Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 23 novembre 2020

Une belle redécouverte

Lors d'une précédente sortie avec Catherine, nous avons eu l'opportunité de traverser le village du Louroux, situé entre Saint-Branchs et Manthelan, à une bonne vingtaine de kilomètres au sud de Tours.

Mon dernier passage remonte à près de dix ans déjà, à l'occasion d'un déplacement à Manthelan pour assister au carnaval annuel. J'avais déjà repéré l'imposant édifice que l'on apercevait à l'entrée du village, sans savoir précisément ce que c'était. 

Cette fois-ci, on ne peut qu'admirer les bâtisses qui ont  fait peau neuve : d'importants travaux de restauration ont en effet redonné au lieu toutes ses lettres de noblesse.

le louroux,prieuré,etangs,delacroix

On ne peut que s'arrêter ! On se gare donc devant la petite mairie et on part à la découverte du site. Il s'agit de l'ancien prieuré du Louroux.

Sur la gauche du chemin se dresse cette jolie maison de pays, transformée en office de tourisme et lieu de vente de produits régionaux..

le louroux,prieuré,etangs,delacroix

Voici la même maison prise en photo au début du XXe siècle :

le louroux,prieuré,etangs,delacroix

Puis, sur la droite, à l'emplacement de l'ancien presbytère, un restaurant a ouvert ses portes ; c'est "La table du prieuré", tenue par un jeune chef qui propose une carte de produits locaux.

— Dommage qu'il ne soit que dix heures, sinon on aurait bien déjeuné ici. Il faudra revenir !

le louroux,prieuré,etangs,delacroix

le louroux,prieuré,etangs,delacroix

Devant nous se dresse l'église Saint-Sulpice, puis le logis  seigneurial.

le louroux,prieuré,etangs,delacroix

le louroux,prieuré,etangs,delacroix

Depuis l'enceinte ouverte, on aperçoit l'ancien colombier, le long de la route, puis, sur la droite, un petit étang.

le louroux,prieuré,etangs,delacroix

le louroux,prieuré,etangs,delacroix

Il fait un temps magnifique, il n'y a pas un chat en vue (hormis le passage assez fréquent des voitures sur la départementale) et nous nous baladons dans le village. Oh, ce n'est pas très grand, on en a vite fait le tour :

La rue du Moulin et ses belles maisons avec, presque toutes, une boîte à lettres décorative.

le louroux,prieuré,etangs,delacroix

le louroux,prieuré,etangs,delacroix

Un peu plus loin, on traverse un ancien pont de pierres qui passe au dessus du ruisseau Le Louroux, alimenté par les eaux des étangs. Sur la droite, une ancienne maison du Moyen-Age  qui a conservé une partie de ses linteaux.

le louroux,prieuré,etangs,delacroix

le louroux,prieuré,etangs,delacroix

Notre visite s'arrête là pour ce jour car nous avons un programme chargé qui doit nous conduire dans le sud du département. Mais quelques semaines plus tard, j'ai eu l'occasion de revenir avec mes deux complices (Carole et Christel) pour tester le restaurant. Le temps était gris ce jour-là et la vue du prieuré prise au loin est bien sombre.

le louroux,prieuré,etangs,delacroix

Il est fortement conseillé de réserver une table à l'avance car le restaurant est assez petit. Comme nous étions un jour de semaine, je pensais que nous serions les seules clientes. Mais, à ma grande surprise, la salle s'est peu à peu remplie. 

Le jeune chef propose une cuisine élaborée à partir de produits frais et locaux. Nous sommes agréablement surprises par tous les plats. Pour savoir ce qu'il y a au menu, cliquez ICI !

On avait prévu une balade digestive autour du grand étang, mais, par malchance, une grosse averse vient chambouler nos projets. Ce lieu est un arrêt pour les oiseaux migrateurs et avec un peu de chance, on peut en observer de nombreux.

Je vous  mets donc un diaporama fait en mars 2010 (en bas de cette note).

Dernière petite chose à savoir :

Au XIXe siècle, l'ancien presbytère fut racheté par Charles Henri DELACROIX, général d'Empire, né à Paris en 1779, décédé à Bordeaux en 1845.

le louroux,prieuré,etangs,delacroix

Il participa à la campagne de Russie et, lors de la retraite des troupes françaises, fut fait prisonnier à Vilnius (Lituanie) de décembre 1812 à juillet 1814. Il se retira au Louroux, puis à Tours.En 1820 et 1822, il reçut la visite de son jeune frère Eugène, qui n'était autre que le peintre Eugène DELACROIX.

le louroux,prieuré,etangs,delacroix

Parmi ses nombreuses toiles, on peut citer celle-ci, représentant l'étang du Louroux.

le louroux,prieuré,etangs,delacroix

Maintenant, allons nous balader le long de l'étang :

 

 

 

lundi, 27 juillet 2020

La Sainte-Chapelle de Champigny-sur-Veude

Les Saintes-Chapelles ont été construites en France entre le XIIIe et le milieu du XVIe siècle. Elles sont toutes sur le modèle de la première Sainte-Chapelle du palais de la Cité à Paris qui fut fondée par Louis IX -saint Louis- en 1248.sainte chapelle,touraine

Selon la médiéviste Claudine Billot, elles se reconnaissent à cinq critères :

1. C'est la chapelle d'un palais ou d'un château royal ou princier.

2. Elle est fondée par saint Louis ou l'un de ses descendants.

3. Elle abrite dans un reliquaire une relique détachée de la Vraie Croix ou de la sainte couronne d'épines.

4. Elle suit un plan architectural semblable au modèle parisien, à nef unique, avec de hautes verrières et des renforts, un toit d'ardoises à forte pente surmonté d'une flèche.

5. C'est un lieu d'offices célébrés "à l'usage de Paris" par des chanoines.

Sept de ces onze Saintes-Chapelles ont subsisté : celles de Paris, Vincennes, Riom, Châteaudun, Aigueperse, Champigny-sur-Veude et Vic-le-Comte.

Ont disparu les Saintes-Chapelles du Gué-de-Maulny, du Vivier-en-Brie, de Bourbon-l'Archambault et de Bourges.

Venons-en maintenant à la Sainte-Chapelle de Champigny-sur-Veude :

sainte chapelle,touraine

Elle fut érigée en même temps que le château à partir de 1499 par Louis Ier de Bourbon, comte de Vendôme, l'un des petits-fils de saint Louis.  

sainte chapelle,touraine

Cette chapelle est décorée de onze verrières qui racontent trois histoires sur trois niveaux :

- Au niveau supérieur, ce sont des scènes de la Passion du Christ:

sainte chapelle,touraine

sainte chapelle,touraine

sainte chapelle,touraine

- Au niveau intermédiaire, on peut y voir des épisodes de la vie de saint Louis :

sainte chapelle,touraine

sainte chapelle,touraine

sainte chapelle,touraine

sainte chapelle,touraine

- Enfin, au niveau inférieur, ce sont les portraits des couples formant la généalogie des ducs de Bourbon-Montpensier :

sainte chapelle,touraine

sainte chapelle,touraine

sainte chapelle,touraine

Les verrières furent endommagées par un ouragan en 1711, puis en partie descellées au moment de la Révolution. La dernière restauration date des années 1974-75.

Les vitraux ont été classés aux Monuments Historiques en 1911.

Quid du château ?

Une gravure permet d'imaginer l'ensemble :

sainte chapelle,touraine

Or, vers 1635, le puissant cardinal de Richelieu envisage de construire son propre château ainsi qu'une ville à son nom. Le lieu choisi n'est qu'à une dizaine de kilomètres  de Champigny-sur-Veude. La présence si proche du château de Champigny-sur-Veude, qui à cette époque appartenait à Gaston d'Orléans, le frère du roi Louis XII, porte ombrage à Richelieu qui réussit à acquérir les lieux pour ensuite les faire démolir. Les pierres serviront à la construction de son propre château.

Gaston d'Orléans :

sainte chapelle,touraine

La Sainte-Chapelle sera sauvée de justesse grâce à l'intervention de l'évêque de Poitiers et du pape Urbain VIII qui y avait officié.

Le pape Urbain VIII :

sainte chapelle,touraine

Les communs du château ( les anciens haras) restent également en place. Après le décès du cardinal, la descendante de la famille des Bourbon-Montpensier fera un procès-qu'elle gagnera- pour récupérer ses biens. C'est elle qui eut alors l'idée d'aménager les haras en lieu d'habitation. 

sainte chapelle,touraine

sainte chapelle,touraine

Dans les années 80, le château est la propriété de Japonais qui avaient envisagé de démonter la Sainte-Chapelle et ses vitraux pour les transporter au Japon.

De nos jours, les propriétaires sont des Américains. Selon le gardien, ils viennent chaque année au mois de juillet. 

Si vous désiriez visiter ce lieu chargé d'histoire et qui mérite vraiment le détour, je vous mets les coordonnées du gardien :

sainte chapelle,touraine

Pour en savoir davantage :

- Programme iconographique des vitraux 

- Les remparts de la Sainte-Chapelle en danger

dimanche, 28 juin 2020

Road trip dans le 3-7, saison 2 -4-

touraine,patrimoine

Quatrième halte à Razines (236 habitants) :

touraine,patrimoine

L'auberge située face à l'église Sainte-Catherine nous parait bien attrayante et nous nous y arrêtons pour le déjeuner.Au menu : tomates farcies. Nous déjeunons dans la cour intérieure où tout un pan de mur est recouvert de passiflores.

touraine,patrimoine

Sur le monument aux morts, ces plaques en souvenir de deux soldats tués durant la 1ère guerre mondiale.

touraine,patrimoine

Dans les environs, nous trouvons deux châteaux qui proposent des chambres d'hôtes :

Le premier est le château de Chargé : pour plus de renseignements, cliquez ICI.

touraine,patrimoine

En face de l'entrée du château, sur le côté droit de la route se dresse cette jolie petite chapelle :

touraine,patrimoine

Le second est le château de Milly :

touraine,patrimoine

Cinquième arrêt : Jaulnay (258 habitants)

Le village est  traversé par la départementale reliant Richelieu à Châtellerault. C'est une voie où le trafic est assez intense, mais, malgré tout, les commerces ont baissé le rideau les uns après les autres. Mais Joël, le garagiste, ainsi que monsieur le maire, font de la résistance.L'année dernière j'avais vu, sur France- 2,  un reportage tourné à Jaulnay et intitulé " Le village qui ne voulait pas mourir ". Je vous mets le lien en bas de la note. Vous verrez, c'est émouvant !

Effectivement quand on arrive, on aperçoit tout de suite le garage. On y fait halte car on est à la recherche d'un château, le château du Chillou précisément. C'est un château fort médiéval dont la construction remonte au XIIIe siècle. Les actuels propriétaires ont lancé un appel à don sur Internet pour financer les importants travaux de consolidation. Leur projet de rénovation a été retenue par la fondation du patrimoine créée par Stéphane Bern.

Pour l'historique, reportez-vous ICI.

À suivre   

Pour en savoir davantage :

1 - Le village qui ne voulait pas mourir

Soyez patients, il y a environ une minute de publicités avant le début du reportage !

2- Le château du Chillou

 

samedi, 27 juin 2020

Road trip dans le 3-7, saison 2 -3-

Lundi 22 juin : Catherine et moi reprenons la route, profitant d'une météo qui s'annonce clémente. Aujourd'hui, nous avons prévu la visite de 7 communes du Richelais, ainsi que la visite de la Sainte-Chapelle située à Champigny-sur-Veude. 

Premier arrêt à Brizay (280 habitants au dernier recensement) au sud de L'Ile-Bouchard.   

Vue de l'église Saint-Pierre :

IMGP7713a.JPG

IMGP7714x.JPG

Naturellement - je devrais plutôt dire malheureusement - plus aucun commerce d'ouvert. Même  pas un chat dans les rues. L'ancienne école a été transformée en habitation.

IMGP7715a.JPG

On reprend donc la route. J'avais noté deux châteaux à voir dans les environs :

- Le château de la Commanderie qui propose aujourd'hui des chambres d'hôtes, voir le lien ICI.

- Le château du Haut-Brizay qui ne se visite pas.

chateau du haut brizay.jpg

Comme nous passons par Champigny-sur-Veude, nous nous arrêtons pour visiter la Chapelle-Sainte. J'aurai l'occasion d'y revenir dans une prochaine note.

Deuxième arrêt à Courcoué ( 255 habitants) :

IMGP7821a.JPG

La mairie , à laquelle est accolée l'ancienne école, est imposante et très bien restaurée. Juste à côté se trouve l'église Saint-Denis.

IMGP7822a.JPG

IMGP7825x.JPG

Aucune trace de commerces par contre. 

Troisième arrêt à Braslou (306 habitants) :

IMGP7829.JPG

IMGP7813a.JPG

IMGP7816x.JPG

À côté de l'église Notre-Dame se trouve la mairie, sans doute l'une des plus petites du département.

IMGP7814a.JPG

Ah, un commerce !

IMGP7818.JPG

Puis un autre qui semble définitivement fermé.

IMGP7826a.JPG

Un peu plus loin, un lavoir est alimenté en eau par une petite fontaine située devant. 

IMGP7827a.JPG

À suivre

 

vendredi, 12 juin 2020

Road trip dans le 3-7, saison 2 -2-

Mercredi 10 juin 2020 :

Après la pause déjeuner dans un snack de L'Ile-Bouchard, nous repartons en vadrouille.

Quatrième arrêt : Theneuil ( 298 habitants).

Dans le bourg on trouve l'église de la Sainte-Trinité, avec son bénitier extérieur.

IMGP7651x.JPG

IMGP7650x.JPG

De l'autre côté de la route—  appelée "Grande Rue"— subsistent quelques très vieilles maisons délabrées, conservant néanmoins quelques beaux restes.

IMGP7654x.JPG

IMGP7655x.JPG

Vue sur les champs de colza au loin :

IMGP7653x.JPG

Sur la commune, on peut également trouver deux anciens moulins à vent : celui de Terrefort, situé en plein champ. Il n'a plus de toiture ni d'ailes. Nous étions trop loin pour le photographier. L'autre moulin, qui a conservé sa toiture, est le moulin de la Planche. Faute de renseignements suffisants et n'ayant rencontré aucune âme qui vive, nous abandonnons la recherche.

J'avais noté également la présence d'un château sur la commune, le château du Temple. En fait, ce château se situe beaucoup plus près de L'Ile-Bouchard que de Theneuil et domine la vallée de la Vienne. Durant notre pause, nous l'avions aperçu sur les hauteurs.

IMGP7656x.JPG

Retour donc à L'Ile-Bouchard ! Dans le bourg, on demande à deux ouvriers de nous indiquer la route. Le premier n'est pas du coin; quant au second, un petit jeune, il n'a jamais entendu parler du château du Temple !

—  Et comment fait-on pour trouver l'entrée du château que l'on aperçoit d'ici ?

— Ah, celui-là ... Et bien, tournez à gauche, puis à droite et suivez la rue !

Voilà, nous y sommes, et c'est bien le château du Temple que j'avais déjà vu en photo. Surprenante cette demeure de style néogothique ! 

Le château fut construit vers 1886 sur une colline artificielle dominant la Vienne pour Jean Lhuillier, directeur du Crédit foncier égyptien. De 1980 à 1986, il fut la propriété de la chanteuse Nana Mouskouri, puis il fut acquis par  Svetlana Levashov et son mari, homme politique et écrivain russe. Svetlana Levashov décéda en 2012.

Quelques cartes postales anciennes :

chateau du temple.jpg

chateau du temple 3.jpg

chateau du temple 2a.jpg

chateau du temple 4a.jpg

Le 18 novembre 2015, le mobilier et les œuvres d'art du château furent mis en vente aux enchères à L'Ile-Bouchard. Le 29 janvier 2016, c'est la mise en vente aux enchères publiques du château qui se déroule à Tours. 

Le château fait 620m2 habitables, répartis sur 12 pièces. La mise en vente débuta à 75 000 euros et le château fut acquis pour la somme de 560 000 euros par un couple de Parisiens désireux d'en faire une résidence secondaire. 

rez de chaussée 1.jpg

plan du 1er.jpg

La porte d'entrée du château est toujours dans son jus. Les herbes ont envahi les parterres de chaque côté de l'allée et les deux armures ont disparu.

IMGP7659x.JPG

IMGP7661x.JPG

IMGP7665x.JPG

IMGP7670x.JPG

IMGP7673x.JPG

IMGP7676x.JPG

IMGP7677x.JPG

IMGP7678x.JPG

IMGP7674x.JPG

IMGP7675x.JPG

Juste à côté de cette entrée du château, nous découvrons alors une petite merveille de l'architecture romane ; il s'agit des vestiges de l'ancien prieuré Saint-Léonard de L'Ile-Bouchard.

touraine,patrimoine

touraine,patrimoine

Voici l'historique affiché à l'entrée du site :

touraine,patrimoine

touraine,patrimoine

La généalogie me rattrape bientôt quand je lis qu'un certain Jean BONNEAU fut un des prieurs de Saint-Léonard. Il faisait partie de cette famille BONNEAU, présente dès le début du XVIIe siècle sur la paroisse Saint-Maurice et qui compta plusieurs vignerons, mais aussi un bon nombre de curés ! Dans l'ascendance de mon mari, j'ai trouvé sa présence lors d'un mariage survenu en 1752. Parmi les membres de la famille BONNEAU, on compte : Jean, curé de Saint-Léonard, Louis, curé de Saint-Épain, un autre Jean, curé de Chézelles et enfin Pierre, chapelain de Theneuil ! Pas étonnant si je n'ai plus retrouvé de descendants.   

touraine,patrimoine

touraine,patrimoine

touraine,patrimoine

Voici quelques uns des magnifiques chapiteaux sculptés:

touraine,patrimoine

touraine,patrimoine

touraine,patrimoine

touraine,patrimoine

touraine,patrimoine

Il nous reste deux étapes dans notre programme : tout d'abord Brizay (280 habitants). Mais nous ne trouvons pas la direction et nous filons alors vers :

Cinquième arrêt : Trogues, 310 habitants.

Nous sommes obligés de revenir à L'Ile-Bouchard pour traverser la Vienne car la commune est sur la rive droite.L'église Saint-Romain, de style néogothique, fut construite en 1879. Elle est située à l'écart du bourg, sur une place ombragée, et domine la vallée de la Vienne. 

touraine,patrimoine

touraine,patrimoine

Sur la route menant à Sainte-Maure, on peut apercevoir, émergeant des broussailles, une imposante cheminée. Il s'agit de l'ancienne usine Testu, qui produisait de la chaux. Dans les bois situés à l'arrière, on peut encore voir l'ancienne voie de chemin de fer.

touraine,patrimoine

La journée s'achève, nous avons à peu près rempli le programme fixé. Je vous donne rendez-vous prochainement pour une autre balade.

Pour en savoir davantage :

Vente aux enchères du château du Temple