Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 25 juin 2014

113. Silence ça pousse !


podcast

Cette année j'ai décidé de me consacrer un peu plus à l'entretien de mon petit jardin. La première floraison des rosiers s'achève mais j'en aurai d'autres d'ici un mois environ.

Je retente un petit espace potager dans lequel j'ai mis des pieds de tomates et de courgettes. Pour l'instant, ça a l'air de prendre.

 

tomates.jpg

 

 

courgettes.jpg

 

La haie extérieure a été coupée l'année dernière mais on ne dirait pas tellement elle a fortifié après cette tonte ! Une vraie forêt vierge où s'enlacent les longues branches épineuses des mûriers.

J'ai recherché quelques photos prises en 2004, histoire de voir l'évolution :

En 2004 :

 

ph1.jpg

 

 

ph2.jpg

 

 

ph3.jpg

 

 

ph4.jpg

 

 

ph5.jpg

 

 

ph6.jpg

 

Aujourd'hui : 

 

pho1.jpg

 

 

pho2.jpg

 

 

pho3.jpg

 

 

pho4.jpg

 

 

pho5.jpg

 

Je n'ai jamais eu autant d'oiseaux que cette année. Il faut dire qu'ils ne craignent plus de venir, maintenant qu'il n'y a plus de chats à la maison !

samedi, 13 avril 2013

67. Cityville

Finalement, le mauvais temps ne me gêne pas trop car j'en profite pour jouer à Cityville  (sur Facebook). Le jeu a considérablement évolué depuis trois ans : plus de rapidité dans l'exécution des tâches, beaucoup de choix dans les bâtiments. Le principe reste le même : réussir des challenges, étendre la ville et la faire prospérer. Récemment le jeu s'est considérablement agrandi avec une ouverture vers des montagnes.

Je gère donc mes huit villes (ben oui, j'aime les complications) et je peux m'entraider. Pour un peu, je pourrais presque me passer des autres voisins.  

Je plante, j'envoie des avions, des bateaux, des trains. Il y avait même des fusées, mais j'ai supprimé car ça prenait trop de place ! Et puis, un centre spatial en pleine ville, ça ne le fait pas.  

Voici la ville de Célestine : vous remarquerez qu'elle fait la g... Manque de bâtiments officiels dans la ville !

cityville 001b.jpg

 

cityville 003b.jpg

Chez Adèle, ça se passe mieux. Vue de la ville de nuit :

cityville 005.JPG

SI DES FOIS VOUS JOUEZ AUSSI  A CE JEU, FAITES-LE MOI SAVOIR ; NOUS POURRONS DEVENIR VOISINS.

dimanche, 18 novembre 2012

264. Où l'on reparle du Vieux Tours

C'est avec étonnement que j'ai appris par Dadavidov -ce matin même- que La NR -journal local- avait fait paraître un article sur mon livre "L'âme du Vieux Tours" :

"  Le Vieux-Tours n'a pas toujours été une addition de bars et de restaurants (la plus forte concentration en mètres carrés dans la région Centre !), faisant le bonheur des étudiants et des touristes, et un peu le malheur de ses habitants !

Avant l'application de la fameuse loi Malraux y vivaient beaucoup de gens aux revenus modestes, beaucoup de Portugais notamment, la première communauté à s'être installée à Tours. Le vieux quartier regroupé autour des Halles, pas encore modernes (!), était, comme dans la plupart de ceux de France, un quartier populaire où vivaient dans des habitations insalubres ceux qu'on a appelés « les petites gens » avant de les nommer « quart-monde » puis « les plus fragiles ». Beaucoup de petits commerces aussi et de bistrots, déjà. Une pensée pour « Le Putois », où le bar était aussi la salle à manger des patrons… : boîte à sucre en métal sur la toile cirée, cafetière sur la cuisinière et des chats dans tous les coins.
La Tourangelle Danielle Léger, s'appuyant sur les photos de Paul Martinaud, qui a séjourné à Tours de 1968 à 1976, vient de publier « L'Ame du Vieux Tours », petit livre qui fait revivre, essentiellement en photos, cette époque pas si lointaine. Avec le rémouleur place des Halles, le forgeron de la rue de la Scellerie, les femmes allant chercher l'eau à la pompe, les gamins jouant dans les ruelles, les clochards affalés contre les façades, les maisons et immeubles au tuffeau rongé par le temps avant leur restauration. Ce n'était pas forcément le bon temps, c'était quand le Vieux-Tours avait une âme ! "

 livrerecto.jpg

L'Ame du Vieux-Tours, Paul Martinaud et Danielle Léger (éd. Sutton, 9,90 €).

Comme je n'ai pas été prévenue, je n'ai même pas la possibilité de découper l'article en souvenir car je n'achète pour ainsi dire jamais le journal ! Espérons que "mon attachée de presse" trouvera le moyen de se le procurer ! 

jeudi, 12 avril 2012

79. Première tonte

Voilà, c'est fait ! J'ai profité du répit de la météo pour tondre le gazon. C'est toujours avec une certaine angoisse que je reprends ma vieille tondeuse en espérant qu'elle veuille bien démarrer. Et ce fut le cas presque au premier coup.

Jardin 003a.jpg

J'ai beaucoup de travail à faire sur ce petit bout de terrain (laver la terrasse, enlever toutes les mauvaises herbes, couper les ronces qui ont poussé dans les arbustes etc), mais j'attends le retour de ma co-équipière pour me donner un coup de main ! 

Jardin 006a.jpg

Cette fois-ci, pas de morsure d'araignée, mais par contre, j'ai toujours de terribles démangeaisons sur les piqûres reçues durant mon voyage au Cameroun et qui recouvrent les bras et les jambes. Pourtant, ce n'est pas faute de m'être  protégée avec du Moustifluid ! Depuis une dizaine de jours je mets une pommade mais cela n'a rien d'efficace. Je viens de trouver un autre moyen pour arrêter ces maudites démangeaisons : j'approche la cigarette très près de la piqûre (pas au point de me brûler la peau quand même). J'ai remarqué que cela stoppe la démangeaison. Sinon, il reste une solution : aller voir ma toubib !

mercredi, 05 octobre 2011

213. La nouvelle voisine

Matinée chargée : je suis en train de faire refaire mes papiers (carte d'identité et passeport). C'est le vrai parcours du combattant ! Je suis allée chercher l'acte de naissance à la maire de Tours et je retourne vendredi prochain à la mairie de Joué-les-Tours  avec mon dossier. C'est sur rendez-vous, comme chez le médecin ! De plus on ne peut plus conserver l'ancien passeport. C'est dommage, m'enfin ...

Jardin 002a.jpg

Dernier bouquet des fleurs du jardin : les tournesols poussent librement sous les mangeoires des oiseaux.

Enfin je viens de faire la connaissance de ma nouvelle voisine. Elle s'appelle Sushi et n'est pas Japonaise comme on pourrait le supposer. En fait, il s'agit de la petite chatte du jeune couple qui vient d'acquérir la maison voisine de la mienne. Elle a six  mois et ne manque pas d'aplomb. Elle a fait un trou sous le grillage de séparation et a déjà repéré le bol des croquettes dans la cuisine ! Elle me rappelle l'ancienne petite chatte des autres voisins (Zometa) qui avait élu domicile chez moi, avec mes deux autres chats.

sushi1.jpg

Dans un sens je suis contente car elle semble bien s'entendre avec Théo. Et pour lui, ce sera toujours mieux que ma seule compagnie ...