Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 30 octobre 2016

La Cantabrie -1-


podcast

Bon, cap au sud donc ! Direction la Cantabrie. Cette communauté autonome se situe au nord-ouest de l'Espagne, sur les bords de la mer cantabrique, Santander étant la ville la plus importante de la région.

carte.jpg

Départ de Tours en bus vers 5h du matin. On passe du côté de Chinon pour récupérer quatre passagers, puis on rattrape l'autoroute vers Poitiers. Arrêt pour le petit déjeuner  avec -en prime- un magnifique lever de soleil.

Espagne 003a.jpg

Nous nous arrêtons à Saint-Paul-lès-Dax pour le déjeuner, à l'hôtel du lac qui, à cette saison, est surtout fréquenté par des curistes. C'est un menu gastronomique avec des produits du terroir (confit de canard, champignons ...) bref un repas délicieux mais beaucoup trop copieux quand on sait qu'on va remonter dans le bus pour plusieurs heures !

Effectivement, tout le monde roupille  jusqu'à l'arrivée en Espagne. Une petite pause permet de se dégourdir un peu les jambes.

Espagne 009b.jpg

Nous longeons maintenant la côte espagnole ; jusqu'à Bilbao je connais la route, l'ayant déjà empruntée en 2000 avec mon mari lors d'un voyage au Portugal.

Espagne 006a.jpg

Je me souviens des nombreux tunnels, des paysages verdoyants et aussi de la vitesse affolante à laquelle les Espagnols conduisaient ! Aujourd'hui, la vitesse est réglementée et les radars sont nombreux.

Espagne 041a.jpg

C'est vers 19h que nous atteignons notre lieu de séjour. Nous sommes descendus à l'hôtel Astuy dans la petite ville d'Isla, au bord de la mer. D'ailleurs voici la vue depuis ma chambre. Chouette, je vais pouvoir dormir la fenêtre grande ouverte afin d'entendre le bruit des vagues !

Espagne 058a.jpg

À suivre

Pour en savoir davantage :

L'Espagne sauvage

 

10:39 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : voyage, espagne, cantabrie

Commentaires

J'espère que tu as été faire un tour du côté des Picos de Espana,histoire que je voie à quoi cela ressemble! Quand j'y avais été, durant l'été 2000 aussi, la région était plongée dans un épais brouillard et bien qu'étant monté au sommet d'un de ces Picos, en téléphérique, point trop n'en faut, je n'ai jamais pu voir à plus d'un mètre devant moi. J'avais passé la nuit dans un parador, transis, à guetter une amélioration dans les conditions atmosphériques, qui jamais ne vint.
Je suis choqué qu'on ne vous ait pas proposé la visite de la fondation Guggenheim à Bilbao. Là non plus ça ne devait pas être le bon jour, à part quelques croûtes en exposition permanente, je n'ai pas le souvenir d'y avoir vu grand chose, pas même le Guernica de Picasso qui devait être en vadrouille.

Écrit par : manutara | dimanche, 30 octobre 2016

Répondre à ce commentaire

@ manutara : oui, j'ai pu voir les Picos de Europa, sous un beau soleil en plus ! Malheureusement le téléphérique ne fonctionnait pas la semaine dernière en raison de vérifications. Grosse déception donc !
Mon séjour dans cette région a été bref, c'est juste une mise en bouche, donc pas le temps d'aller à Bilbao.Pour l'anecdote, le tableau de Picasso est exposé au musée de la Reina Sofia à Madrid.
J'ai été subjuguée par la beauté des paysages ; c'est une magnifique région !

Écrit par : tinou | lundi, 31 octobre 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire