Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 02 novembre 2016

La Cantabrie -3-


podcast

Le matin du troisième jour, le guide nous dit :

— J'ai deux nouvelles à vous annoncer, une bonne et une mauvaise. Commençons par la mauvaise. Nous ne pourrons pas emprunter le téléphérique cet après midi car il est fermé durant trois jours pour des vérifications techniques.

— Oh !

— Par contre, nous allons avoir un temps splendide !

— Ah !

Départ ce matin donc pour le massif des Picos de Europa, situé à l'ouest d'Isla. Le nom "Picos de Europa" a été donné à ce massif par les premiers navigateurs qui, revenant du nouveau monde, apercevaient au loin les montagnes leur indiquant l'arrivée sur le continent européen. Nous empruntons la route qui longe les impressionnantes gorges d'Hermina.

voyage,espagne,cantabrie

Petit arrêt technique dans un village typique. 

voyage,espagne,cantabrie

voyage,espagne,cantabrie

voyage,espagne,cantabrie

voyage,espagne,cantabrie

Puis nous continuons en direction du monastère franciscain de Santo Toribio de Liébana. C'est un grand lieu saint  du christianisme car il détient le Lignum Crucis, qui serait  le fragment le plus grand de "la vraie croix" sur laquelle le Christ a été crucifié. Je mets au conditionnel car si on répertorie dans le monde  tous les lieux qui déclarent posséder un morceau de la vraie croix, on obtiendrait une croix dont la hauteur dépasserait celle de la Tour Eiffel. 

voyage,espagne,cantabrie

voyage,espagne,cantabrie

voyage,espagne,cantabrie

Bon, là, tout le monde a l'air d'y croire. Après une légère attente (il y a foule !), on peut toucher la croix et même l'embrasser ! Je me suis contentée de la photographier sous le regard attendri du moine franciscain. S'il savait comme je m'en fiche ...

voyage,espagne,cantabrie

Après ça, tout le groupe disparaît au moins une heure dans une boutique où l'on vend des bibelots religieux. 

La pause déjeuner a lieu à Potès. Avant d'aller manger, nous avons le temps de flâner dans cette charmante petite ville et je fais le plein de victuailles locales ( saucissons de sanglier, chorizos, fromages,etc).

voyage,espagne,cantabrie

voyage,espagne,cantabrie

voyage,espagne,cantabrie

voyage,espagne,cantabrie

voyage,espagne,cantabrie

On nous sert des plats régionaux qui sont délicieux. 

L'après midi, nous reprenons la route à travers des paysages grandioses.

voyage,espagne,cantabrie

voyage,espagne,cantabrie

voyage,espagne,cantabrie

voyage,espagne,cantabrie

voyage,espagne,cantabrie

Comme nous n'allons pas à Fuenté Dié pour l'ascension en téléphérique, le guide nous emmène visiter le musée du parc national, puis nous rentrons tranquillement en empruntant la route côtière.

voyage,espagne,cantabrie

voyage,espagne,cantabrie

voyage,espagne,cantabrie

voyage,espagne,cantabrie

voyage,espagne,cantabrie

Dernier arrêt dans une forêt de séquoias.

voyage,espagne,cantabrie

voyage,espagne,cantabrie

Pour en savoir davantage :

— Picos de Europa

 

00:11 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : voyage, espagne, cantabrie

lundi, 31 octobre 2016

La Cantabrie -2-


podcast

Six heures du matin, mon téléphone sonne ... J'ouvre alors un œil et j'aperçois, en contrebas, les vagues qui viennent se fracasser sur les rochers. Voilà une belle journée qui s'annonce !

voyage,espagne,cantabrie

La matinée est consacrée à une balade à pied dans la ville d'Isla ; C'est une petite station balnéaire qui, hors saison, compte environ 1000 habitants.  Elle est bordée de criques et le centre est construit en hauteur.

voyage,espagne,cantabrie

voyage,espagne,cantabrie

voyage,espagne,cantabrie

Au retour, nous visitons les viviers de l'hôtel qui est spécialisé dans les crustacés. Cette réserve est assez impressionnante car on compte environ un millier de bestioles !

Ceux qui sont intéressés peuvent passer commande d'un demi-homard ou d'une demi-langouste qui leur seront servis le lendemain soir au dîner au prix de 25 euros la portion. J'hésite un peu, non pas à cause du prix, mais parce que je pense que ça ferait un dîner trop copieux avec l'entrée et le plat principal. Je ne m'inscris donc pas sur la liste et dans le coup j'ai bien fait car tous ceux qui ont passé commande ont été très déçus : soit la langouste n'était pas assez cuite, soit la pince du homard était vide ! On en a conclu que c'était un attrape-couillons.

L'après midi, le bus nous emmène jusqu'à Santander, la capitale de la Cantabrie.

voyage,espagne,cantabrie

C'est une très jolie ville, élégante,  construite le long d'une large baie. Nous grimpons jusqu'au cabo Mayor d'où l'on a une vue sur toute la baie.

voyage,espagne,cantabrie

voyage,espagne,cantabrie

voyage,espagne,cantabrie

Une fois redescendus, nous prenons un bateau pour une balade d'une heure environ. Nous avons la chance d'avoir un temps superbe :

voyage,espagne,cantabrie

voyage,espagne,cantabrie

voyage,espagne,cantabrie

voyage,espagne,cantabrie

voyage,espagne,cantabrie

voyage,espagne,cantabrie

Au retour, le guide nous emmène jusqu'à la cathédrale et, pendant que le groupe visite, je vais me balader dans les rues voisines, puis m'attabler à une terrasse pour prendre un café. Je suis en manque de caféine et cela me donne de violents maux de tête.

Je retrouve le groupe une heure plus tard et nous retournons à Isla. Le soir, après le dîner, le guide a organisé une petite soirée dansante à l'hôtel. Avec mes copines de table, nous allons y jeter un œil par curiosité. Il n'y a pas foule et personne n'ose se lancer sur la piste. Finalement Marie-Thérèse se lève ... Je le trouve bien courageuse !

Le guide met ensuite un madison, un twist, un tango, un charleston ... Si ça continue ainsi, il va nous faire danser un menuet. Je vais alors le voir pour lui demander de mettre un rock, la seule danse que je connaisse.

— Allez, Marie-Thérèse, on y va ! Je vais mener si tu veux.

Le morceau qu'il a choisi est extrêmement rapide et long ... Et ce qui devait arriver arriva ! On a craqué avant la fin, par manque de respiration. On oublie parfois qu'on n'a plus vingt ans depuis TRES longtemps. Mais qu'importe, on s'est quand même bien amusé.

Retour dans la chambre, ouverture en grand de la fenêtre, extinction des lumières.

À demain !

 

 

16:09 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : voyage, espagne, cantabrie

dimanche, 30 octobre 2016

La Cantabrie -1-


podcast

Bon, cap au sud donc ! Direction la Cantabrie. Cette communauté autonome se situe au nord-ouest de l'Espagne, sur les bords de la mer cantabrique, Santander étant la ville la plus importante de la région.

carte.jpg

Départ de Tours en bus vers 5h du matin. On passe du côté de Chinon pour récupérer quatre passagers, puis on rattrape l'autoroute vers Poitiers. Arrêt pour le petit déjeuner  avec -en prime- un magnifique lever de soleil.

Espagne 003a.jpg

Nous nous arrêtons à Saint-Paul-lès-Dax pour le déjeuner, à l'hôtel du lac qui, à cette saison, est surtout fréquenté par des curistes. C'est un menu gastronomique avec des produits du terroir (confit de canard, champignons ...) bref un repas délicieux mais beaucoup trop copieux quand on sait qu'on va remonter dans le bus pour plusieurs heures !

Effectivement, tout le monde roupille  jusqu'à l'arrivée en Espagne. Une petite pause permet de se dégourdir un peu les jambes.

Espagne 009b.jpg

Nous longeons maintenant la côte espagnole ; jusqu'à Bilbao je connais la route, l'ayant déjà empruntée en 2000 avec mon mari lors d'un voyage au Portugal.

Espagne 006a.jpg

Je me souviens des nombreux tunnels, des paysages verdoyants et aussi de la vitesse affolante à laquelle les Espagnols conduisaient ! Aujourd'hui, la vitesse est réglementée et les radars sont nombreux.

Espagne 041a.jpg

C'est vers 19h que nous atteignons notre lieu de séjour. Nous sommes descendus à l'hôtel Astuy dans la petite ville d'Isla, au bord de la mer. D'ailleurs voici la vue depuis ma chambre. Chouette, je vais pouvoir dormir la fenêtre grande ouverte afin d'entendre le bruit des vagues !

Espagne 058a.jpg

À suivre

Pour en savoir davantage :

L'Espagne sauvage

 

10:39 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : voyage, espagne, cantabrie

samedi, 29 octobre 2016

Cap au sud

 
podcast

Espagne 048a.jpg

Espagne 057a.jpg

Espagne 071a.jpg

Espagne 097a.jpg

Espagne 119a.jpg

Espagne 134a.jpg

Espagne 156a.jpg

Espagne 171a.jpg

Espagne 174a.jpg

Espagne 204a.jpg

Espagne 190a.jpg

Espagne 218a.jpg

Espagne 280a.jpg

Espagne 293a.jpg

Espagne 359a.jpg

Espagne 361a.jpg

Espagne 382a.jpg

Espagne 024a.jpg

 

01:05 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (2)

mercredi, 05 octobre 2016

Escapade polonaise, épilogue


podcast

Mercredi 14 septembre

Une journée à Cracovie ne suffit pas à découvrir tous les trésors cachés de la ville, il faudrait pouvoir y passer plusieurs jours afin d'avoir le temps de flâner, de visiter quelques musées. Mais bon, ce fut une bonne mise en bouche pour -peut-être- un prochain retour !

Quelques clichés pris ça et là dans les rues :

voyage,pologne

voyage,pologne

voyage,pologne

voyage,pologne

voyage,pologne

voyage,pologne

voyage,pologne

voyage,pologne

voyage,pologne

voyage,pologne

voyage,pologne

 

Aujourd'hui nous quittons donc l'hôtel à 6h du matin en direction de Varsovie. L'autoroute reliant Varsovie à Cracovie est en cours de construction et pour l'instant la circulation est assez lente en raison des nombreux travaux.

voyage,pologne

Nous déjeunons à l'entrée de Varsovie dans une auberge typique puis nous arrivons à l'aéroport.

Marguerite, notre guide, nous prend en charge jusqu'au bout. Demain soir, elle repart avec un groupe de Canadiens pour un circuit de douze jours.

La suite ne présente guère d'intérêt ; après deux heures de vol, nous atterrissons à Roissy. Le car qui doit nous conduire à Tours est bloqué dans les embouteillages et nous patientons donc dans le sinistre hall réservé aux cars de tourisme. Sur le bord du trottoir un SDF dort, allongé sur un long chariot à valises. Personne ne semble le voir, certains même s'assoient tout près de lui en continuant à papoter de choses et d'autres sans lui prêter la moindre attention. Si ça se trouve, il est mort ! Mais non, tout le monde s'en fout. Quelle étrange époque quand même, chacun pour soi et Dieu pour tous ! Finalement nous quittons Roissy vers 19h. En arrivant à proximité d'Orléans nous sommes pris dans un violent orage et jusqu'à Tours nous aurons des trombes d'eau.

Traversée de la Loire, puis bientôt le Super U de Joué-les-Tours. Il est 23h30. Fin du voyage.

Dernière étape pour moi :

— Allo, taxi ?

FIN

 

 

07:00 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : voyage, pologne