Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 21 octobre 2017

Un avant-goût

Je suis rentrée de voyage jeudi soir et en voici un petit aperçu avant de débuter le carnet de voyage :

 
podcast

Madere 507a.jpg

Madere 430a.jpg

Madere 458a.jpg

Madere 441a.jpg

Madere 419a.jpg

Madere 509a.jpg

Madere 222b.jpg

Madere 153a.jpg

Madere 422b.jpg

Madere 195a.jpg

Madere 472a.jpg

Madere 178a.jpg

À suivre

08:36 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Merci, j'ai bien reçu le soleil, l'adresse était bonne ;-)

Écrit par : Catherine | mercredi, 25 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

Très belles photos , j attend la suite avec impatience comme toujours pour nous faire voyager
Bises

Écrit par : Juju | lundi, 30 octobre 2017

Répondre à ce commentaire

Ce serait bien de pouvoir lire et admirer la suite. Ça me fait penser à Madère. J'y abordai il y a une quarantaine d'années en provenance de Lisbonne. Le baptême du feu en quelque sorte puisque cela constituait ma plus longue navigation hors de vue des côtes jusque là et nécessita l'inauguration de mon sextant. Mes premières droites de hauteur me plaçant au milieu des terres du côté de Marrakech, j'avais tout lieu de me faire quelques soucis quant à la précision de ma navigation. Mais, non, au soir du cinquième jour, elle était là, l’île convoitée.J'ai vraiment un petit faible pour Madère.
Bon, ça pourrait être les Açores aussi, mais je ne crois pas qu'il y ait de port assez grand pour accueillir des paquebots.

Écrit par : Manutara | mardi, 21 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

@ Manutara : ton flair de navigateur ne t'a pas trompé car il s'agit effectivement de Madère. Oui, sans doute serait-il bien de pouvoir lire et admirer la suite. Le hic -car il y en a un - c'est que je n'ai plus envie de raconter quoi que ce soit. Depuis quelque temps je sombre dans une sorte de léthargie qui me pompe toute mon énergie.
Je me suis fait du souci pour toi. J'ai cru que tu avais disparu des radars pour toujours ! Je suis heureuse de constater qu'il n'en est rien.

Écrit par : tinou | mercredi, 22 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire