Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 25 juillet 2010

292. Nous prendrait-on pour des cons ?

"Suspendues aux flancs de la falaise, dévalant les pentes abruptes, des dizaines d'espèces végétales s'épanouissent dans ce jardin de rocaille. Des CENTAINES d'oiseaux, lézards, grenouilles, libellules et papillons rares y trouvent refuge. À 800m du centre-ville, un coin de nature où l'on peut se livrer à de passionnantes observations...

La boutique troglodytique vous propose un grand choix de minéraux, fossiles, bibelots et bijoux en pierre..."

Déjà, nous avons mis un certain temps à trouver l'endroit. Ensuite, au moment de payer le billet d'entrée, nous avons eu un léger mouvement de recul : 9,50 euros ! C'est le prix pour visiter Chaumont (le château, le parc, les expositions temporaires et le festival des jardins).

Loches 006a.jpg

Pour ce prix, on peut s'attendre à quelque chose d'exceptionnel, ou, tout du moins, d'intéressant. Après avoir arpenté environ 750m de galeries souterraines où de temps à autre on peut apercevoir un ou deux mannequins, ou bien encore écouter des sons étranges produits par des sculptures sonores appelées pompeusement "Résonances minérales" de l'artiste anglais Will Menter, on ne peut pas dire que cela soit passionnant. En plus il y fait froid. Pour rire un peu, j'ai bien pensé inverser le sens des flèches de la visite pour que les prochains visiteurs se perdent, mais Juju n'a pas osé me suivre dans cette idée ...

Loches 021a.jpg

Bref, une demi-heure plus tard nous étions ressortis à l'air libre. En allant reporter le téléphone de secours (que l'on distribue à l'entrée au cas où nous ayons un problème), je m'attendais à ce que la personne à l'accueil me demande si j'étais satisfaite ... Mais voyant ma tête, elle a dû comprendre qu'il ne valait mieux pas aborder ce sujet !

Dans le coup, nous nous sommes rabattus à une terrasse, devant une tartine de chèvre chaude pour Juju, une poire Belle-Hélène pour Olivier et pour moi un café gourmand ... 

dimanche, 04 juillet 2010

252. Quatre minutes de fraîcheur


podcast
Chaumont 380a.jpg
Chaumont 382a.jpg

Permettez-moi de vous offrir ces quelques minutes de fraîcheur, rapportées de Chaumont-sur-Loire où je suis allée découvrir  aujourd'hui  -en compagnie de Julie, Olivier et Louisette- ce que nous réserve Le festival des jardins pour l'édition 2010. Le thème choisi cette année est : Corps et âme.

Chaumont 384a.jpg
Chaumont 386a.jpg

Dans les jours et semaines qui viennent, je vais donc avoir l'occasion de vous présenter ces jardins, ainsi qu'une très belle expostion d'artistes locaux qui se tenait dimanche dernier dans le village de Crissay-sur-Manse.   

Ça me fait du pain sur la planche, comme dirait monsieur Vilain, qui rajouterait sûrement :

Chaumont 148a.jpg

Son jardin nous réserve bien des surprises ! Mais chut, patience ... 

jeudi, 24 juin 2010

237. Intermède

Dimanche matin, j'avais sorti le pantalon d'hiver, le pull à col roulé , les chaussettes et les grosses chaussures pour faire une balade sur l'eau à Chenonceaux, à bord d'une toue, en compagnie de Christine et d'autres personnes. Le temps était froid et assez gris -comme mon humeur-.

Chenonceau 050a.jpg

Hier matin, balade dans la plaine de la Gloriette. Cette fois, le pantalon d'été était de rigueur ainsi que les sandales. Bon, on ne va pas s'en plaindre ! On attendait le beau temps depuis déjà un bon moment.

Ce fut pour moi l'occasion de m'entraîner avec mon nouvel objectif. Le résultat n'est pas trop mal, il y a pas mal de flou, mais on mettra ça sur le compte du flou artistique !

 

vendredi, 14 mai 2010

195. Balade à Candes-Saint-Martin

Christine avait organisé hier une sortie à Candes-Saint-Martin. Nous étions neuf au total. La journée a commencé par un pique-nique sur les bords de la Vienne, par chance il n'a pas plu, même si le fond de l'air était quand même un peu frisquet.

Candes 001a.jpg

Après le repas, petite balade dans les rues du village. Candes compte environ 200 habitants. C'est en 1949 que le village rajouta "Saint-Martin" à son nom, en hommage à Martin qui mourut à Candes en novembre 397. Pour les amateurs d'histoire, un petit résumé de sa vie ICI.

Le lendemain de son décès, son corps fut rapatrié sur une barque jusqu'à Tours. La légende dit qu'à son passage, les arbres se remirent à fleurir comme par miracle. C'est de là que vient l'expression : "l'été de la Saint-Martin".

Ensuite nous sommes allés visiter l'abbaye royale de Fontevraud située tout près.  Là, j'ai senti que mon dos commençait à me tirailler ... Je suis donc partie avant les autres.

abbaye.jpg

Pour Fontevraud, je vous remets le diaporama que j'avais fait en juin 2008 :

mercredi, 05 mai 2010

181. L'art en troglo, visite

Après la visite nostalgique de La Farinière, nous retournons à Saint-Etienne de Chigny pour visiter quelques ateliers d'artistes. Comme nous n'avions pas de plan, nous n'avons pas tout découvert.

vaches.jpg

Ensuite nous avons pris le chemin du retour en empruntant des petites routes perdues en pleine campagne. À un moment, le bitume a même laissé place à un chemin poussiéreux, tout en haut du côteau de la Loire, à travers des prairies verdoyantes où paissaient de magnifiques vaches rousses. Au loin on pouvait apercevoir la cathédrale de Tours.

campagne.jpg

Puis nous nous sommes arrêtées à une terrasse de café à Luynes. Petite vue du château qui surplombe le village.

chateau.jpg