Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 13 septembre 2018

À la recherche du temps perdu -3-


podcast

Cette visite au cimetière de Richelieu a été particulièrement éprouvante.

Mais me voici arrivée à Luzé, deuxième étape de mon pélerinage. À droite de la route se dresse l'ancienne abbaye royale Saint-Michel de Bois-Aubry et à gauche ce sont les bâtiments de la communauté orthodoxe occupés par quelques religieux. Cette communauté avait racheté l'abbaye en 1978 et tentait de la restaurer.

Entrée de l'abbaye :

Richelieu 078a.jpg

Lors de ma première visite en 2005, l'accès à l'abbaye était totalement libre, on pouvait s'y promener en toute quiétude. Voici quelques photos prises à l'époque :

ph19.jpg

ph41.jpg

ph49.jpg

ph44.jpg

ph36.jpg

Ce lieu inconnu de la plupart des Tourangeaux devint soudainement célèbre lorsqu'on apprit en 1990 par la presse locale que les cendres de l'acteur Yul Brynner y avaient été transférées.

Voici la tombe de Yul Brynner photographiée en 2005 :

boisaubry 015.jpg

Ma photo est parue ultérieurement dans un livre de Pierre Bellemare, Le tour du monde de l'impossible, aux éditions Flammarion. 

En 2007, j'ai voulu faire visiter ce site à un ami mais l'accès en était devenu interdit. L'entrée du petit cimetière où sont enterrés les religieux et où se trouve la tombe de Yul Brynner était obstruée par des fils de fer barbelés. J'appris alors que la communauté orthodoxe avait revendu l'abbaye à un particulier dans le courant 2006. Désormais il faut payer pour visiter les lieux, ce qui peut se comprendre. Mais quid du cimetière ?

J'avais donc téléphoné à la communauté religieuse. Une sœur m'avait alors expliqué qu'ils étaient obligés d'avoir une clef pour pouvoir accéder à leur cimetière.

En parcourant Internet, j'ai trouvé ce commentaire datant de 2012 :

Nous venons, une amie et moi, de tenter de voir la tombe de Yul Brynner. Nous n'avons vu aucune pancarte sur les lieux, juste une indication d'une visite de l'Abbaye avec comprise la visite de la tombe. Nous avons abandonné. Le propriétaire du gîte qui nous loge nous a accompagnées en personne. La pancarte indicative du cimetière a été enlevée (il ne reste que le poteau) et l'accès aux tombes condamné par des fils soi-disant électrifiés. J'ai dû enjamber comme une voleuse pour prendre une photographie. Il s'agit d'une propriété privée mais tout de même....Changement de propriétaire / changement de méthode. Comment peux-t-on ne plus laisser libre accès à cette tombe. Il faudrait payer pour y accéder ? La femme de Yul Brynner et Yul Brynner lui-même auraient-ils appréciés. La gestion d'une tombe orthodoxe par des laïques....De plus l'état de la tombe est triste à voir : les inscriptions s'effacent.....Cet endroit était libre auparavant. Il repose en paix, pas sûr.

Cette appropriation d'un lieu de recueillement par un particulier a quelque chose qui me heurte. Aussi je veux en avoir le cœur net  et je me gare sur le bas-côté, derrière un tank ( entendez par là ces sortes de monstres affublés de pare-buffles ) — sûrement la voiture du proprio —.

Un panonceau vante le lieu, les gîtes, la piscine, et une grande affiche de Yul Brynner trône au milieu de tout ça.

" Tel un petit Rousseau, l'heureux visiteur ou l'égaré volontaire que vous serez se laissera voguer à l'oisive promenade qu'offre le romantisme des lieux. Vous dériverez ainsi au chœur de nos silences comme l'Ulysse d'un du Bellay ; vous succomberez aux parfums du temps d'une rose rose à la Ronsard ; vous vous faufilerez entre les ombres secrètes de ces ruines à la Robert ;  vous vous abreuverez de ces lierres entremêlés comme d'une sanguine à la Vernet ..."

L'abbaye est donc devenue un lieu de villégiature (deux gîtes sont proposés à la location), ce qui explique la présence d'une piscine face au chœur de l'abbatiale.  

— Sonnez pour entrer ! —

Une minute plus tard une fenêtre s'ouvre dans le bâtiment situé à droite.

Oui, c'est pour quoi ?

— Il est possible de visiter ?

— Madame, vous avez vu l'heure ? ... ON MANGE !

Mince, c'est vrai qu'il n'est que 13h. Je n'ai pas fait attention à l'heure. Bon je comprends que ma demande est rejetée. Néanmoins je poursuis :

— Je voulais juste savoir comment fait-on pour se rendre sur la tombe de Yul Brynner ?

— Madame, vous êtes sur une propriété privée. Le cimetière fait partie de la propriété, vous DEVEZ donc payer une entrée pour y accéder. 

— Très bien, c'est tout ce que je voulais savoir. Bon dimanche.

Et je fais demi-tour. À cet instant, le propriétaire me rappelle :

— Vous voulez un dépliant ?

Tu peux t' le mettre où j' pense ton dépliant. Mais poliment je lui réponds :

 Non merci, je connais déjà les lieux.

Ce que je n'arrive pas à comprendre, c'est la raison pour laquelle les religieux n'ont pas pu faire transférer le cimetière dans leur monastère.Car enfin, si Yul Brynner est enterré ici, c'est parce qu'il était orthodoxe. Rien à voir avec l'abbaye Saint-Michel de Bois-Aubry !

En hommage à Yul Brynner :

Юл Бриннер и Алеша Димитриевич - Две гитары

Yul Brynner et Aliocha Dimitrievitch - Deux guitares

Enfin, c'est comme ça, laissons donc ce gentleman-farmer terminer son repas dominical en paix, et reprenons la route vers d'autres lieux !

À suivre

Vue du ciel :

 

 

Commentaires

Très amusante cette histoire. C'est très français ce "On mange", comme si le monde devait s'arrêter de tourner parce qu' "On mange"...Bon, ceci dit, Yul n'est pas précisément au sommet de ma liste d'acteurs préférés.

Écrit par : manutara | samedi, 15 septembre 2018

Répondre à ce commentaire

Moi non plus, c'est pourquoi j'ai préféré mettre une vidéo où il chante !Tu savais que c'était le parrain de Charlotte Gainsbourg ?

Écrit par : tinou | samedi, 15 septembre 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire