Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 11 juillet 2012

140. Où l'on reparle de Turpenay

J'ai déjà eu l'occasion de vous parler de l'abbaye de Turpenay, nichée dans la forêt de Chinon sur la commune de Saint-Benoît-la-Forêt. Ce devait être en septembre 2010.

Je ne reviendrai pas sur l'historique -que vous trouverez ICI- mais plutôt sur le site en lui-même.

Le plan cadastral de 1813 fait état des parties déjà détruites à cette époque.

plan1813.jpg

Venons-en maintenant au début des années soixante-dix. Un promeneur curieux passant par-là fut émerveillé par la beauté du lieu et fit une série de clichés. Ai-je besoin de vous donner son nom ? Paul Martinaud.

t1a.jpg

t2a.jpg

 

t3a.jpg

 

t4a.jpg

 

t5a.jpg

 

t6a.jpg

 

t7a.jpg

Aujourd'hui, l'abbaye a été rachetée par un particulier et des travaux de grande ampleur ont été mis en œuvre pour réhabiliter le site.

Voici quelques photos que j'ai prises en 2010 :

t8a.jpg

 

t9a.jpg

 

t10a.jpg

lundi, 20 septembre 2010

361. Les journées du patrimoine

Rivau 003.JPG

Ces deux journées consacrées à la découverte du patrimoine local ont connu -si l'on en croit les informations télévisées- un record de participation. Pour ma part, je suis allée visiter la forteresse royale de Chinon qui a retrouvé une seconde jeunesse depuis sa restauration. Les travaux ont duré près de cinq ans durant lesquels le château a repris peu à peu sa forme primitive. La seconde nouveauté est l'ascenseur qui permet d'atteindre le côteau depuis le centre-ville. Un détail non négligeable pour tous ceux qui n'aiment pas grimper !

brodeck.jpg.jpgDimanche, j'avais prévu d'aller visiter le cloître de la Psalette, puis de découvrir le quartier Lamartine-Courteline. Mais après le déjeuner, j'ai repris ma lecture en cours - le rapport de Brodeck de Philippe Claudel- et je n'ai plus du tout pensé aux sorties que j'avais programmées. J'ai fini le livre et je dois bien avouer qu'en le reposant sur le canapé j'ai senti un grand moment de lassitude et de désespoir. Il y a des livres qui émeuvent, dérangent et laissent parfois les lecteurs anéantis. C'était le cas. Décidément, il y a des lectures qui ne me réussissent pas ! Dans le coup, je suis restée à la maison et j'ai fait une tarte aux prunes. Ensuite j'ai allumé la télé à la recherche de quelque chose de drôle ! Naturellement je n'ai rien trouvé. Alors j'ai mis un DVD que j'avais pris à la médiathèque, des séquences de l'émission "Strip-tease".

À vingt heures j'étais couchée, je n'ai même pas ouvert le livre qui m'attendait sur la table de chevet, "Les enfants de Staline".  Comme je connais le sujet, je sens que je vais laisser passer un peu de temps avant de le lire ...

lundi, 09 août 2010

317. Le marché médiéval à Chinon

Si j'avais quatre photos à retenir de cet événement, ce serait probablement celles-ci :

Chinon 049.JPG
Chinon 056.JPG
Chinon 028a.jpg
Chinon 139c.jpg

Samedi matin je suis donc allée à Chinon. J'étais sur place dès huit heures ! Un peu tôt, non ? me direz-vous. Eh bien, oui et non. Oui, car le défilé ne commençait qu'à 10h30, mais non car ainsi j'ai pu me garer sans problème sur les quais, et j'ai assisté aux préparatifs.

Vers 9h30 j'étais postée sur le pont qui enjambe la Vienne et ainsi j'ai vu les participants arriver les uns après les autres. À 10h30 le cortège s'est ébranlé. Je l'ai suivi un peu. Entre temps la foule était arrivée et c'est donc à ce moment-là que je suis partie. Il était 11h et les gens affluaient de partout. Pour trouver une place de parking, il fallait aller sur les hauts de Chinon.

Voici un aperçu de la manifestation :

vendredi, 06 août 2010

311. Retour au Moyen Age

marche-medieval[1].jpgC'est demain qu'a lieu le marché médiéval de Chinon. Cette année, une seule parade dans les rues est prévue le matin. Aussi je serai à pied d'œuvre dès 9h !

Le temps annoncé est favorable à une belle journée. Si vous voulez avoir un aperçu de cette manifestation, rendez-vous ICI.

dimanche, 15 novembre 2009

404. Le café gourmand

Ce matin à 11h, coup de téléphone :

Allo, Danielle ? Je suis avec Jeanne d'Arc et je t'attends !

Jocelyne ! Nous avions dit à midi trente ! Bon, tu as de la chance, je suis prête, je pars tout de suite !

Quelques trente minutes plus tard, je retrouvais donc mon amie Jocelyne sur la place Jeanne d'Arc à Chinon. Nous ne nous étions pas revues depuis le mois d'août. J'ai profité de cette rencontre pour lui remettre le livre sur Arcachon que Catherine m'avait confié.

Puis nous sommes allées déjeuner. Vous connaissez le café gourmand ? Un délice...

Chinon 009a.JPG

J'avais ensuite rendez-vous à la Devinière pour une visite organisée par Christine. Jocelyne m'a donc accompagnée. Et là bas j'ai eu la surprise de retrouver Maryse, une ancienne collègue de travail, et puis il y avait aussi M..., que je n'avais pas vu depuis deux ans. Décidément le monde est parfois bien petit !

Je me suis discrètement éclipsée vers 16h30 parce que j'étais fatiguée et je me lasse très vite des bavardages.

Si vous passez sur ce blog par hasard, je précise que La Devinière est la maison où François Rabelais passa toute son enfance. C'est à Seuilly, près de Chinon :