Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 21 août 2014

156. Suivez le guide !

Il y a environ deux mois, j'avais reçu un mail d'une blogueuse que je suis dans ses aventures depuis bientôt neuf ans. Elle m'apprenait qu'elle venait passer une semaine de vacances en Touraine en compagnie de son mari et qu'on pouvait - à l'occasion- se rencontrer. Ils ont réservé une semaine dans un gîte de la région, à Saint-Épain. Il s'agit de l'ancienne conciergerie du château de Montgoger. 

Arrivés depuis quelques jours, ils ont déjà visité Blois, Amboise et Chenonceaux.

Rendez-vous fut donc pris chez moi lundi dernier pour une visite guidée de Tours, ville qu'ils ne connaissaient pas.

C'est bien connu, cordonnier est souvent mal chaussé, aussi ai-je cogité un peu pour  leur concocter un circuit pas trop ennuyeux.

À l'heure pile ils étaient devant ma porte ce qui m'a épatée car trouver où j'habite sans l'aide d'un GPS et en ne connaissant pas du tout les lieux relève tout de même de l'exploit !

La politesse aurait voulu que l'on emprunte ma voiture, mais je n'ai que deux places ! Aussi je prends place à coté de Maazz et nous voilà partis pour la journée.

Nous nous garons au parking du Vinci, près de la gare et nous remontons la rue Bernard Palissy. Premier arrêt dans le jardin du musée des Beaux Arts pour admirer le magnifique cèdre du Liban, planté en 1804, puis pour faire un petit coucou à Fritz l'éléphant empaillé.

Visite de la cathédrale Saint-Gatien. De bien étranges vitraux modernes ornent l'aile nord :

Tours 004a.jpg

Nous prenons ensuite la rue Colbert puis nous entrons dans le quartier ancien de la ville. Petit arrêt café à la terrasse d'un café sur la place Plumereau.

J'avais oublié que nous étions un lundi, de surcroît au mois d'août et la ville semble totalement vidée de ses habitants.

Sous les Halles, presque tous les commerces sont fermés. Nous continuons notre balade par la rue des Halles, puis nous pénétrons dans la basilique Saint-Martin. Oserai-je vous avouer que c'est la première fois que j'y pénètre ?

Nous voici bientôt rue Nationale puis place Jean Jaurès. J'avais noté plusieurs adresses de restaurants mais ils étaient tous fermés ! On se retrouve donc à la terrasse de la brasserie de l'Univers pour un repas bien décevant. On ne peut pas dire que ce soit un restaurant dans le vrai sens du terme. En plus, il n'y a même pas un plat régional sur la carte surchargée de pizzas et salades diverses que l'on retrouve sur toutes les cartes.

Le ciel semble vouloir se dégager et je propose alors à mes invités de profiter de cette éclaircie pour aller visiter les jardins du château de Villandry.

Nous empruntons alors la rue de Bordeaux au bout de laquelle trône un rhinocéros. Plutôt insolite !

Tours 016.JPG

Avant de reprendre la voiture, je m'arrête deux secondes pour leur acheter des brioches et en route pour Villandry.

Tours 023.JPG

 Cette année le jardin est particulièrement luxuriant ; pas étonnant avec toute la pluie qui est tombée !

Avant de nous séparer, je leur donne un plan du département sur lequel j'ai entouré les lieux susceptibles de les intéresser- à savoir :

- Crissay-sur-Manse

- Loches

- Chinon avec  l'adresse d'un viticulteur puis la maison de Rabelais à Seuilly.

- Azay-le-Rideau

- Langeais

- Candes-Saint-Martin avec une balade sur la Loire. Puis je leur signale aussi l'abbaye royale de Fontevraud, toute proche.

Bonne fin de vacances, les Girondins !

 

 

lundi, 21 avril 2014

73. Où l'on reparle de Tours

ph199.jpg

Hier, profitant d'une matinée ensoleillée, j'ai donc repris mes investigations dans les rues de Tours.

Lire la suite ICI.

jeudi, 17 avril 2014

71. Fin de la balade dominicale

Tours 531a.jpg

Toutes les bonnes choses ont une fin et c'est ICI que ça se passe !

mardi, 15 avril 2014

69. Promenade dominicale -3-

Tours 512a.jpg

Pour ceux que cela intéresse -il y en a ?-  la balade se poursuit ICI.

Hier un lecteur occasionnel m'a envoyé un mail en me disant :

— Ton clin d'œil quotidien est réconfortant.

Je suis bien aise d'apprendre que je réconforte les gens ! On ne peut pas dire que la réciproque soit vraie parce que personne (hormis Christine et Manutara) ne se bouscule pas au portillon côté dynamisme ! Bon, ce n'est pas un scoop, ça fait huit ans que ça dure, alors, forcément, j'en ai pris mon parti ... 

lundi, 14 avril 2014

68. Promenade dominicale -2-

Une chose est sûre : en quarante ans, les balais n'ont pas évolué !

Montage4.jpg

Suite de la promenade ICI.