Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 10 octobre 2009

356. Carnet de voyage à Istanbul -12-

Samedi 26 septembre, suite.

Avant de poursuivre le récit, voici la fin de la visite du palais de Topkapi. Le premier diaporama  est la suite de la visite dans le harem, et le second diaporama vous montre le reste du palais. Il est déjà 13h et je retourne vers  tranquillement vers Sultanahmet.

 

Au passage, je découvre une vieille maison en ruines dont la porte est ouverte et on aperçoit à l’intérieur des toiles accrochées au mur. Intriguée, je pénètre dans la maison et en suivant les flèches dessinées aux murs j’aboutis bientôt dans une galerie de peinture. Vous voulez peut-être jeter un œil ?

Le peintre s’appelle Ilhami Atalay. J’aime beaucoup ses toiles représentant des scènes de la vie traditionnelle turque.

C’est son fils qui m’accueille et me convie à regarder toute une pile d’aquarelles disposée sur une table basse. Et…

peintre30.jpg

Et OUI, je me suis laissé tenter ! J’ai eu un coup de foudre pour ces derviches tourneurs. Après tout, j’avais prévu d’assister à une démonstration dans les jours à venir. Mais en y réfléchissant bien, cela ne pouvait valoir la démonstration que j’avais vue en Cappadoce en hiver 2002. derviche1.jpg

C’était dans un ancien caravansérail. Il y avait trois derviches qui se sont alors mis à tourner sur eux-mêmes, accompagnés de musiciens. On gelait à l’intérieur de ce caravansérail, au-dehors, il faisait -15° ! Mais le spectacle avait été grandiose. Ce n’est pas dans un restaurant d’Istanbul que je pourrai retrouver une telle ambiance. Alors, autant rapporter cette aquarelle…

Toute contente de mon achat, je suis rentrée à l’hôtel pour reprendre des forces.

Au réveil (c'est-à-dire après une petite sieste) je repars en vadrouille. Cette fois-ci je vais aller visiter la mosquée Bleue. J’ai pris avec moi un foulard pour me couvrir la tête, mais finalement cela ne fut pas nécessaire.

La mosquée Bleue (Sultanahmet Camii) fut construite de 1611 à 1616 sous le règne du sultan Ahmet Ier. Elle fait face à Sainte Sophie, les deux édifices étant séparés par un jardin public. Le sultan voulait dépasser en grandeur la basilique mais il n’y parvint pas complètement. Cependant l’ensemble est très harmonieux. Pourquoi ce qualificatif de bleu ? Quand vous pénétrez à l’intérieur de la mosquée, vous comprenez aussitôt : les murs sont tapissés de 21 043 carreaux de faïence d’Iznik à fond bleu et motifs floraux ! L’aspect extérieur de la mosquée donne également une impression bleutée suivant certaines heures du jour.

sultan ahmet I.jpgLe sultan avait fait construire six minarets comme à la mosquée de La Mecque ce qui provoqua la colère des autorités religieuses. Aussi pour se faire pardonner son audace, il offrit un septième minaret à la mosquée de La Mecque !

On visite ? Avant toute chose, déchaussez-vous et couvrez-vous la tête ! Si si, j’y tiens, sinon je ne vous fais pas entrer. Après tout, c’est moi le guide, non ?

 

À suivre…

 

11:05 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : voyage, turquie, istanbul

Commentaires

Chère môdame Tinou....
Je suis passée par ici, je repasserai par là :)
J'aime ta narration, j'aime tes photos, j'aime tes blogs.
Mais ça, tu l'sais déjà hein ;-)
Je te décerne donc le prix BlogLitzer :)

Écrit par : Christine3769 | samedi, 10 octobre 2009

Chère môdame Christine, je vois que tu as trouvé la page d'accueil et je constate avec plaisir que tu es fidèle à tes promesses. Merci donc et à bientôt. Elle était sympa cette journée à la terrasse du Conti !

Écrit par : tinou | samedi, 10 octobre 2009

Yes fidèle !
Vi sympa la journée : "économique" & ensoleillée !!!
Un bon bain de foule
Pour la page d'accueil, l'a suffit que j'ôte tout ce qui était à la fin de l'adresse.
A bientôt :)
J'ai mis ma vidéo avec les papillons en ligne ;-)

Écrit par : Christine3769 | samedi, 10 octobre 2009

Les commentaires sont fermés.