Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 19 octobre 2016

Sacrée Mère Poulard !

C'est désormais une adresse incontournable pour beaucoup de touristes venant pour la première fois au mont Saint-Michel : l'auberge de la Mère Poulard !

Mt St Michel 023a.jpg

Bien située au début de la montée vers l'abbaye, on ne peut pas louper son enseigne rouge. Sa réputation remonte à plusieurs décennies et sa notoriété serait due à la fameuse omelette qu'elle préparait pour les visiteurs de l'époque.

Pict0024.jpg

Bon, remettons quand même les pendules à l'heure ! On  parle d'une omelette, faite avec un ou deux œufs par personne, un peu de sel, de poivre et une noix de beurre dans une poêle, le tout cuit dans la cheminée - qui devait être probablement le seul moyen utilisé pour cuire les aliments dans la gargote de la dite Mère Poulard. Pas de quoi fouetter un chat en somme. D'ailleurs, ma tante qui y était allée dans les années trente, n'en gardait pas un souvenir inoubliable. Il est vrai que chez nous, en Touraine, nous avons la Mère Hamard !

Par curiosité j'ai photographié la carte avec les prix :

Mt St Michel 024a.jpg

Ah oui, quand même ! 35 euros la simple omelette !

Bien de l'eau a coulé depuis le départ de la Mère Poulard : mais pour certains ce fut l'occasion de faire fructifier un filon qui pouvait s'avérer juteux, vu le nombre de touristes qui passent dans le coin. Ils sont bernés, certes, mais quelle importance puisque d'autres gogos leur succédent et ça n'est pas prêt de s'arrêter avec le développement du tourisme de masse !

Mais l'omelette ne suffit plus à l'appât du gain. Maintenant la Mère Poulard fait des biscuits, des cookies (très tendance !). Je vous mets un lien en bas de cette note pour faire un tour dans la boutique au cas où vous seriez intéressés.

Je suggère donc qu'il faudrait étendre la gamme des produits :

Pourquoi pas toute une gamme de poêles ou de fouets pour faire mousser les œufs ? Le tablier aussi, pour éviter de se tacher.

Côté cosmétique, on pourrait proposer des sels de bain parfumés à l'omelette, une crème anti-rides à base d'œufs ?

Pour le parfum, c'est déjà plus délicat. Sentir l'omelette, ça ne le fait pas trop ...

Pour en savoir davantage :

— Qui se cache derrière La Mère Poulard

— Des ennuis avec la justice

— La boutique en ligne

PICT0030.JPG

 

 

 

 

Commentaires

Ha, ha, les prix sont incroyables! Quand je pense qu'on dit que la Polynésie est hors de prix! Ici, à Nuku Hiva, au restaurant du marché on sert un excellent Sashimi de thon frais, très frais, pour cinq euros.Vue la quantité servie c'est un véritable repas, avec riz et salade. La patronne est une de mes anciennes élèves, il me semble qu'elle a parfaitement compris mon credo de l'époque à savoir que mieux valent des prix bas et de nombreuses petites marges que des prix exorbitants et une salle vide. Pour l'instant c'est quasiment l'émeute à midi pour trouver une table libre. Avec un thon rouge à l'achat à quatre euros le kilo en filet et deux euros en vrac, elle devrait pouvoir s'en sortir. C'est quand même meilleur qu'une omelette faite avec des œufs de poules malmenées et shootées aux antibiotiques. En plus une omelette par 40° à l'ombre... Berk!

Écrit par : manutara | mercredi, 19 octobre 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire