Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 30 août 2010

345. Une journée champêtre

Tours 011a.jpgAprès une semaine de travail intense dans mes recherches généalogiques, il était temps que je m’aère un peu les neurones. Aussi Christine est venue me chercher vers 11 heures et nous sommes parties dans la plaine de la Gloriette. Petite promenade dans le jardin potager, puis déjeuner sur place. Nous avons opté pour une assiette salée. Sans doute aurions-nous dû demander la composition de l’assiette, cela aurait évité de mauvaises surprises pour Christine. En effet c’était une assiette uniquement composée de légumes du jardin et préparée à l’ancienne : il y avait des poivrons rouges,  des concombres agrémentés de graines de fenouil, puis une purée de lentilles et un cake à …, un cake au … ?

 

Gloriette 096a.jpg

 

En dessert j’avais pris un crumble aux prunes. Pour la boisson, nous avions choisi un jus de pommes-groseilles.

J’ai donc donné mes concombres à Christine car c’est la seule chose qu’elle a appréciée. Quant à moi, j’ai fini les deux assiettes, fleurs comprises.

Nous avons également fait des emplettes : 3 mètres de corde en chanvre faite sur place pour miss Christine, un kilo de farine de blé pour moi. Puis nous avons commandé du beurre. Pour obtenir 600g de beurre il faut 20 litres de lait.

Vers 14h nous sommes retournées à la maison pour prendre le café. Quand nous sommes revenues dans la Gloriette, les gens commençaient à arriver. Nous avons fait une pause photos dans les champs de fleurs à la recherche des butineuses.

 Gloriette 142c.jpg

Juste à côté se tenait un stand où l’on pouvait se faire composer un bouquet avec les fleurs toutes fraîches. C’est une association installée à La Riche et qui œuvre pour la réinsertion.

Vous n’avez pas des problèmes de vol, la nuit ?

Gros soupir de la dame : Si, bien sûr !

 

jardinglo1.jpg

Evidemment, toute la plaine de la Gloriette est accessible. Je pense qu’il doit en être de même pour le potager qui regorge de légumes !  Je me demande comment la mairie gère ce problème.

Bref, nous avons donc commandé chacune un bouquet, puis après avoir récupéré notre barquette de beurre frais, nous sommes rentrées à la maison.

Une bien belle journée pour finir le mois d’août en beauté !

Nouvelle semaine avec en vue :

Mardi, déjeuner chez Georges avec Peggy et samedi, mariage de Julie et Olivier. Mais pour l'instant, allons voir ce qui se passait hier dans la plaine de la Gloriette :


La Gloriette 2010
envoyé par cheztinou. - Evadez-vous en vidéo.

lundi, 23 août 2010

336. Des hôtes très discrets

Camille à Auguste :

"Vous ne pouvez vous figurer comme il fait bon à l'Islette ! ...

Et c'est si joli là ! ...

Si vous êtes gentil, à tenir votre promesse, nous connaîtrons le paradis ..."

Prépa1.jpg

Reconnaissez-vous ces deux personnages ? Il s’agit de Camille Claudel et d’Auguste Rodin.

Entre 1890 et 1893 ils firent en effet plusieurs séjours en Touraine. Et c’est au château de l’Islette, sur les bords de l’Indre près  de Cheillé, qu’ils sont venus se réfugier pour y vivre un amour passionné qui, hélas, ne dura pas.

Ce joli château Renaissance, qui rappelle un peu son illustre voisin, le château d’Azay-le-Rideau, a subi quelques transformations depuis sa construction : les deux tours ont été arasées, les douves comblées, le  pont-levis supprimé et les fenêtres du haut transformées en lucarnes.A-l-Islette[2].jpg

C’est dans ce lieu que Camille Claudel trouva sa  petite châtelaine. La fillette qui lui servit de modèle pour ses différentes sculptures était en effet la fille de la propriétaire, Madame Courcelles.

Depuis juillet dernier, les actuels propriétaires ont ouvert le château aux visites. Si vous ne l’avez encore fait, je vous conseille cette sortie très agréable. On peut se promener dans le parc et admirer l’ancien moulin sur l’Indre. Une belle visite en définitive !

lundi, 16 août 2010

326. Le sympetrum sanguineum

Veigné 020a.jpg

Et toc ! un insecte de plus dans ma collection. J'ai trouvé ce beau spécimen de libellule samedi après-midi, en me baladant dans les allées de l'arboretum de la Martinière. Mais,malheureusement, je n'avais pas pris le bon objectif.

Je compte y retourner durant le mois d'octobre pour photographier les couleurs de l'automne. J'en profite pour vous donner les prochaines dates, si l'envie vous prend d'aller y faire un tour.

arbo2010.jpg

Et puis, tenez, pendant qu'on y est, allons-y donc tout de suite :

samedi, 14 août 2010

323. Une idée de sortie

Si vous n'avez encore rien prévu pour ce week-end, que diriez-vous d'aller visiter un arboretum ?Justement, Michel Davo ouvre les portes de son arboretum qui est situé à Veigné.

carte1.jpg

Heures d'ouverture : de 14h30 à 18h. Visite guidée à 15h.

veigné 074.jpg
veigné 045.jpg

Ma dernière visite remonte à 2007. C'est donc avec grand plaisir que je vais y aller cet après-midi.

ph12.jpg

mardi, 10 août 2010

319. Découverte du patrimoine

Dimanche je suis allée visiter le château de Gizeux en compagnie de Christine. Ce magnifique château est situé au nord de Bourgueil, à la limite du Maine-et-Loire.

C'est un château privé, meublé et ouvert au public depuis 1993. Il dispose également de quelques chambres d'hôtes et d'un gite. Vous trouverez de plus ample informations ICI.

Gizeux 003.JPG

Belle et vaste demeure qui mérite bien le détour. Elle a appartenu à la famille du Bellay durant près de 350 ans. Eustache du Bellay (le grand-père du poète de la Pléiade, Joachim du Bellay) fit entreprendre d'importants  travaux d'agrandissement.

Suivez-moi, on va pénétrer ensemble pour une rapide visite :

Enfin, ne vous imaginez surtout pas que la vie de château est de tout repos ! Dans la famille de Laffon, tout le monde met la main à la pâte :