Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 08 décembre 2017

Escapade à Madère, épilogue.

Mercredi 18 octobre 2017 : le jardin tropical et la descente en traîneau.

Et voici donc la dernière journée d'excursions sur l'île de Madère.

La matinée est consacrée à la visite du magnifique jardin tropical qui se situe sur les hauteurs de Funchal, à Monte.

voyage,madere,monte,jardin tropical

C'est à la fin du XVIIIe sicècle que le consul anglais Charles Murray acheta ce vaste terrain situé au sud de l'église de Monte pour en faire une belle ferme appelée " Quinta do Prazer" (domaine du plaisir).

En 1897, la ferme est vendue à Alfredo Guilherme Rodrigues. Il fait construire une superbe résidence qu'il transforme par la suite en hôtel, le Monte Palace Hôtel. À sa mort, l'hôtel est fermé puis le domaine est racheté par une société financière en 1987. C'est en 1997 que l'entrepreneur José Manuel  Rodrigues Berardo, dit Joe Gold - car il avait fait fortune dans les mines d'or en Afrique du sud- rachète le domaine et crée une fondation qui se consacre à la sauvegarde et la préservation d'œuvres d'art. Ainsi naît le jardin tropical Monte Palace.

Il faudrait la journée entière pour profiter pleinement de ce lieu enchanteur. Néanmoins la matinée permet de faire un bon tour d'horizon. Le trajet est agrémenté de quarante tableaux en azulejos retraçant l'histoire du Portugal.

voyage,madere,monte,jardin tropical

Comme j'ai fait pas mal de photos, je ne vous présente ici qu'un petit bout. Vous retrouverez les autres photos en cliquant sur le lien en bas de la note.

voyage,madere,monte,jardin tropical

voyage,madere,monte,jardin tropical

voyage,madere,monte,jardin tropical

Après cette magnifique balade, nous retournons déjeuner à l'hôtel puis, l'après-midi, nous partons au Pico do Barcelos d'où l'on a une vue imprenable sur toute la ville de Funchal.

 

voyage,madere,monte,jardin tropical

voyage,madere,monte,jardin tropical

voyage,madere,monte,jardin tropical

Direction maintenant au refuge des nonnes. À l'époque où les pirates envahirent l'île, les sœurs de Santa Clara avaient trouvé refuge dans les montagnes, dans un endroit inaccessible -ou presque-, là où elles savaient que les pirates ne viendraient pas les chercher.

Effectivement !

voyage,madere,monte,jardin tropical

voyage,madere,monte,jardin tropical

La journée s'achève par le retour à Monte. Visite de l'église, ou bien encore descente d'une rue en pente dans ses traîneaux en osier.

voyage,madere,monte,jardin tropical

voyage,madere,monte,jardin tropical

voyage,madere,monte,jardin tropical

voyage,madere,monte,jardin tropical

Pour ma part, j'opte pour une troisième solution : cappuccino à la terrasse d'un vieux café sur la place du village. C'est surprenant d'être ainsi dans ce lieu où le temps semble s'être figé. Il y a comme ça des endroits où l'on éprouve une sensation de plénitude et celui-ci en fait partie.

voyage,madere,monte,jardin tropical

La contemplation est éphémère, la guide rappelle ses ouailles et nous retournons à l'hôtel. Dernier repas à la cantine. Demain je rentre à la maison.

voyage,madere,monte,jardin tropical

FIN

En complément :

- Le jardin tropical -1-

- Toc, toc ...  Entrez ! -5-

samedi, 02 décembre 2017

Escapade à Madère -6-


podcast

Mardi 17 octobre 2017 : Journée libre

Si parfois on peut se plaindre, lors d'un voyage organisé, de ne pas avoir assez de temps libre, cette fois-ci ce n'est pas le cas !

Déjà dimanche après-midi on était livré à nous même et aujourd'hui rebelote !  

Avec mes deux copines bordelaises, on a donc mis au point un programme de visites pour la journée.

Rendez-vous est fixé à 9h30 devant l'hôtel. De là on prend un taxi qui nous emmène dans le centre de Funchal.

voyage,madere,funchal

Premier arrêt à la demeure de Frederico de Freitas. Cette grande maison du XVIIIe siècle à la façade rouge sombre compte une vingtaine de pièces, toutes meublées d'objets de collection. Juste à côté, dans une bâtisse moderne, on peut admirer une magnifique collection d'azulejos datant du XIIIe au XIXe siècles.

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

Après cette intéressante visite, on descend la rue et à une centaine de mètres on pénètre dans le couvent de Santa Clara après avoir fait retentir la cloche à l'entrée. Ce couvent est toujours en activité. Les sœurs s'occupent d'enfants de la crèche jusqu'à la maternelle. L'endroit est très reposant, assez magique même !

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

C'est en ce lieu qu'est enterré le découvreur de l'île de Madère, Joao Gonçalvez Zarco, ainsi que les membres de sa famille.

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

Il est midi et nous partons à la recherche d'un endroit où déjeuner. Ce ne sont pas les restaurants qui manquent, ils sont à tout touche et les serveurs hèlent les touristes.

— Celui-là ne semble pas mal, qu'en pensez-vous ?

Le patron arrive aussitôt avec un plateau sur lequel trône un crabe dans la glace. Il parle français et nous baratine tant et si bien que nous finissons par nous installer à la terrasse.

Nous avons pris la même chose toutes les trois, à savoir de la morue cuite au four avec ... J'ai oublié. Le résultat fut un peu décevant ; de plus le morceau était beaucoup trop gros. Bref, quand il est venu débarrasser notre table, j'ai tout de suite vu qu'il faisait la gueule !

— Cela ne vous a pas plu ? demande-t-il alors.

— Si, c'était parfait, seulement les parts étaient un peu grosses et nous n'avons pas pu tout manger.

Je sens bien qu'il n'est pas convaincu. Après tout ça n'est pas grave. Les copines prennent ensuite un dessert tandis que je déguste mon café.

voyage,madere,funchal

Nous reprenons la balade dans Funchal et nous arrivons bientôt en bord de mer.

Quelques photos :

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

Nous rentrons ensuite à l'hôtel vers 18h.

À suivre

En complément :

- Toc, toc ... Entrez ! -4-

 

17:52 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : voyage, madere, funchal

dimanche, 26 novembre 2017

Escapade à Madère -5-

Lundi 16 octobre 2017 : Grand tour de l'est.

photos,voyage,madere

Ce matin, nous partons en excursion pour toute la journée. Au programme : la partie est de l'île.

photos,voyage,madere

Le temps est incertain et la pluie fait son apparition alors que nous avons seulement parcouru quelques kilomètres.

Manque de bol car j'avais réussi à avoir une place à l'avant du car ce qui permet de voir la route et de prendre des photos. Ne vous étonnez donc pas si certaines sont embuées de gouttes d'eau !

Il pleut, il pleut bergère ... Premier arrêt au Pico do Ariero qui culmine à 1810. On ne voit rien à cinq mètres ! Je n'ai même pas vu la pancarte qui indique l'altitude. Je récupère cette photo sur l'appareil de ma voisine.

photos,voyage,madere

photos,voyage,madere

photos,voyage,madere

Nous traversons le parc naturel de Ribeiro Frio et nous faisons un deuxième arrêt pour visiter un élevage de truites. À mon avis, cela ne présente aucun intérêt, mais, bon, il en faut pour tous les goûts. 

Un arrêt photo pour ce superbe paysage :

photos,voyage,madere

photos,voyage,madere

Un peu plus loin, on arrive dans le village qui a conservé les petites maisons traditionnelles si caractéristiques de l'île.

photos,voyage,madere

Il n'en reste pratiquement plus aujourd'hui ; il faut dire que c'est tout petit (7m2).

photos,voyage,madere

photos,voyage,madere

Celles-ci sont très bien entretenues, entourées de leur petit jardin; on dirait des maisons de nains.

La pluie a cessé pour un temps et nous arrivons au restaurant. C'est un très bel établissement -ça change de la cantine- et nous dégustons un thon délicieusement préparé.

photos,voyage,madere

Sur le côté, une boutique vend des bulbes de fleurs. C'est la bousculade, chacun ressort avec son petit paquet ! J'en ai bien sûr acheté pour Thierry et Peggy.

photos,voyage,madere

Nous allons maintenant passer au digestif puisque nous voici arrivés devant une distillerie de rhum. La canne à sucre est cultivée sur l'île et on fait un excellent rhum. J'achète plusieurs bouteilles de "pondcha", le punch local aromatisé avec divers fruits.

photos,voyage,madere

photos,voyage,madere

Le temps que les gens continuent leurs achats, j'en profite pour jeter un œil aux alentours ;la mer est toute proche.

photos,voyage,madere

photos,voyage,madere

Maintenant nous prenons la direction de la pointe est de l'île. Quelques photos en route :

photos,voyage,madere

photos,voyage,madere

photos,voyage,madere

La nature change peu à peu et devient aride.

photos,voyage,madere

Quelques thoniers dans ce port, puis voici la pointe de Sao Laurenço, déchiquetée, balayée par les vents et l'océan.

photos,voyage,madere

photos,voyage,madere

Ce fut encore une bien belle journée malgré le temps pluvieux.

À suivre

En complément :

- Le jardin botanique de Madère -fin-

- Toc, toc ... Entrez !

18:34 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : photos, voyage, madere

samedi, 25 novembre 2017

Escapade à Madère -4-


podcast

Dimanche 15 octobre 2017 : levadas et portes peintes

Le matin nous allons visiter une fabrique de meubles et objets en osier à Camacha.

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

C'était la grande mode en France dans les années soixante. Je me souviens encore du salon que mes parents avaient acheté et qui trônait dans le jardin. Après quelques hivers passé dehors, il finit à la poubelle.

voyage,madere,funchal

De l'autre côté de la route, sur la place, l'effervescence commence à monter: c'est aujourd'hui la fête de la pomme et plusieurs manifestations sont prévues.

voyage,madere,funchal

Je regarde ces deux hommes en train de piler les pommes pour en extraire le jus. Ils ont des bonnes têtes !

voyage,madere,funchal

Comme nous avons un peu de temps, je pénètre dans l'église. La guide nous a dit qu'il y avait un Christ peu banal au mur. Effectivement, il est libéré de la croix et semble voler dans les airs !

voyage,madere,funchal

En attendant le car, je remarque ce datura géant devant une maison. Chez nous, ils dépassent rarement un mètre de haut. Il y a aussi quelques agapanthes en fleurs.

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

En route maintenant pour une balade à pied le long d'une levada. Les levadas sont des canaux d'irrigation créés par les hommes pour faire circuler l'eau à travers toute l'île.

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

La marche de ce matin est considérée comme facile et s'effectue en deux fois une heure. Ainsi, on peut arrêter à la moitié si on le souhaite ; c'est ce que je fais car je suis un peu déçue du spectacle.

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

Nous revenons ensuite à l'hôtel pour le déjeuner. Comme il n'y a rien de prévu pour l'après-midi, je me suis mise d'accord avec deux petites dames de Bordeaux (celles avec qui j'avais dîné le premier soir) pour appeler un taxi et aller à Funchal. Lors de notre passage dans la ville, j'ai en effet remarqué quelques belles peintures sur des portes dans la vieille ville et, en parcourant le guide de voyage, j'ai lu que, dans toute la rue de Santa Maria, toutes les portes et quelques fenêtres sont ainsi couvertes de dessins. Pour rien au monde, je n'aurais voulu louper ça !

On se donne donc rendez-vous à la réception de l'hôtel à 14h et quand le taxi arrive, je lui indique la rue Santa Maria. Une fois sur place, on se sépare, elles veulent aller visiter la cathédrale.  

— Rendez-vous ici à 17h . Ça vous convient ?

— Oui, parfait. À tout à l'heure.

Et me voilà partie, le nez au vent. Pendant plus de deux heures je vais arpenter le quartier, ravie de ce que je découvre. Vous pourrez voir ces portes en cliquant sur le lien situé en bas de la note : toc, toc ... Entrez !

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

Il est 16h20 environ quand je pense avoir fait le tour des rues. Aussi je m'octroie une pause bien méritée sur la promenade en bord de mer devant une énorme coupe glacée. Je suis contente de moi, ça faisait longtemps que je n'avais pas éprouvé ce sentiment et ça me remplit d'aise.

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

Je refais quelques photos puis j'arrive au lieu de rendez-vous peu avant 17h et je les vois bientôt apparaître. Elles sont très amusantes toutes les deux, très différentes physiquement mais totalement complémentaires. Avant de repartir à l'hôtel on s'installe à la terrasse d'un petit café de quartier, puis on pénètre dans un magasin de souvenirs. Là on en perd une ... Pendant dix minutes au moins, on la cherche partout ! C'est comme si elle s'était brusquement envolée. Elle n'est pas aux toilettes, ni dans le magasin, ni dans la rue, ni à l'arrêt des taxis. Et soudain, elle réapparaît, toute surprise de notre étonnement.

Nous avons prévu de nous retrouver mardi prochain car c'est une journée libre.

À suivre

En complément :

- Le jardin botanique de Madère -3-

- Toc, toc ... Entrez ! -1- 

16:55 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : voyage, madere, funchal

vendredi, 24 novembre 2017

Escapade à Madère -3-


podcast

Samedi 14 octobre 2017: Tour de l'ouest.

Nous quittons l'hôtel à 9h pour la journée. Au programme, la découverte de l'ouest de Madère. Le ciel est ensoleillé, il fait très doux et je suis de bonne humeur. C'est à noter car ce n'est pas toujours le cas !

voyage,madere

Premier arrêt au belvédère de Cabo Girao. Là se dressent de très hautes falaises atteignant 580m de hauteur. Manque de bol, le soleil est face à l'objectif. Une plate-forme en verre permet de s'avancer, mais je ne m'y aventure pas car j'ai le vertige !

voyage,madere

Le deuxième arrêt s'effectue dans la petite station balnéaire de Ribeira Brava, petite bourgade paisible où le temps semble soudain s'être arrêté.

voyage,madere

voyage,madere

voyage,madere

J'en profite pour aller méditer à la terrasse face à la mer. Je suis bientôt rejointe par une Bordelaise, seule également, et avec qui je vais très vite sympathiser.

voyage,madere

Mais il faut repartir vers d'autres horizons ...

Dans le car, je prends quelques photos du paysage ; certaines sont assez réussies.

voyage,madere

voyage,madere

Nous traversons le plateau de Paul da Serra puis arrivons au-dessus de Porto Moniz, un village de pêcheurs connu pour ses piscines naturelles creusées dans les rochers de basalte noir. On aperçoit le restaurant dans le bas à droite ; la chèvre de Mr Seguin pourrait à juste titre s'écrier : Oh, comme c'est petit ! Comment ai-je pu habiter un tel endroit ?

voyage,madere

On va goûter au fameux  poisson-sabre ; ma foi, ça n'est pas mauvais. Il y a un monde fou dans ce restaurant car tous les cars touristiques s'y arrêtent. Mais le service est ultra rapide et finalement il n'y a pas trop d'attente.

Avant le début du service, une petite nana portant le costume local vient à chaque table et une photographe nous prend en sa compagnie..

— Souriez s'il vous plait ! Et toc, elle passe à la table suivante. Quand ça arrive à ma table, je lui fais signe que non, la dame elle veut pas être photographiée ! Ce n'est pas pour le prix demandé (5 euros avec un DVD sur Madère), mais que voulez-vous que je fasse de cette photo ?

Le plus marrant dans l'histoire, c'est que TOUS les touristes se sont fait prendre en photo, mais que personne ne l'a achetée (ou presque). 

Nous avons un peu de temps avant de repartir, aussi je me balade entre les rochers. C'est amusant ces retenues d'eau, à certains endroits il y a même des poissons !

voyage,madere

voyage,madere

Le car a repris la route, tout le monde digère, c'est calme.

voyage,madere

voyage,madere

Là, vous pouvez voir l'ancienne route, fermée depuis l'ouverture d'un tunnel. 

voyage,madere

Voici maintenant le village de Sao Vicente avec sa plage de galets. L'arrière pays est très montagneux, c'est vraiment un beau paysage.

voyage,madere

voyage,madere

Vous avez vu comme j'ai bien travaillé :

voyage,madere

La journée se termine par la visite du petit port de pêche de Camara de Lobos. 

voyage,madere

voyage,madere

voyage,madere

Je pense que c'est la morue qui sèche ainsi :

voyage,madere

voyage,madere

voyage,madere

voyage,madere

Bon, retour à l'hôtel vers 19h. Chouette la cantine vient d'ouvrir !

J'aime bien manger à la cantine avec les copains et les copines ...

À suivre

En complément :

- Le jardin botanique de Madère -2-

17:33 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : voyage, madere