Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 22 août 2019

Les oubliés

C'est fou tout ce qu'on peut trouver en farfouillant sur internet. Ce matin alors que je cherchais (je ne sais plus quoi d'ailleurs), je suis tombée par hasard sur un joli texte de chanson qui s'intitule Les oubliés. 

Voici les paroles :

Devant le portail vert de son école primaire
On l’reconnaît tout d’suite
Toujours la même dégaine avec son pull en laine
On sait qu’il est instit
Il pleure la fermeture à la rentrée future
De ses deux dernières classes
Il paraît qu’le motif c’est le manque d’effectif
Mais on sait bien c’qui s’passe

On est les oubliés
La campagne, les paumés
Les trop loin de Paris
Le cadet d’leurs soucis

À vouloir regrouper les cantons d’à côté en trente élèves par salle
Cette même philosophie qui transforme le pays en un centre commercial
Ça leur a pas suffi  qu’on ait plus d’épicerie

Que les médecins se fassent la malle
Y a plus personne en ville, y a que les banques qui brillent dans la rue principale

On est les oubliés
La campagne, les paumés
Les trop loin de Paris
Le cadet d’leurs soucis

Qu’il est triste le patelin avec tous ces ronds-points
Qui font tourner les têtes
Qu’il est triste le préau sans les cris des marmots
Les ballons dans les fenêtres
Même la p’tite boulangère se demande c’qu’elle va faire
De ses bon-becs qui collent
Même la voisine d’en face elle a peur, ça l’angoisse
Ce silence dans l’école

On est les oubliés
La campagne, les paumés
Les trop loin de Paris
Le cadet d’leurs soucis

Quand dans les plus hautes sphères couloirs du ministère
Les élèves sont des chiffres
Y a des gens sur l’terrain, de la craie plein les mains
Qu’on prend pour des sous-fifres
Ceux qui ferment les écoles, les cravatés du col
Sont bien souvent de ceux
Ceux qui n’verront jamais ni de loin ni de près
Un enfant dans les yeux

On est les oubliés
La campagne, les paumés
Les trop loin de Paris
Le cadet de leur soucis

On est troisième couteau
Dernière part du gâteau
La campagne, les paumés
On est les oubliés

Devant le portail vert de son école primaire
Y a l’instit du village.

La France des oubliés ! Ceux que l'on traite avec mépris d'illettrés, d'alcooliques, de feignants... Oui, il y a bien deux France qui s'affrontent. Et, entre les deux, se trouve la grande majorité silencieuse qui observe l'évolution de la situation. La rentrée politique risque d'être mouvementée..

Bon, après les mots, la musique :

vendredi, 01 février 2019

Des gestes qui sauvent

Voici une vidéo qui explique de façon simple et claire quels sont les signes précurseurs d'un AVC. 

Donc , rappelez-vous :

1. SOURIRE

2. RÉPÉTER UNE PHRASE SIMPLE

3. LEVER LES BRAS

4. TIRER LA LANGUE 

01:52 Publié dans Coups de cœur | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : avc, symptomes

lundi, 15 janvier 2018

Mon antidépresseur

Il m'arrive comme tout le monde d'avoir des moments de blues, d'être de mauvaise humeur sans raison, bref d'être un peu dépressive. Pour  lutter contre cet état j'ai trouvé une formule qui opère chez moi comme un électrochoc. J'ouvre alors mon ordinateur, je mets le son à pleine puissance -comme on en est en hiver, les fenêtres sont fermées, les voisins ne sont donc pas gênés par le bruit-

Puis je farfouille dans mes favoris jusqu'à ce que je trouve ceci :

Je vous assure qu'après j'ai une pêche formidable !

Un petit deuxième pour la route ?

Merci Tina !

lundi, 05 janvier 2015

2. La tentation est grande

chat.jpg

C'est ce qu'on a coutume d'appeler : tenter le diable !

jeudi, 31 juillet 2014

139. Bel été, la suite

Où l'on retrouve les animaux sportifs !