Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 03 octobre 2016

Escapade polonaise -11-

Mardi 13 septembre

voyage,pologne

Toute la journée est consacrée à la visite de Cracovie, l'ancienne capitale des rois de Pologne et toujours la capitale de cœur des Polonais. À la différence de Varsovie, la ville de Cracovie n'a pas subi de dommages durant la dernière guerre mondiale. C'est un véritable petit bijou !

voyage,pologne

Nous franchissons l'impressionnante barbacane et pénétrons dans la vieille ville : sur les murs d'enceinte, les peintres accrochent leurs toiles. Nous empruntons la rue Florianska qui mène à la place du marché.

voyage,pologne

Le café Jama Michalika est une adresse incontournable. Créé en 1895, ce café était le lieu de rencontre de l'élite artistique du début du XXe siècle.

voyage,pologne

Belles façades colorées :

voyage,pologne

Et voici la place du marché ; difficile à photographier dans son intégralité car elle est très grande (une des plus vastes d'Europe). En son centre se dresse la halle aux draps, et sa multitude de boutiques diverses.

voyage,pologne

voyage,pologne

voyage,pologne

voyage,pologne

Nous voici maintenant dans le quartier universitaire. Pénétrons dans la cour du Collegium Maius qui fut le centre intellectuel de l'Europe de la fin du Moyen Age.

voyage,pologne

De retour sur la place, nous avons maintenant deux heures de libre pour flâner avant le déjeuner. J'en profite pour faire quelques achats puis, le temps passant, je finis par m'installer à la terrasse d'un café et je regarde les gens qui passent. Je n'ai pas réfléchi que nous ne retrouvons le car que le soir et me voici donc encombrée par les paquets. Difficile dans ces conditions de photographier ! 

Après la pause déjeuner, nous nous dirigeons vers la colline du château de Wawel.

voyage,pologne

Cour intérieure bondée de touristes. Nous pénétrons dans les grands appartements où est accrochée la magnifique collection des tapisseries d'Arras (136 pièces sur les 356 initiales). Durant la guerre elles furent envoyées au Canada pour éviter d'être volées.

voyage,pologne

À la sortie, la guide nous propose alors de pénétrer dans la cathédrale. Je suis le mouvement puis, brusquement, je fais demi-tour et vais m'asseoir un peu plus loin. Je récupérerai le groupe à la sortie.

Le temps passe petit à petit. Je commence à m'inquiéter quand je vois le gardien fermer les portes d'entrée de la cathédrale. Mince, seraient-ils sortis par une autre porte ? Pas de panique, réfléchissons.

Nous devons maintenant aller dans le quartier juif pour dîner. Je n'ai pas l'adresse du restaurant. Je n'ai pas non plus le numéro de téléphone de la guide. Qu'est-ce que j'ai avec moi ? La carte de l'hôtel !

Donc, je dois prendre un taxi, retourner dans ma chambre à l'hôtel pour avoir l'adresse du restaurant et reprendre un taxi pour rejoindre le dit restaurant. Tout en cogitant sur la marche à suivre, je me suis levée et arpente les abords de la cathédrale. Et, sur l'un des côtés, j'aperçois soudain au loin des têtes connues. Ouf ! Discrètement je réintègre ma place.

Nous sommes maintenant dans le quartier Kazimierz, au sud-est de la colline de Wawel. À l'origine c'était une ville indépendante fondée en 1355 par le Roi Casimir le Grand. Un siècle plus tard, le Roi Jan Olbracht décida d'y transférer la communauté juive de Cracovie. À la veille de la seconde guerre mondiale la population juive représentait un quart de la population de Cracovie. Et, parmi eux, Roman Polanski, Helena Rubinstein ...

voyage,pologne

En mars 1941, tous les Juifs de Cracovie furent expropriés sur la rive droite de la Vistule, à Podgorze, dans un nouveau ghetto gardé par les Allemands. Puis, fin 1942, le ghetto fut divisé en deux zones séparées par des barbelés : les personnes jugées aptes au travail  furent regroupées dans la zone A, la zone B étant réservée aux femmes, aux enfants et aux personnes âgées. Enfin, les 13 et 14 mars 1943, les nazis liquidèrent le ghetto ; les habitants de la zone A furent déplacés dans un camp de travail situé à quelques kilomètres. La population de la zone B fut exécutée sur place ou envoyée dans des camps d'extermination.

Dans les années 1980 l'UNESCO inscrivit Kazimierz sur la liste du Patrimoine mondial de l'humanité.

Aujourd'hui c'est un quartier très branché qui attire bon nombre de touristes.

Nous terminons la journée dans un restaurant juif au son de la musique klezmer ...

voyage,pologne

À suivre

 

09:08 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : voyage, pologne

Écrire un commentaire