme aujourd'hui Les écrivains chez  Gonzague Saint-Bris. 

IMGP5202a.JPG

Nous restons le temps de prendre quelques photos :

IMGP5197a.JPG

IMGP5199a.JPG

IMGP5195c.JPG

À votre avis, quels sont les écrivains représentés sur le mur du chalet ? J'ai un doute pour le 3e et le 4e à partir de la gauche.

Mais retrouvons Gonzague Saint-Bris nous parler de cet événement :

mardi, 21 juillet 2015

85. Retrouvailles


podcast

Petite balade dominicale à Autrèche pour retrouver les animaux de la réserve de Beaumarchais. Ma dernière visite remontait à 2005. Peu de choses ont changé depuis hormis l'ouverture de la nurserie des autruchons.

Mais bon, c'est toujours agréable de se promener en forêt à la rencontre des animaux. Les habitants des lieux sont :

animaux, réserve, beaumarchais, autrèche

Les wallabis, des sangliers -en grand nombre-, des cerfs, des biches, des daims, quelques chevreuils difficiles à voir car ils sont très farouches, des mouflons de Corse.

Autreche 077a.jpg

Autreche 016a.jpg

Autreche 099a.jpg

Un peu plus loin, c'est le domaine des émeus, nandous et autruches. Quelques bisons paissent le peu d'herbe restant en raison de la sécheresse.

Autreche 125a.jpg

Autreche 129a.jpg

Autreche 142a.jpg

Au retour, petit arrêt à Amboise et là, sous l'œil attendri de "papa Bigot", je me retrouve nez à nez avec Danièle dont j'avais fait la connaissance en 2012 lors de ma croisière sur le Dniepr en Ukraine.

Autreche 147a.jpg

Le monde est petit quand même !

 

jeudi, 10 avril 2014

65. Un arbre remarquable

Thierry m'a envoyé deux photos d'un magnifique chêne de plus de cinq cents ans.

louans2a.jpg

Il se situe : N°47°10.437, E000°45.968.

À vous de retrouver le nom de la commune ! 

louans1a.jpg