Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 14 juin 2015

72. La Vénétie -4-


podcast

Jeudi 4 juin : Saint-Antoine de Padoue

 voyage, italie, padoue

Au réveil, une surprise m’attend par le hublot : passage du Silver Wind, un paquebot de croisière de luxe pénétrant dans Venise. Ce bateau peut recevoir 296 passagers.

Le petit déjeuner est servi à 7h30 et aussitôt le Michel Angelo lève l’ancre en direction du sud de la lagune. Au revoir Venise !

voyage, italie, padoue

Cette carte manque un peu de netteté mais elle a l’avantage de bien montrer la lagune :

voyage, italie, padoue

On voit que Venise est située presque au centre, reliée par un pont à la terre ferme et traversée par le grand canal en forme de S à l'envers. De la mer Adriatique (en bas de la carte) on voit également les trois entrées dans la lagune.

Notre bateau va naviguer dans le chenal bien délimité de chaque côté par des plots en bois et reliés par trois. Et mieux vaut ne pas sortir du chenal au risque de s’enliser car à certains endroits le niveau d’eau atteint à peine 50cm.

voyage, italie, padoue

 

voyage, italie, padoue

Les petites cabanes de pêcheurs :

voyage, italie, padoue

Ce lieu a servi au tournage du film d’Andrea Segre, La petite Venise, sorti en 2011.  (voir la bande annonce en bas de la note).

LA CROISIERE S’AMUSE !

voyage, italie, padoue

 Vers 11h30 nous atteignons la petite ville de Chioggia.

Après le déjeuner tout le monde part en excursion à Padoue.

Pendant ce temps, notre bateau va prendre la mer Adriatique et remonter peu à peu le Pô jusqu’à Taglio di Pô. Cette manœuvre doit être exécutée sans passagers à bord ( nouvelle législation italienne).

Quatre bus sont mis à notre disposition, chacun réservé à un groupe particulier ; il ne faut pas mélanger les torchons avec les serviettes comme dirait je ne sais plus qui !  Je fais partie du groupe 3 –Les individuels-.

voyage, italie, padoue

voyage, italie, padoue

Nous traversons la place entourée de célébrités italiennes parmi lesquelles Galilée qui enseigna à l’université de Padoue de 1594 à 1610.

voyage, italie, padoue

La guide italienne nous emmène maintenant visiter la basilique dédiée à Saint-Antoine de Padoue. Cet édifice est la propriété du Vatican.

voyage, italie, padoue

En fait Saint-Antoine s’appelait Fernand et il est né à Lisbonne en 1195. Il entre tout d’abord dans l’ordre des Augustiniens. Après une rencontre avec des Franciscains, il décide de les suivre et c’est à cet instant qu’il prend le prénom d’Antoine.

voyage, italie, padoue

Il mourut à Padoue le 13 juin 1321. Le soir même de sa mort, des miracles se produisirent. En 1232 le pape Grégoire décida de le sanctifier. Une basilique fut construite pour y accueillir la dépouille du Saint et oh, surprise, quand on ouvrit le cercueil en 1263, on remarqua que sa langue était conservée intacte. Aujourd’hui elle fait partie des reliquaires de la basilique, ainsi qu’une partie de la mâchoire inférieure.

Après avoir fait le tour de la basilique et posé la main sur le tombeau de Saint-Antoine (sauf moi bien sûr), on se retrouve dans le cloître ombragé par de magnifiques magnolias en fleurs.

voyage, italie, padoue

La visite de Padoue se poursuit par un passage sur la place aux herbes et celle aux fruits.

voyage, italie, padoue

voyage, italie, padoue

voyage, italie, padoue

Enfin, avec Thérèse et Annie, on va s’installer à l’intérieur du beau caffè Pedrocchi, qui est une institution à Padoue.

voyage, italie, padoue

Oui, bon, d’accord, le café à la menthe est bon … Comptez quand même 10 euros la tasse ! À ce prix là, on le déguste très doucement.

voyage, italie, padoue

voyage, italie, padoue

voyage, italie, padoue

Retour aux bus qui nous ramènent ensuite au bateau amarré sur le Pô, en pleine campagne.

 

À suivre 

16:32 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : voyage, italie, padoue

samedi, 13 juin 2015

71. La Vénétie -3-


podcast

Mercredi 3 juin : Murano et Burano

 Après le déjeuner pris sur le pouce en raison de notre retard, nous partons en excursion sur deux îles au nord de la lagune. Une vedette nous conduit d’abord sur l’île de Murano réputée pour ses verreries.

 voyage, italie, murano, burano

 

Là nous visitons un atelier de fabrication où la chaleur est extrêmement forte  en raison des fours. Les ouvriers font des pauses toutes les trois heures environ. Nous sommes ensuite invités à visiter la boutique. Comme je n’ai pas envie d’acheter, je sors prendre l’air et me balader le long du quai. Il fait si chaud que  je me retrouve bientôt affalée à la terrasse d’un café. Je n’ai même pas le courage de faire des photos !

Deuxième arrêt à Burano. Cette île était autrefois réputée dans toute l’Europe pour ses dentelles. Aujourd’hui la tradition a tendance à se perdre et bien souvent les dentelles vendues proviennent de Chine !

 voyage, italie, murano, burano

 Les maisons de l’île sont peintes de couleurs vives et variées, c’est -dit-on- pour permettre  aux pêcheurs de mieux reconnaître leur habitation par temps de brouillard très fréquent. Ils ont d’autre part l’obligation de repeindre les façades une fois par an. Cet endroit a un charme fou :

 voyage, italie, murano, burano

  

voyage, italie, murano, burano

 Sur la place est érigée la statue du musicien Baldassare Galuppi, né à Burano en 1706. Au bas de cette note, j’ai mis une vidéo permettant d’écouter le 1er mouvement de sa sonate en C majeur.

 voyage, italie, murano, burano

 Nous avons une bonne heure de temps libre et j’en profite pour faire quelques achats culinaires (des pâtes, des pâtes, oui mais des … ).

 voyage, italie, murano, burano

  

voyage, italie, murano, burano

  

voyage, italie, murano, burano

  

voyage, italie, murano, burano

  

voyage, italie, murano, burano

  

voyage, italie, murano, burano

  

voyage, italie, murano, burano

 Nous sommes de retour à Venise vers 18h30. Ce fut une journée très agréable !

À 19h30 a lieu le pot de bienvenue pour tous les passagers au salon-bar, mais je zappe cet instant et je retrouve les autres au moment du dîner !

À suivre  

  

19:10 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : voyage, italie, murano, burano

vendredi, 12 juin 2015

70. La Vénétie -2-


podcast
Mercredi 3 juin : Balade dans Venise.

Réveil vers 6h et un coup d’œil par le hublot :

 voyage, italie, venise

Le petit déjeuner est servi à partir de 7h ce qui me laisse le temps d’aller flâner sur le quai et prendre quelques clichés :

voyage, italie, venise

voyage, italie, venise

À 8h30, nous partons à pied en direction de la place Saint-Marc, située sept ponts plus loin.

voyage, italie, venise

voyage, italie, venise

voyage, italie, venise

voyage, italie, venise

Visite du palais des Doges

voyage, italie, venise

voyage, italie, venise

voyage, italie, venise

voyage, italie, venise

voyage, italie, venise

puis passage sur le pont des Soupirs qui relie le tribunal du palais des Doges à la prison, de l'autre côté du petit canal :

voyage, italie, venise

voyage, italie, venise

Ce pont couvert offrait la dernière vue sur Venise pour les condamnés, d’où sans doute leurs derniers soupirs avant l’enfermement.

voyage, italie, venise

La guide nous laisse après cette visite et c’est en compagnie de Thérèse et d’Annie que je continue la balade dans Venise.

voyage, italie, venise

Nous pénétrons à l’intérieur de la basilique Saint-Marc, puis, après être passées sous la tour de l’Horloge, nous prenons la direction du pont du Rialto. Nous programmons le tour de la place pour un autre matin avant la cohue des touristes !

voyage, italie, venise

voyage, italie, venise

Chaque ruelle réserve son lot de surprises ; quelquefois on se retrouve au bord d’un petit canal et on doit alors rebrousser chemin.

voyage, italie, venise

voyage, italie, venise

voyage, italie, venise

Le temps passe vite et on s’aperçoit que l’on est assez éloigné du bateau.

— Nous n’avons qu’à prendre un vaporetto !

Sitôt dit, sitôt fait … Nous voici donc dans un de ces bus flottants surchargés de monde car c’est le seul moyen de se déplacer rapidement à Venise.

Tout est bien dans le meilleur des mondes, sauf que … On s’aperçoit soudain que l’on n’est pas dans la bonne direction ! Après deux ou trois changements hasardeux, on finit quand même par se repérer. Seulement nous avons pris un retard considérable et les autres doivent probablement être déjà à table !

Comme j’avais pris mon portable, je passe un coup de fil :

— Nous sommes sur le vaporetto en direction de Giardini. Ne vous inquiétez pas, nous allons arriver un peu en retard !

 

Un peu, je suis modeste ! C’est plus une heure après que nous atteignons notre destination. Mais cela nous aura permis d’utiliser ce moyen de transport bien pratique pour circuler dans la ville. 

À suivre

18:50 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : voyage, italie, venise

jeudi, 11 juin 2015

69. La Vénétie -1-


podcast

À mon retour de Birmanie, j’ai reçu une offre de croisière pour Venise et la Vénétie. Comme je n’avais rien de prévu, je me suis dit que ce serait sans doute le moment de découvrir cette région.  En 1970, j’avais traversé toute l’Italie en train jusqu’à Brindisi, mais je n’avais jamais eu l’occasion d’y séjourner. C’était donc une opportunité à saisir.

Mardi 2 juin : départ pour Venise

Itali3e 001a.jpg

Un taxi vient me chercher à 5h30 pour me conduire à la gare de Tours. J’arrive à 8h25 à Paris-Austerlitz. Un  vent glacial souffle au-dehors de la gare et je m’empresse d’ouvrir ma valise pour y récupérer un gilet !

Je traverse le pont sur la Seine et me voici à la gare de Lyon. J’ai réservé une place sur le TGV Paris-Grenoble qui passe par la gare de Lyon Saint-Exupéry où se situe l’aéroport.

Au fur et à mesure que l’on s’approche de Lyon, le temps se dégage peu à peu et c’est sous un soleil éclatant que j’arrive à destination.

Le complexe gare-aéroport est très agréable, les indications sont claires et l’ensemble est de taille humaine.

L’avion décolle à 15h25. Le vol s’effectue sur la compagnie Hop !, une filiale d’Air France. À peine le temps de boire un verre et de grignoter trois malheureux petits gâteaux secs que l’avion entame la descente sur Venise. Il est 16h25 …

Les valises sont déjà sur le tapis roulant. Là je fais la connaissance de deux dames qui effectuent la même croisière que moi. Nous décidons de nous regrouper pour prendre un taxi qui va nous mener jusqu’au bateau.

Venise est une île située au centre de la lagune. On traverse le pont qui relie la ville à la terre ferme. Quinze minutes plus tard, nous voici au pied du bateau. Pendant que les bagagistes se chargent de nos valises, nous allons à l’accueil pour l’enregistrement et nous prenons possession de nos chambres. J’ai une cabine située sur le pont principal et la vue sur l’extérieur se fait par deux gros hublots. Sur le pont supérieur, les cabines ont une large fenêtre ouvrant sur l’extérieur.

Sitôt arrivée, sitôt ressortie, appareil photo en main ! Le bateau est amarré le long du canal de la Giudecca, face à l’ile du même nom, tout près de la station de vaporetto San Basilio.

Itali1e 003.JPG

 

Itali1e 039.JPG

Itali1e 010.JPG

Je suis tout de suite tombée sous le charme de La Sérénissime ! Pendant un peu plus d’une heure je me balade le long du large quai, bordé de cafés et de marchands de glace. Puis je m’engouffre dans des ruelles ombragées, pas trop loin car je sais que le bateau doit lever l’ancre sous peu. En effet, lorsque tous les passagers ont embarqué, le bateau appareille en direction du quai des Sept-Martyrs.

Itali1e 008.JPG

Itali1e 014a.jpg

Itali1e 024a.jpg

Itali1e 030.JPG

Itali1e 033.JPG

Itali1e 034.JPG

Itali1e 011.JPG

Itali1e 019.JPG

Nous découvrons alors le palais des Doges dans toute sa splendeur.

Itali1e 044a.jpg

 

Itali1e 053a.jpg

Nous sommes maintenant tout près de l’unique jardin public de la ville qui fut créé par Napoléon. C’est là que se tient actuellement la Biennale d’Art contemporain.

Itali1e 079a.jpg

Il est l’heure de passer à table : je retrouve Thérèse de Toulouse, Annie d’Arcachon, puis Alain et Monique, des voisins puisqu’ils habitent à Selles/Cher, Monique et René qui viennent de Sens et enfin Guy du Havre. D’emblée le courant est passé entre nous et c’est une chance !

Les autres passagers étaient venus en groupes :

- Un groupe d’Allemands venus avec leur propre car.

- Un groupe de généraux en retraite qui faisaient bande à part.

Puis deux autres groupes qui me sont restés totalement inconnus.

Itali1e 062a.jpg

 

À suivre 

09:05 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : voyage, italie, venise

mercredi, 10 juin 2015

68. Retour de voyage



podcast

Un petit avant-goût en photos avant de débuter mon carnet de voyage :

Itali1e 037a.jpg

Itali1e 072a.jpg

Itali1e 056a.jpg

Itali1e 038a.jpg

Itali1e 035a.jpg

Itali1e 124a.jpg

Itali1e 164a.jpg

Itali1e 172a.jpg

Itali1e 084a.jpg

Itali1e 239a.jpg

Itali1e 322a.jpg

Itali1e 275a.jpg

Itali1e 320a.jpg

Itali1e 353a.jpg

Itali1e 341a.jpg

Itali1e 228a.jpg

Itali1e 366a.jpg

Itali1e 395a.jpg

Itali1e 424a.jpg

Itali1e 499a.jpg

Itali1e 457a.jpg

Itali2e 043a.jpg

Itali2e 078a.jpg

Itali2e 055a.jpg

Itali2e 070a.jpg

Itali2e 095a.jpg

Itali1e 477a.jpg

Itali2e 018a.jpg

La suite sera pour demain. J'en profite pour envoyer un petit coucou à Thérèse, Annie, Monique, Alain et Guy qui furent de très agréables compagnons de voyage !

06:53 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (5)