Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 03 juin 2019

Une semaine en Croatie et en Bosnie-Herzégovine -9-

Lundi 20 mai : Journée à Dubrovnik.

Pour notre dernier jour en Croatie, nous partons à Dubrovnik, la perle de la côte dalmate.

Dubrovnik s'appelait autrefois Raguse (Ragusa en italien) ; elle était la capitale de la forissante petite république indépendante de Raguse jusqu'à l'arrivée des troupes napoléoniennes en 1806. En 1808, le maréchal Marmont, gouverneur de la ville, supprime la république et l'intègre dans le royaume d'Italie.

Pour plus de renseignements historiques, cliquez ICI.

Le car nous laisse à l'entrée de la vieille ville et on est tout de suite dans le bain — je veux dire par-là qu'on est happé par un flot de touristes qui se ruent vers la porte d'entrée.

J'imagine aisément la suite de la journée ... Agoraphobe ? Ochlophobe ? Non, je dirai plutôt démophobe ! Chassez-moi ces touristes que je ne saurais voir. 

La plaie de Dubrovnik est son trop grand attrait touristique. Alors, la ville a vu sa population décroître au fil des ans avec la fermeture des petits magasins. Vous ne trouverez pas une épicerie, une boucherie ou encore un cordonnier ... Par contre, les magasins de souvenirs, les fringues, les restaurants sont côte-à-côte. Tout est dédié au tourisme ! On comprend pourquoi la population locale supporte de moins en moins cet afflux qui a soudainement progressé depuis qu'une série américaine y a tourné des séquences (je veux parler de Game of Thrones). Voir le lien en bas de la page. Je suis donc le mouvement et pleine de bonne volonté pourtant je commence à photographier. Peine perdue ! Voilà ce que ça donne :

L'artère principale (le Stradun) :

croatie,dubrovnik

La belle fontaine d'Onofrio :

croatie,dubrovnik

À partir de cet instant, je ne photographie que des éléments d'architecture. C'est très frustrant. Néanmoins je trouve quelques perles :

croatie,dubrovnik

Le midi nous déjeunons dans un restaurant situé près du port de plaisance et nous avons ensuite trois heures de libre pour flâner à notre guise.  

croatie,dubrovnik

— Pff ... Telle fut ma réaction à cette annonce. Alors, après avoir erré un moment dans la foule cosmopolite, je finis par atterrir à la terrasse d'un café sur l'artère centrale d'où je regarde le flot ininterrompu des touristes. Bien peu d'ailleurs semblent prêter attention à ce qui se passe autour d'eux, les yeux rivés sur leur smartphone.

Par chance, sur les murs ont été accrochées d'anciennes cartes postales de Raguse et je les photographie — histoire de passer le temps —.

Pour en savoir davantage :

Tourisme à Dubrovnik.

Pour clore le chapitre, voici mon diaporama :

10:22 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : croatie, dubrovnik

Écrire un commentaire