Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 07 décembre 2020

Château en péril -2-

L'autre jour, en consultant le site Dartagnans qui aide au financement des travaux dans des lieux de notre patrimoine, j'avais noté la présence d'un autre château de la région qui avait besoin d'une aide pour la restauration de la chapelle. Il s'agit du château de Gizeux situé à une quinzaine de kilomètres au nord de Bourgueil. 

touraine,chateau,gizeux

Vue aérienne :

touraine,chateau,gizeux

Je l'ai visité en 2010 et j'en garde encore aujourd'hui un agréable souvenir.  C'est un château habité, la décoration intérieure est très riche (nombreuses fresques peintes sur les murs).

touraine,chateau,gizeux

touraine,chateau,gizeux

On est loin des circuits touristiques où la foule se presse telle une horde de chiens à l'assaut de sa proie — je pense ici au château de Chenonceaux ou encore celui de Chambord —  Ici, on a l'impression d'être accueilli comme un invité.

Ce jour-là, nous étions trois à écouter les renseignements fournis par le guide. 

Bref, c'est une visite que je vous conseille si un jour nous reprenons une vie normale !

Le château actuel a été construit à l'emplacement d'un ancien château fort du XIIe siècle. De 1315 à 1660, il fut la propriété de la famille du poète Joachim du Bellay (1522-1560).

touraine,chateau,gizeux

Qui aujourd'hui se souvient encore de ce poète ? Imaginez un micro-trottoir :

Pouvez-vous me dire qui est Joachim du Bellay ? Les réponses seraient sûrement très saugrenues !

Et pourtant ...

Dans ma jeunesse, on récitait certains de ses poèmes, parmi lesquels  :

Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage,
Ou comme celui-là qui conquit la toison,
Et puis est retourné, plein d’usage et raison,
Vivre entre ses parents le reste de son âge !

Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village
Fumer la cheminée, et en quelle saison,
Reverrai-je le clos de ma pauvre maison,
Qui m’est une province, et beaucoup davantage ?

Plus me plaît le séjour qu’ont bâti mes aïeux,
Que des palais romains le front audacieux,
Plus que le marbre dur me plaît l’ardoise fine,

Plus mon Loire gaulois, que le Tibre latin,
Plus mon petit Liré, que le mont Palatin,
Et plus que l’air marin la douceur angevine.

J'ai trouvé sur internet ce poème mis en chanson par le chanteur Ridan.

Mais revenons au château. Les propriétaires ont ouvert 5 chambres d'hôte et un gîte, voir ICI.

Bon, terminons par une petite balade, c'était en 2010 :

Pour en savoir davantage :

 

Commentaires

Je me souviens très bien de ce château et de sa visite (peut être étions nous toutes les deux) et récemment, j'ai eu à évoquer ce château avec toutes ses peintures ;)

Écrit par : Christine | mercredi, 09 décembre 2020

Répondre à ce commentaire

Je confirme, nous étions bien ensemble.

Écrit par : tinou | vendredi, 11 décembre 2020

Répondre à ce commentaire

Moi j'ai appris à l'école "heureux qui comme U..."

Écrit par : Dominique | jeudi, 31 décembre 2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire