Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 09 février 2018

Mes cousins célèbres -2-

Si aujourd'hui les îles Marquises sont françaises, c'est quand même grâce - ou à cause selon votre humeur- à mon cousin Joseph ! Une petite explication s'impose.

Joseph BAUDICHON est originaire de Sainte Maure de Touraine où il est né le 11 septembre 1812. La famille BAUDICHON était présente en Touraine depuis plusieurs siècles et s'adonnait au commerce.

La branche fixée à Tours a compté un échevin sous Louis XIV.

Mais revenons à la branche installée à Sainte Maure : 

Luc BAUDICHON x Suzanne PARICET

D'où :

Jacques, ° 1666 X Marie JAILLE

D'où :

Jacques x 17.02.1716 Catherine MARQUENET d'où:

1. Jacques, x 22.05.1751 Jeanne BONNODEAU

2. Pierre qui suit en II A

3. Jean qui suit en IIB

IIA. Pierre BAUDICHON

Il se marie le 18 novembre 1755 avec Jeanne BIENVENU. Le couple a de nombreux enfants parmi lesquels

1. Joseph, militaire ayant participé aux campagnes napoléoniennes en Italie et en Égypte. Il avait été gravement blessé au cours de la bataille de Wagram.

1280px-Napoleon_Wagram.jpg

Bataille de Wagram, 1809

Il se marie le 6 février 1810 avec Marie Anne CHACHEREAU, d'où  :Joseph BAUDICHON.

Baudichon_XIXe_article_Pierre_Poille_SAT_1995.jpg

IIB. Jean BAUDICHON, maréchal-ferrant.

Veuf de Magdeleine PETIT, qu'il avait épousé en 1776, il se remarie le 23 février 1789 avec Marie Charlotte BIGEON,d'où Louise Jeanne BAUDICHON, mon ancêtre.

Elle est née à Sainte Maure le 11 novembre 1790 à Sainte Maure où elle a épousé, le 20 février 1812 René DURAND, un gendarme originaire de Savigné/Lathan.

Est-ce qu'aux Marquises on se souvient encore de l'évêque BAUDICHON ? Je pose bien sûr la question à Manutara !

Pour en savoir davantage :

Joseph BAUDICHON

Commentaires

Hum, comment dire, l'évêque Baudichon, oui, bien sur, bien sur, il y a eu des évêques aux Marquises, et on se souvient certainement de Mgr Baudichon, les historiens de l'Eglise, par exemple, s'il y en avait aux Marquises pourraient à la rigueur s'en rappeler, mais le commun des mortels, pas vraiment. Il y eut deux évêques célèbres à Nuku Hiva (l’île capitale): monseigneur Dordillon qui introduisit la patate ou un truc de ce genre aux Marquises et Monseigneur Le Cléach que j'ai encore connu en arrivant en 1983 et qui traduisit la bible en langue marquisienne. Mais Baudichon, Baudichon, non vraiment je ne vois pas...

Écrit par : manutara | mardi, 13 février 2018

Répondre à ce commentaire

Kaoha nui Manutara ! Bon, ça ne sort pas de la famille puisque monseigneur Dordillon était le cousin de Joseph BAUDICHON. Il est né aussi à Sainte Maure le 11 octobre 1808 et il est décédé à Taioha le 11 janvier 1888.
Dans mes sources, je n'ai pas trouvé à quel niveau il se raccroche à la famille BAUDICHON.
http://tahitinui.blog.lemonde.fr/2007/01/04/mgr-rene-ildefonse-dordillon/

Écrit par : tinou | mercredi, 14 février 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire