Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 11 juin 2015

69. La Vénétie -1-


podcast

À mon retour de Birmanie, j’ai reçu une offre de croisière pour Venise et la Vénétie. Comme je n’avais rien de prévu, je me suis dit que ce serait sans doute le moment de découvrir cette région.  En 1970, j’avais traversé toute l’Italie en train jusqu’à Brindisi, mais je n’avais jamais eu l’occasion d’y séjourner. C’était donc une opportunité à saisir.

Mardi 2 juin : départ pour Venise

Itali3e 001a.jpg

Un taxi vient me chercher à 5h30 pour me conduire à la gare de Tours. J’arrive à 8h25 à Paris-Austerlitz. Un  vent glacial souffle au-dehors de la gare et je m’empresse d’ouvrir ma valise pour y récupérer un gilet !

Je traverse le pont sur la Seine et me voici à la gare de Lyon. J’ai réservé une place sur le TGV Paris-Grenoble qui passe par la gare de Lyon Saint-Exupéry où se situe l’aéroport.

Au fur et à mesure que l’on s’approche de Lyon, le temps se dégage peu à peu et c’est sous un soleil éclatant que j’arrive à destination.

Le complexe gare-aéroport est très agréable, les indications sont claires et l’ensemble est de taille humaine.

L’avion décolle à 15h25. Le vol s’effectue sur la compagnie Hop !, une filiale d’Air France. À peine le temps de boire un verre et de grignoter trois malheureux petits gâteaux secs que l’avion entame la descente sur Venise. Il est 16h25 …

Les valises sont déjà sur le tapis roulant. Là je fais la connaissance de deux dames qui effectuent la même croisière que moi. Nous décidons de nous regrouper pour prendre un taxi qui va nous mener jusqu’au bateau.

Venise est une île située au centre de la lagune. On traverse le pont qui relie la ville à la terre ferme. Quinze minutes plus tard, nous voici au pied du bateau. Pendant que les bagagistes se chargent de nos valises, nous allons à l’accueil pour l’enregistrement et nous prenons possession de nos chambres. J’ai une cabine située sur le pont principal et la vue sur l’extérieur se fait par deux gros hublots. Sur le pont supérieur, les cabines ont une large fenêtre ouvrant sur l’extérieur.

Sitôt arrivée, sitôt ressortie, appareil photo en main ! Le bateau est amarré le long du canal de la Giudecca, face à l’ile du même nom, tout près de la station de vaporetto San Basilio.

Itali1e 003.JPG

 

Itali1e 039.JPG

Itali1e 010.JPG

Je suis tout de suite tombée sous le charme de La Sérénissime ! Pendant un peu plus d’une heure je me balade le long du large quai, bordé de cafés et de marchands de glace. Puis je m’engouffre dans des ruelles ombragées, pas trop loin car je sais que le bateau doit lever l’ancre sous peu. En effet, lorsque tous les passagers ont embarqué, le bateau appareille en direction du quai des Sept-Martyrs.

Itali1e 008.JPG

Itali1e 014a.jpg

Itali1e 024a.jpg

Itali1e 030.JPG

Itali1e 033.JPG

Itali1e 034.JPG

Itali1e 011.JPG

Itali1e 019.JPG

Nous découvrons alors le palais des Doges dans toute sa splendeur.

Itali1e 044a.jpg

 

Itali1e 053a.jpg

Nous sommes maintenant tout près de l’unique jardin public de la ville qui fut créé par Napoléon. C’est là que se tient actuellement la Biennale d’Art contemporain.

Itali1e 079a.jpg

Il est l’heure de passer à table : je retrouve Thérèse de Toulouse, Annie d’Arcachon, puis Alain et Monique, des voisins puisqu’ils habitent à Selles/Cher, Monique et René qui viennent de Sens et enfin Guy du Havre. D’emblée le courant est passé entre nous et c’est une chance !

Les autres passagers étaient venus en groupes :

- Un groupe d’Allemands venus avec leur propre car.

- Un groupe de généraux en retraite qui faisaient bande à part.

Puis deux autres groupes qui me sont restés totalement inconnus.

Itali1e 062a.jpg

 

À suivre 

09:05 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : voyage, italie, venise

mercredi, 10 juin 2015

68. Retour de voyage



podcast

Un petit avant-goût en photos avant de débuter mon carnet de voyage :

Itali1e 037a.jpg

Itali1e 072a.jpg

Itali1e 056a.jpg

Itali1e 038a.jpg

Itali1e 035a.jpg

Itali1e 124a.jpg

Itali1e 164a.jpg

Itali1e 172a.jpg

Itali1e 084a.jpg

Itali1e 239a.jpg

Itali1e 322a.jpg

Itali1e 275a.jpg

Itali1e 320a.jpg

Itali1e 353a.jpg

Itali1e 341a.jpg

Itali1e 228a.jpg

Itali1e 366a.jpg

Itali1e 395a.jpg

Itali1e 424a.jpg

Itali1e 499a.jpg

Itali1e 457a.jpg

Itali2e 043a.jpg

Itali2e 078a.jpg

Itali2e 055a.jpg

Itali2e 070a.jpg

Itali2e 095a.jpg

Itali1e 477a.jpg

Itali2e 018a.jpg

La suite sera pour demain. J'en profite pour envoyer un petit coucou à Thérèse, Annie, Monique, Alain et Guy qui furent de très agréables compagnons de voyage !

06:53 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (5)

mardi, 17 février 2015

24. Découverte de la Birmanie, épilogue


podcast

Vendredi 23 et samedi 24 janvier : farniente à Ngwe Saung.

 Après douze jours intenses à bouger et faire plein de découvertes, me voici donc tout à coup totalement inactive sur une plage au bord de la mer …  Je me rends très vite compte que je vais trouver le temps bien long ! Tant pis, j’assume mon choix.

Balade dans le village d’à côté :

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

Balade et lecture sur la plage :

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

Balade en moto :

voyage, birmanie

voyage, birmanie

Dernier coucher de soleil :

voyage, birmanie

 

Dimanche 25 janvier : le départ.

voyage, birmanie

Dernier petit-déjeuner sur la terrasse.

9h, le taxi vient d’arriver : adieu Ngwe Saung !

voyage, birmanie

voyage, birmanie

J’ai gardé avec moi le petit appareil photo :

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

Voici bientôt Yangon. Le chauffeur nous arrête dans un beau restaurant pour le déjeuner.

voyage, birmanie

Ensuite nous prenons la direction de l’aéroport.

Voilà, le long retour va pouvoir commencer :

D’abord le vol Yangon-Bangkok, puis Bangkok- Paris. Je suis contente car j’ai obtenu une place côté couloir ; en arrivant dans l’avion, je m’aperçois qu’il n’y a qu’une personne près du hublot. C’est un jeune Français qui me demande aussitôt :

— Y a-t-il encore beaucoup de gens qui montent ?

— Oh non, je pense que je suis une des dernières à avoir embarqué.

— Ah, c’est super ! Tenez, je vous laisse ma place, j’ai repéré trois places vides juste derrière.

Et il va aussitôt s’installer à l’arrière de l’avion.

C’est inespéré ! Je vais pouvoir m’allonger durant tout le voyage. Et je n’attends pas pour le faire …

 

Lundi 26 janvier :

Réveil vers 5h du matin. Une heure plus tard on nous sert le petit déjeuner et c’est bientôt l’arrivée à Roissy.

Une fois ma valise récupérée, j’envoie un texto à Peggy :

— J’arrive à midi, voiture 13.

Dans le train je regarde le paysage défiler, je fais des efforts pour ne pas m’endormir.

Hier à la même heure j’étais sur la route qui conduisait à Yangon.

— Saint-Pierre-des-Corps ! Oups, qu’elle est lourde, cette valise. Tiens, personne ?

Ah si, je l’aperçois soudain arriver en courant et en faisant de grands gestes.

— Je m’étais trompée de quai ! Oh, tu es bronzée !

— Ah bon, tu trouves ? Pourtant je n’ai rien fait pour.

— Et ce voyage ? Raconte un peu …

— Bon, tu te souviens, j’étais partie ce fameux dimanche où toute la France (ou presque) était descendue dans la rue …

 

FIN

10:16 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : voyage, birmanie

dimanche, 15 février 2015

22. Découverte de la Birmanie -16-


podcast

Mercredi 21 janvier : Mandalay

 C’est une journée chargée qui nous attend car nous partons demain.

Premier arrêt sur le marché du jade : ce n’est pas le choix qui manque tant dans la taille que dans les différentes nuances de vert. On termine dans une boutique, mais personne n’a craqué apparemment.

voyage, birmanie, mandalay

voyage, birmanie, mandalay

voyage, birmanie, mandalay

Le deuxième arrêt s’effectue dans un atelier où l’on travaille le bois (en particulier le teck).

voyage, birmanie, mandalay

 

voyage, birmanie, mandalay

voyage, birmanie, mandalay

Oma a prévu de nous emmener voir une des curiosités de Mandalay qui ne figurait pas dans notre programme : il s’agit d’un pont en bois de teck d’une longueur de 1200m qui fut construit en 1849 avec les matériaux  du palais d’Inwa, alors à l’abandon. Ce pont traverse un lac et permet de relier la campagne à la ville lors de la saison des pluies.

voyage, birmanie, mandalay

voyage, birmanie, mandalay

voyage, birmanie, mandalay

En route maintenant pour la pagode Mahamuni, une des plus prestigieuses parmi toutes celles que compte la Birmanie. Elle fut construite en 1784 afin d’accueillir un bouddha géant de 4m de haut. Elle fut reconstruite au XXe siècle à la suite d’un incendie.

voyage, birmanie, mandalay

voyage, birmanie, mandalay

voyage, birmanie, mandalay

La ferveur religieuse atteint des proportions phénoménales dans ce lieu ! Les hommes s’approchent de la statue pour y coller de  minces feuilles d’or sur tout le corps, excepté le visage. Ce n’est plus un bouddha mais une sorte de gros tas doré difforme qui s’offre de plus en plus à la vue des gens. Les femmes n’ont pas accès à la statue ; cependant on peut voir grâce à des télés installées un peu partout.

voyage, birmanie, mandalay

 

voyage, birmanie, mandalay

voyage, birmanie, mandalay

voyage, birmanie, mandalay

voyage, birmanie, mandalay

En sortant de cet endroit, on longe le quartier des marbriers :

voyage, birmanie, mandalay

voyage, birmanie, mandalay

Nous déjeunons dans un restaurant situé près du palais royal.

voyage, birmanie, mandalay

 

L’après midi débute donc par une balade à pied dans l’ancien palais des rois. À l’origine le palais fut construit dans une vaste enceinte carrée de 1600m de côté, entourée de murs crénelés d’une hauteur de 9m et cernée de douves. Ce palais fut malheureusement détruit lors de la deuxième guerre mondiale. Seuls, certains édifices ont donc été reconstruits. Enfin la zone est occupée par les militaires.

voyage, birmanie, mandalay

Le plan à l’entrée permet donc seulement d’imaginer ce que fut ce grand palais. Un petit musée présente quelques objets datant de la période royale.

voyage, birmanie, mandalay

voyage, birmanie, mandalay

voyage, birmanie, mandalay

voyage, birmanie, mandalay

voyage, birmanie, mandalay

Après cette balade digestive, nous partons à la découverte du monastère de Bagaya, totalement construit en teck en 1838.

voyage, birmanie, mandalay

voyage, birmanie, mandalay

Il est soutenu par 267 énormes poteaux. Cet ensemble en bois est richement sculpté ! C’est une petite merveille :

voyage, birmanie, mandalay

voyage, birmanie, mandalay

voyage, birmanie, mandalay

Maintenant nous voici à l’entrée de la pagode Kuthodaw construite en 1857.

voyage, birmanie, mandalay

La pagode en elle-même n’a rien de particulier ; c’est ce qui est tout autour qui est unique. Sur 729 stèles en albâtre a été gravé le canon bouddhique (les règles des décisions solennelles). Chaque stèle est à l’intérieur d’un petit stûpa blanc.

voyage, birmanie, mandalay

voyage, birmanie, mandalay

voyage, birmanie, mandalay

voyage, birmanie, mandalay

voyage, birmanie, mandalay

Enfin, la journée se termine par un coucher de soleil en haut de la colline de Mandalay.

voyage, birmanie, mandalay

voyage, birmanie, mandalay

voyage, birmanie, mandalay

voyage, birmanie, mandalay

voyage, birmanie, mandalay

voyage, birmanie, mandalay

Au loin on peut apercevoir l’Irrawady.

voyage, birmanie, mandalay

voyage, birmanie, mandalay

Je ne me souviens plus de l’endroit où nous avons dîné. Lorsque le car nous ramène à l’hôtel, nous prenons congé d’Oma. En effet, le voyage s’arrête ici et demain le groupe repart sur Bangkok.

Mais, pour moi et un couple, le voyage continue. Demain nous quittons Mandalay à 5h du matin.

 

À suivre

09:57 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : voyage, birmanie, mandalay

vendredi, 13 février 2015

21. Découverte de la Birmanie -15-


podcast

Mardi 20 janvier : de Bagan à Mandalay

 Nous reprenons la route vers Mandalay. En chemin, nous nous arrêtons à plusieurs reprises.

voyage, birmanie

D’abord dans une pagode dans laquelle est exposé le corps d’un ancien moine à l’intérieur d’une cage vitrée. Qu’a-t-il donc de particulier ce corps ? Eh bien il ne s’est pas décomposé mais a durci et s’est noirci ce qui a provoqué une vénération.

voyage, birmanie

La photo du moine est exposée sur le mur et ça ne vous échappera pas qu’il ressemble étrangement à … François Mitterrand ! Sans doute en raison de la moue dédaigneuse.

voyage, birmanie

 — Qui c’est ? demande quelqu’un qui n’a pas suivi les explications d’Oma.

— C’est Bouddha ! lui répond quelqu’un d’autre très sérieusement.

Ouh là là , il y a du boulot sur la planche ! 

voyage, birmanie

 

Un peu plus loin, visite d’un monastère détenteur de reliques. (les restes de moines se présentant sous la forme de cailloux). Je ne peux rien vous en dire car j’ai totalement zappé la visite et je ne retrouve nulle part le nom et le lieu ! On se contentera donc de ces quelques photos des extérieurs :

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

Enfin, arrêt dans un autre monastère pour voir d’autres  reliques vénérées –dont un cheveu du Bouddha Gautama-. Pendant ce temps, je photographie le jardin :

— Tiens, c’est jour de lessive chez les moines !

voyage, birmanie

 

Peu avant l’arrivée à Mandalay, le car ralentit soudain ; devant nous avance un cortège fleuri.

voyage, birmanie

C’est la fête au village !

voyage, birmanie

Les enfants maquillés et juchés sur les chevaux sont des garçons qui partent au monastère. Vous trouverez l’explication de la cérémonie en bas de cette note.

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

C’est un joyeux cortège riche en couleurs :

voyage, birmanie

 

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

voyage, birmanie

Nous atteignons les faubourgs de Mandalay au coucher du soleil.

Mandalay est surnommée « la Cité d’or », capitale religieuse de la Birmanie. Elle compte plus d’un million d’habitants.

Dans son roman Une histoire birmane, l’écrivain George Orwell la décrit comme la ville aux cinq P : porcs, prostituées, pagodes, parias, prêtres. Il semblerait que ce soit toujours d’actualité !

Ma première impression est nettement défavorable. Sans doute est-ce dû au fait que le car s’est fourvoyé dans des ruelles obscures, insalubres, immondes, peuplées d’une foule grouillante amassée dans des taudis et qui m’ont rappelé les pires moments en Inde. J’ai eu la malencontreuse idée d’ouvrir la fenêtre et aussitôt ce fut l’invasion d’une horde de moustiques !

Bref, il a bien fallu une heure pour atteindre enfin l’hôtel situé en dehors du centre ville.

voyage, birmanie

Vue sur la ville depuis ma chambre située au 9e étage :

voyage, birmanie

Bon, nous restons deux nuits ici.

 

À suivre

Pour en savoir davantage :

— Les moines de Birmanie

— Le shinbyu

07:06 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : voyage, birmanie