Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 26 septembre 2019

Une semaine en Tchéquie -5-

Samedi 14 septembre :Český Krumlov 

Après le déjeuner, nous remontons dans le petit car — vous savez, celui qui est si inconfortable — et prenons la route en direction de Český Krumlov. Pendant un bon moment la route longe la rivière Vltava et au travers des arbres on peut apercevoir les canoës glisser sur l'eau. 

Je vous ai déjà parlé de cette rivière quand nous avons visité la ville de České Budějovice et, ce matin, nous l'avons aperçue couler au pied du château de Rožmberk.

tchéquie,Český krumlov 

Elle coule vers le nord, passe à Prague, se jette ensuite dans l'Elbe qui, après avoir traversé les villes de Dresde et de Magdebourg, se jette dans la mer du Nord par un long estuaire sur lequel se trouve la ville de Hambourg.tchéquie,Český krumlov 

La rivière a inspiré le compositeur tchèque Bedřich Smetana (1824-1884). Parmi ses œuvres, on trouve 6 poèmes symphoniques intitulés Ma Vlast (ma Patrie). Le deuxième poème est dédié à la Vltava (Moldau en allemand). Je n'ai hélas pas le morceau dans mes enregistrements téléchargés. 

Nous voici donc à Český Krumlov. Le car nous a conduit tout en haut de la colline et nous pénétrons dans le parc du château (que nous ne visiterons pas).  

Un petit peu d'histoire : voici donc une jolie petite ville médiévale qui en 1302 appartenait à la famille de Rosenberg. Une grand partie de l'architecture relève des styles gothique, Renaissance et baroque.

En 1910 la ville comptait 8662 habitants, 7367 Allemands et 1295 Tchèques.

Entre les deux guerres la ville est rattachée à la Tchécoslovaquie avant son annexion en 1938 par le 3e Reich car le territoire faisait partie des Sudètes.

À la fin de la seconde guerre mondiale, les Allemands sont expulsés du territoire. Sous le régime communiste la ville tombe à l'abandon et il faut attendre la Révolution de Velours pour assister à sa restauration. Aujourd'hui la cité est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO et c'est mérité car c'est un vrai petit bijou !

Vous trouverez plus de photos dans mon diaporama :

Écrire un commentaire