Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 28 juillet 2019

De Tours à Copenhague -14-

Balade dans les rues de Lübeck, surnommée la reine de la Hanse :

11:17 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : allemagne, lübeck

samedi, 27 juillet 2019

De Tours à Copenhague -13-

Lundi 8 juillet : 

Nous poursuivons notre balade dans Lübeck. Voici le magnifique hôtel de ville sur la place du marché :

allemagne,lübeck

allemagne,lübeck

allemagne,lübeck

allemagne,lübeck

Arrêt gourmandise au café Niederegger. Une spécialité de Lübeck est le massepain (marzipan en allemand), une variante de la pâte d'amandes. Tout le décor de la vitrine est réalisé en massepain. 

allemagne,lübeck

allemagne,lübeck

L'église Sainte-Marie :

allemagne,lübeck

avec son petit diable devant l'entrée :

allemagne,lübeck

En s'approchant du canal, on découvre le quartier des anciens artisans de la ville, avec ses passages, ses rues pittoresques et fleuries.

allemagne,lübeck

allemagne,lübeck

allemagne,lübeck

On arrive bientôt sur les bords de l'eau où sont amarrés d'anciens bateaux. Hier, je me trouvais juste en face pour prendre des photos.

allemagne,lübeck

allemagne,lübeck

allemagne,lübeck

Nous retrouvons le car qui nous attend de l'autre côté du pont.

On ne peut pas quitter Lübeck sans évoquer deux personnages célèbres qui y sont nés :

allemagne,lübeck

Tout d'abord l'écrivain Thomas Mann, né à Lübeck le 6 juin 1875, décédé à Zurich le 12 août 1955. La maison de ses-grands parents se situe dans la Mengenstrasse.

allemagne,lübeck

allemagne,lübeckC'est dans cette maison que se déroule l'histoire des Buddenbrook, célèbre roman de Mann qui lui valut le prix Nobel de littérature en 1929. Dans le coup, je me suis replongée dans la lecture de cette saga. Un téléfilm a été réalisé en  2008 par Heinrich Breloer. Vous pouvez le retrouver en bas de cette note si l'envie vous prend de le regarder.

Le second personnage est Willy Brandt, de son vrai nom Herbert Ernst Frahm, né à Lübeck le 8 décembre 1913 et décédé à Unkel le 8 octobre 1992. Il fut chancelier de l'Allemagne  de 1969 à 1974.

 

allemagne,lübeck

La ville lui a dédié un musée situé au 21 de la Königstrasse.

allemagne,lübeck

Adieu donc, Lübeck ! C'est un endroit où j'aimerais bien revenir un jour ou l'autre ...

 

05:09 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : allemagne, lübeck

jeudi, 25 juillet 2019

De Tours à Copenhague -12-

Lundi 8 juillet : Lübeck

Je suis tombée immédiatement sous le charme de cette ville de Lübeck. Elle est entourée des deux fleuves Trave et Wakenitz et sa proximité avec la mer Baltique en fit très tôt un carrefour commercial de premier ordre.

allemagne,lübeck

Pour l'historique de la ville, se reporter ICI.   

Nous quittons l'hôtel vers 9 heures du matin et après avoir chargé les valises dans la soute du car, nous partons à pied à la découverte du centre historique.

Cette ville a subi d'importants bombardements durant la seconde guerre mondiale et une grande partie des monuments historiques ont été reconstruits à l'identique.

Le Holstentor était l'ancienne porte d'accès :

allemagne,lübeck

allemagne,lübeck

allemagne,lübeck

allemagne,lübeck

allemagne,lübeck

Le long du fleuve se dressent six magnifiques maisons. Elles servaient de grenier à sel aux 17e et 18e siècles. Elles ont malheureusement été détruites au milieu du 19e siècle , mais les façades ont été reconstruites.

allemagne,lübeck

allemagne,lübeck

allemagne,lübeck

allemagne,lübeck

allemagne,lübeck

À suivre

19:30 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : allemagne, lübeck

mardi, 23 juillet 2019

De Tours à Copenhague -11-

Dimanche 7 juillet :

Après le déjeuner, nous retrouvons Victor et son car sur la place toute proche. Au même moment défile la garde nationale :

allemagne,lübeck

Nous traversons l'île de Falster, puis celle de Lolland où le car embarque à bord du ferry à Rodbyhavn. À peine le temps de sortir du car que nous sommes déjà loin de la côte danoise. Au revoir le Danemark !

allemagne,lübeck

Pas un chat sur le pont !

allemagne,lübeck

Débarquement à Puttgarden, puis direction Lübeck où nous arrivons en début de soirée.

allemagne,lübeck

Cette région de l'Allemagne avec ses plages donnant sur la Baltique me rappelle des souvenirs. En 1969, j'avais séjourné à quelques kilomètres de là, à Greifswald. C'était encore à l'époque où l'Allemagne était divisée en deux états.

À Lübeck, l'agence nous a réservé des chambres dans un bel hôtel central situé juste en face du centre historique.

allemagne,lübeck

allemagne,lübeck

Et comme il reste un peu de temps avant le dîner, je ressors faire quelques photos le long du fleuve Trave :

allemagne,lübeck

allemagne,lübeck

allemagne,lübeck

allemagne,lübeck

À suivre

 

17:43 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : allemagne, lübeck

vendredi, 12 juillet 2019

De Tours à Copenhague -1-

Il y a quelques mois, j'ai découvert un voyage à destination du Danemark. Cela a retenu mon attention car les voyages organisés pour ce pays sont assez rares. Je suis donc allée à l'agence pour m'inscrire. Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir qu'il ne restait plus que 4 places ! De plus, les places dans le car étaient à choisir sur plan. J'ai hésité un moment car j'aime bien me placer où je veux - dans la mesure des disponibilités bien sûr-.

Mais le fait de passer par Brême et Lübeck en Allemagne, deux villes que je n'avais pas encore eu l'occasion de visiter, m'a finalement convaincue et je me suis donc inscrite.  

Voici le trajet prévu :

allemagne,brême

Le jour du départ arrive enfin : mardi 2 juillet à 6h30.

Une navette gratuite vient me chercher à la maison et me conduit sur l'aire d'autoroute de Tours-Nord. Là, j'attends le car qui vient d'Angoulême et qui arrive à 7h15. 

Première bonne -et même très bonne- surprise - : il n'y a que 12 personnes à bord !

Devant mon étonnement, Thomas, l'accompagnateur, m'explique que nous ne sommes que 16 au total, deux désistements de dernière minute ayant eu lieu quelques jours seulement avant le départ.  

— Alors, je peux m'installer où je veux ?

— Bien sûr, vous avez l'embarras du choix !

Et c'est ainsi que je me retrouve tout au fond du car, squattant les cinq places, passant de gauche à droite au fil des kilomètres parcourus. C'est le top !

Après cette pause durant laquelle les premiers passagers ont pris leur petit déjeuner, nous reprenons la route en direction de Compiègne, où nous nous arrêtons pour le déjeuner et pour récupérer deux autres personnes.

Les kilomètres défilent, nous voici bientôt en Belgique. Là, les toilettes sont payantes (70 centimes). Nous passons près de Charleroi, Namur et Liège et, en fin de soirée nous arrivons à Aachen (Aix-la-Chapelle) en Allemagne. C'est là que nous allons passer la première nuit.

Un troisième passager est arrivé, venant de Düsseldorf. Le groupe est maintenant au complet. 

Mercredi 3 juillet : départ de l'hôtel à 7 heures. Nous prenons la direction de Brême. Sur l'autoroute le trafic est intense, et nous traversons tout le bassin de la Ruhr. 

Déjeuner à Brême, puis, l'après midi, visite de la ville. Pour l'histoire de cette ville, se reporter ICI.

L'architecture des bâtiments est somptueuse.

Voici tout d'abord la place du marché avec l'hôtel de ville

allemagne,brême

allemagne,brême

allemagne,brême

la statue de Roland, protecteur de la ville, et son épée Durandal

allemagne,brême

la cathédrale Saint-Pierre

allemagne,brême

la statue de Bismarck

allemagne,brême

et la statue des animaux musiciens de Brême réalisée par Gerhard Marcks en 1951, d'après le célèbre conte éponyme des frères Grimm.

allemagne,brême

Un peu plus loin, nous découvrons le Schnoor, ancien quartier des pêcheurs, avec ses maisons basses mais très coquettes.

allemagne,brême

allemagne,brême

Nous nous retrouvons tous sur la place du marché après un temps libre. J'en ai profité pour aller dans une pharmacie acheter une pommade contre les piqûres d'insectes. La veille du départ, j'ai été piquée par une bestiole et depuis ma cheville a doublé de volume ! 

Le temps que nous étions sur la place, un homme est arrivé avec un sac rempli de terre. Il a fait un petit tas au sol et y a piqué une rose. Puis il est reparti ... Il avait très certainement une raison de faire ce geste, mais j'ai oublié de demander à Thomas.

allemagne,brême

Nous repartons en direction de Hambourg et nous nous arrêtons dans cet hôtel tout près de l'autoroute pour la deuxième nuit.

allemagne,brême

À suivre

Pour ceux qui ne connaissent pas le conte "Les musiciens de Brême" :

Enfin, je vous propose plus de photos de Brême dans ce diaporama :

18:16 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : allemagne, brême