Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 23 novembre 2020

Une belle redécouverte

Lors d'une précédente sortie avec Catherine, nous avons eu l'opportunité de traverser le village du Louroux, situé entre Saint-Branchs et Manthelan, à une bonne vingtaine de kilomètres au sud de Tours.

Mon dernier passage remonte à près de dix ans déjà, à l'occasion d'un déplacement à Manthelan pour assister au carnaval annuel. J'avais déjà repéré l'imposant édifice que l'on apercevait à l'entrée du village, sans savoir précisément ce que c'était. 

Cette fois-ci, on ne peut qu'admirer les bâtisses qui ont  fait peau neuve : d'importants travaux de restauration ont en effet redonné au lieu toutes ses lettres de noblesse.

le louroux,prieuré,etangs,delacroix

On ne peut que s'arrêter ! On se gare donc devant la petite mairie et on part à la découverte du site. Il s'agit de l'ancien prieuré du Louroux.

Sur la gauche du chemin se dresse cette jolie maison de pays, transformée en office de tourisme et lieu de vente de produits régionaux..

le louroux,prieuré,etangs,delacroix

Voici la même maison prise en photo au début du XXe siècle :

le louroux,prieuré,etangs,delacroix

Puis, sur la droite, à l'emplacement de l'ancien presbytère, un restaurant a ouvert ses portes ; c'est "La table du prieuré", tenue par un jeune chef qui propose une carte de produits locaux.

— Dommage qu'il ne soit que dix heures, sinon on aurait bien déjeuné ici. Il faudra revenir !

le louroux,prieuré,etangs,delacroix

le louroux,prieuré,etangs,delacroix

Devant nous se dresse l'église Saint-Sulpice, puis le logis  seigneurial.

le louroux,prieuré,etangs,delacroix

le louroux,prieuré,etangs,delacroix

Depuis l'enceinte ouverte, on aperçoit l'ancien colombier, le long de la route, puis, sur la droite, un petit étang.

le louroux,prieuré,etangs,delacroix

le louroux,prieuré,etangs,delacroix

Il fait un temps magnifique, il n'y a pas un chat en vue (hormis le passage assez fréquent des voitures sur la départementale) et nous nous baladons dans le village. Oh, ce n'est pas très grand, on en a vite fait le tour :

La rue du Moulin et ses belles maisons avec, presque toutes, une boîte à lettres décorative.

le louroux,prieuré,etangs,delacroix

le louroux,prieuré,etangs,delacroix

Un peu plus loin, on traverse un ancien pont de pierres qui passe au dessus du ruisseau Le Louroux, alimenté par les eaux des étangs. Sur la droite, une ancienne maison du Moyen-Age  qui a conservé une partie de ses linteaux.

le louroux,prieuré,etangs,delacroix

le louroux,prieuré,etangs,delacroix

Notre visite s'arrête là pour ce jour car nous avons un programme chargé qui doit nous conduire dans le sud du département. Mais quelques semaines plus tard, j'ai eu l'occasion de revenir avec mes deux complices (Carole et Christel) pour tester le restaurant. Le temps était gris ce jour-là et la vue du prieuré prise au loin est bien sombre.

le louroux,prieuré,etangs,delacroix

Il est fortement conseillé de réserver une table à l'avance car le restaurant est assez petit. Comme nous étions un jour de semaine, je pensais que nous serions les seules clientes. Mais, à ma grande surprise, la salle s'est peu à peu remplie. 

Le jeune chef propose une cuisine élaborée à partir de produits frais et locaux. Nous sommes agréablement surprises par tous les plats. Pour savoir ce qu'il y a au menu, cliquez ICI !

On avait prévu une balade digestive autour du grand étang, mais, par malchance, une grosse averse vient chambouler nos projets. Ce lieu est un arrêt pour les oiseaux migrateurs et avec un peu de chance, on peut en observer de nombreux.

Je vous  mets donc un diaporama fait en mars 2010 (en bas de cette note).

Dernière petite chose à savoir :

Au XIXe siècle, l'ancien presbytère fut racheté par Charles Henri DELACROIX, général d'Empire, né à Paris en 1779, décédé à Bordeaux en 1845.

le louroux,prieuré,etangs,delacroix

Il participa à la campagne de Russie et, lors de la retraite des troupes françaises, fut fait prisonnier à Vilnius (Lituanie) de décembre 1812 à juillet 1814. Il se retira au Louroux, puis à Tours.En 1820 et 1822, il reçut la visite de son jeune frère Eugène, qui n'était autre que le peintre Eugène DELACROIX.

le louroux,prieuré,etangs,delacroix

Parmi ses nombreuses toiles, on peut citer celle-ci, représentant l'étang du Louroux.

le louroux,prieuré,etangs,delacroix

Maintenant, allons nous balader le long de l'étang :

 

 

 

Écrire un commentaire