Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 01 octobre 2019

Une semaine en Tchéquie -10-

Lundi 16 septembre : à la découverte de Prague

Une rude journée nous attend aujourd'hui puisque nous quittons l'hôtel à 9h pour n'y revenir que ce soir vers 23h30 !

Le temps s'est rafraîchi et le soleil joue à cache-cache.

Nous revoici sur la place de la Vieille-Ville. Au centre se dresse un groupe de bronze représentant le réformateur religieux Jan Hus entouré de son auditoire.

tchéquie,prague

En arrière-plan, les deux flèches de l'église Notre-Dame-du-Tyn.

tchéquie,prague

Je ne peux pas rentrer dans les détails historiques car nous y serions encore l'année prochaine tant l'histoire de cette ville est riche. Je me contenterai donc de vous offrir quelques clichés qui, je l'espère, vous donneront l'envie de venir visiter cette ville magnifique.J'ai fait énormément de photos (plus de 1200) aussi variées que possible. Je ne m'attarde pas sur les églises (vous aurez déjà remarqué que ce n'est pas ma tasse de thé). J'ai cependant fait une exception pour la cathédrale Saint-Guy et ses vitraux (à venir). 

tchéquie,prague

tchéquie,prague

tchéquie,prague

Pour l'heure, nous quittons la place et empruntons la rue de Paris avec ses magasins luxueux et nous débouchons bientôt, sur la droite dans le quartier juif, Josefov. J'y reviendrai ultérieurement pour la journée de mercredi 18 septembre.

tchéquie,prague

tchéquie,prague

tchéquie,prague

Nos atteignons bientôt la rive de la Vltava , en face on aperçoit le château et  la cathédrale.

tchéquie,prague

Sur le mur, une effigie en l'honneur de Jan Palach, ce jeune étudiant qui s'était immolé par le feu en 1969. Je reviendrai demain sur les événements de Prague en août 1968.

tchéquie,prague

tchéquie,prague

tchéquie,prague

tchéquie,prague

Eva nous octroie une pause d'environ 30 minutes ce qui nous permet de nous installer à la terrasse de cette boutique pour déguster un  trdelnik ! Pas facile à prononcer ...

tchéquie,prague

tchéquie,prague

À suivre

 

21:04 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tchéquie, prague

dimanche, 29 septembre 2019

Une semaine en Tchéquie -9-

Dimanche 15 septembre : repérage dans Prague.

Après avoir admiré l'horloge astronomique, nous flânons encore un peu dans la vieille ville

tchéquie,prague

tchéquie,prague

tchéquie,prague

tchéquie,prague

Une autre œuvre de David Černý à l'entrée d'un centre commercial ; elle représente la tête de l'écrivain tchèque Franz Kafka. Elle est constituée de 42 plaques de chrome mobiles qui bougent sans cesse.

tchéquie,prague

tchéquie,prague

puis, après être passés près de la tour poudrière que voici 

tchéquie,prague

nous reprenons le métro et regagnons l'hôtel. Je donne rendez-vous à mes trois copines à 19h45 pour prendre l'apéro dans ce que l'hôtel appelle pompeusement le jardin, à savoir quatre malheureuses tables alignées sur le trottoir et protégées du soleil, inoffensif à cette heure de la journée, par des parasols portant la marque Pepsi ! La grande classe ...

C'est la croix et la bannière pour obtenir quatre olives en accompagnement et au moment de payer, le barman avait déserté son poste.

— Ce n'est pas grave les filles, nous le paierons après le dîner.

Seulement, après le dîner, qui se présentait sous la forme d'un buffet aussi peu varié que dégueulasse, nous n'avions plus qu'une idée en tête : 

Sortir en boîte ! Aller dormir. (je m'égare).

Il n'y avait pas une minute que je m'étais couchée dans mon pyjama de voyage (un vêtement absolument hideux mais dans lequel je suis à l'aise), que j'entends frapper à la porte.

Trois personnes du groupe me font alors face. Après quelques secondes d'observation de ma tenue vestimentaire, une femme me dit sur un ton qui m'a paru assez peu courtois :

— Vous avez pris des consommations au bar tout à l'heure et VOUS N'AVEZ PAS RÉGLÉ LA FACTURE.

— Oui, je sais, mais le serveur n'était plus là. De tout façon, on reste ici plusieurs jours, je paierai donc demain.

— Ah mais NON ! VOUS DEVEZ RÉGLER IMMÉDIATEMENT CAR LE BARMAN N'EST PAS  LÀ DEMAIN !

Franchement, je me serais crue devant un tribunal pour vol aggravé.

— C'est bon, je descends ...

Le temps d'aller prévenir les copines et on se retrouve au bar. Je m'étais rhabillée pour éviter de  provoquer un choc émotionnel au serveur. Franchement, vous parlez d'un hôtel, incapable de gérer les consommations de ses clients !

D'autre part, je n'ai toujours pas compris comment cette femme du groupe avait pu savoir quel numéro de chambre j'occupais car je monte toujours la dernière quand on arrive dans un nouvel hôtel; ainsi personne ne peut savoir quelle chambre j'occupe. Serai-je espionnée ? Pourtant, je fais vraiment tout pour me fondre dans le paysage : j'occupe un siège tout au fond du car et, durant les visites, je me tiens en retrait afin de pouvoir photographier en toute tranquillité ...

À suivre

17:51 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tchéquie, prague

Une semaine en Tchéquie -8-

L'horloge astronomique :

Elle est située sur la tour de l'hôtel de ville. C'est une des principales curiosités de la ville et à chaque heure on voit s'agglutiner une horde de touristes qui viennent voir le spectacle ! En effet, toute la façade s'anime, le coq chante et bat des ailes, les 12 apôtres apparaissent aux fenêtres, etc.

Voici les photos que j'ai donc prises ce dimanche 15 septembre à 18h (pensez à mettre la musique !).


podcast

tchéquie,prague

tchéquie,prague

tchéquie,prague

tchéquie,prague

 

tchéquie,prague

 

tchéquie,prague

tchéquie,prague

tchéquie,prague

tchéquie,prague

tchéquie,prague

tchéquie,prague

Pour terminer, voici un reportage très intéressant sur l'un des horlogers qui fut en charge du bon fonctionnement de la vieille dame : Otokar, maître horloger (en 2 parties).

 

 

00:52 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tchéquie, prague

samedi, 28 septembre 2019

Une semaine en Tchéquie -7-

Dimanche 15 septembre : Repérage dans Prague.

Nous voici donc partis à la découverte de Prague et pour cela nous allons prendre le métro. Il y a trois lignes et 61 stations. Ce qui frappe en premier, c'est la descente profonde sous terre. Pour cela il faut emprunter un escalator extrêmement rapide. Je me souviens que lors de mon premier séjour à Prague en 2003, je n'avais pas pu emprunter le métro car j'avais le vertige. Cette fois-ci, ça va ; comme quoi, on peut toujours réussir à vaincre ses angoisses. 

Nous montons à la station Invalidovna et nous descendons trois stations plus tard, à Namesti Republiky. Nous voici devant la Maison Municipale : 

N'ayant pas réussi à prendre le bâtiment dans sa totalité, je vous propose cette photo de Hans Peter Schaefer prise en 2005 :

tchéquie,prague

tchéquie,prague

On remarque la belle fresque au-dessus de la porte d'entrée réalisée par Alfons Mucha.

tchéquie,prague

Nous passons devant le musée Mucha — que j'irai visiter dans quelques jours —

tchéquie,prague

et nous nous retrouvons place Venceslas. qui se continue par une vaste artère

tchéquie,prague

tchéquie,prague

tchéquie,prague

tchéquie,prague

tchéquie,prague

Au fond on aperçoit le musée national.

tchéquie,prague

Eva, notre guide, nous fait traverser le passage Lucerna. Sous une coupole cette étrange statue représente un cheval mort attaché par les pattes et suspendu au plafond. Il est chevauché par le roi tchèque Venceslas. Un clin d'œil à la statue qui trône sur la place éponyme. 

tchéquie,prague

tchéquie,prague

L'auteur de cette œuvre est David Černý. Lors de nos déambulations dans Prague, nous découvrirons d'autres sculptures de cet artiste.

C'est alors que mon regard se pose sur cette affiche de film particulièrement saisissante : 

tchéquie,prague

tchéquie,prague

Le film s'intitule The painted bird, réalisé par Vaclav Marhoul, d'après le livre de Jerzy Kosinski. Il a fait une très forte impression à Venise en raison de scènes violentes à la limite du supportable (beaucoup de gens sont sortis de la salle avant la fin du film), et il sort actuellement dans les salles tchèques. L'histoire se déroule en Pologne durant la seconde guerre mondiale ; un enfant juif est confié par ses parents à une paysanne polonaise. Après la mort de cette femme, l'enfant erre de village en village, rejeté par tous en raison de ses cheveux noirs et de son teint mat. L'écrivain n'a jamais reconnu explicitement que c'était une autobiographie. 

À sa sortie en libraire, le livre fut un best-seller. 

Voici la bande annonce du film :

Nous arrivons bientôt sur la place de la vieille ville et comme il est 17h50, nous nous figeons tous sous l'horloge astronomique, le nez en l'air pour ...

Mais vous le saurez demain !

18:39 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tchéquie, prague

vendredi, 27 septembre 2019

Une semaine en Tchéquie -6-

Dimanche 15 septembre : de Jindřichův Hradec à Prague

Notre séjour en Bohême prend fin ce matin. Nous quittons avec une certaine nostalgie la charmante ville de Jindřichův Hradec.

À 9h, le chauffeur charge nos valises dans le petit car — Vous ai-je déjà dit qu'il était inconfortable ? — et nous partons maintenant vers le nord du pays en direction de la capitale, Praha (Prague en français).

En cours de route, nous traversons une région où l'on extrayait autrefois de l'argent, du nickel, du bismuth, mais aussi de la pechblende. C'est de ce dernier minerai que Pierre et Marie Curie réussirent à extraire le polonium et le radium. Jusqu'en 1918, la mine de Jáchymov était le seul gisement d'uranium connu au monde.

tchéquie,prague

Durant l'occupation soviétique, les Russes récupérèrent environ 8000 tonnes d'uranium pour leur programme nucléaire. Cette mine était un camp de travaux forcés pour les opposants au régime. Le pays compta jusqu'à 18 camps dans lesquels furent emprisonnés près de 70 000 prisonniers, politiques pour la grande majorité. J'ai trouvé une vidéo sur le sujet, mais elle est en anglais (voir en bas de la note).

La mine ferma ses portes en 1962.

tchéquie,prague

Avant d'atteindre Prague, nous faisons une halte à la Montagne Sainte, près de Příbram. Ce vaste ensemble est un lieu de pélerinage. Voici l'entrée, avec la colonne mariale. Si cela vous intéresse voici le lien, ICI. Pour ma part, je préfère attendre le groupe à l'extérieur.

tchéquie,prague

tchéquie,prague

Après cette visite, on va déjeuner ; j'ai totalement oublié le lieu du repas ... Et comme je n'ai pas fait de photo, cela restera à jamais un mystère.

Bon,maintenant, en route pour Prague !

Quelques vues prises depuis le car :

tchéquie,prague

tchéquie,prague

tchéquie,prague

tchéquie,prague

tchéquie,prague

tchéquie,prague

Nous allons directement à l'hôtel pour déposer les bagages.Je savais que nous n'étions pas près du centre. Effectivement l'hôtel est assez excentré, mais surtout, on se croirait aux riches heures 

de l'ère soviétique ! Cela me rappelle un peu l'Allemagne de l'est dans les années 1960. Un horrible bloc de béton planté sur un terrain vague, au beau milieu de nulle part. L'intérieur est à l'avenant et ne parlons pas de l'amabilité du personnel ! C'est le seul point noir que j'ai noté durant le voyage  — avec le petit car inconfortable bien sûr —.

Quelques photos trouvées sur Internet :

tchéquie,prague

tchéquie,prague

tchéquie,prague

Bon, on ne va pas en faire non plus une maladie, le métro est situé à seulement cinq minutes à pied ... Après tout, on n'y séjournera que pour dormir.

À 16h, tout le monde se retrouve dans le hall d'entrée avec la guide qui va nous emmener faire un premier repérage de la ville.

Attention, voici le métro qui entre dans la station ! Pour les vieux comme moi  TOUS LES TRANSPORTS EN COMMUN SONT GRATUITS ! On devrait dire ça aux gilets jaunes.

Question propreté, je vous mets au défi de trouver un graffiti, un papier ou encore un mégot de cigarette ! On a du boulot en France ...

 

08:40 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tchéquie, prague