Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 09 février 2020

Mais qui est-ce donc ?

Lors de mes précédentes déambulations dans les allées du cimetière La Salle de Tours, je suis tombée en arrêt devant cette tombe sur laquelle  on peut lire :

IMGP7178x.JPG

" Vous pouvez dire beaucoup de bien de Noirmant, vous n'en direz jamais assez."

Qui est donc ce Noirmant ? Le prénom n'est même pas indiqué. Seule figure la date du 10 février 1871, lors de laquelle fut prononcée un discours louant ses qualités.

Une fois à la maison, je suis donc allée sur internet voir dans les registres des décès de la ville de Tours ; les tables décennales indiquent un Jean Jacques Noirmant, décédé le 8 février 1871. C'est notre homme !

Son acte de décès nous fournit pas mal de renseignements : il était avoué au tribunal civil de 1ère instance. Il fut également adjoint au maire. Il est mort à son domicile, 2 rue Saint-Martin. Enfin, l'acte indique le lieu et la date de sa naissance : né le 9 avril 1809 à Saint-Gervais-les-Trois-Clochers dans la Vienne. On apprend aussi qu'il était marié à Marie Louise Vallon.

Je n'ai pas trouvé trace de son mariage.

Sur le plan de la ville de Tours, je retrouve une rue portant son nom ; elle est parallèle à la rue de La Fuye. 

Le couple a eu une fille, Marie Cécile, née à Dreux le 22 janvier 1841, mariée à Tours le 4.04.1866 avec Louis Raymond Théodore René Frétel, vérificateur à l'Enregistrement et aux Domaines, né à Bastia le 10 avril 1827, fils de Pierre Michel Frétel, conseiller à la cour impériale de Bastia (décédé à Bastia en 1830), et de Marie Joséphine Pasqualini.

Mes recherches me conduisent maintenant dans le département de la Vienne.

Voici ce que j'ai trouvé :

I. Joseph Noirmant marié avec Anne Gorin, d'où :

II. Jacques Noirmant, marié le 24 novembre 1774 avec Anne Chesneau, fille de Jean et d'Anne Guellerin, d'où

III. Jacques Noirmant, huissier public,né à Saint-Gervais le 26.09.1775, marié avec Marie Bonneau, d'où :

1. Eléonore Sincère, née le 2.12.1801, mariée à St Gervais le 4.06.1822 avec Joseph Ligault

2. Jean Jacques Noirmant, celui sur lequel on ne dira jamais assez de bien !

Mais on ne sait toujours pas pourquoi !

 

 

 

 

 

Écrire un commentaire