Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 20 juin 2017

Découverte de la Sicile -9-

Vendredi 19 mai, suite et fin.

Pour le déjeuner, Mario nous emmène dans une pizzeria. En fait, si depuis le début nous avons des pâtes à chaque repas , nous n'avons pas encore eu l'occasion de goûter aux pizzas. On nous apporte trois pizzas différentes accompagnées de frites. Je ne vois pas ce que les frites viennent faire là, mais bon ...

Après le repas, nous reprenons la visite culturelle de Palerme et nous voici maintenant devant l'entrée de la chapelle palatine, une merveille de l'art arabo-normand datant du XIIe siècle. Les fresques ornant les murs extérieurs datent -quant à elles- du XVIIIe siècle.

Sicil1e 448b.jpg

Sicil1e 456b.jpg

Les événements de la Bible sont représentés dans un luxe de détails, les mosaïques sont là encore sur un fond en or !

Sicil1e 464b.jpg

Sicil1e 465b.jpg

On retrouve le Christ pantocrator :

Sicil1e 466b.jpg

Un peu plus loin, nous découvrons la cathédrale. À l'origine se dressait une basilique, puis les Arabes la transformèrent en mosquée ; Au XIIe siècle un archevêque anglais y réintroduisit le culte chrétien.

Sicil1e 478b.jpg

En 1693 un tremblement de terre fit s'écrouler une bonne partie de l'édifice qui fut  reconstruit par la suite. Je zappe la visite intérieure.

Nous repartons tranquillement vers le car qui stationne un peu plus loin. Dernier arrêt photo pour ces façades :

Sicil1e 480c.jpg

Nous voici maintenant à l'aéroport. 

L'avion décolle avec une bonne demi- heure de retard car nous attendons un passager arrivé de Paris et refoulé par la douane italienne. Retour à la case départ !

À Orly, le car nous attend et vers trois heures du matin je suis sur le parking en compagnie d'un couple descendu aussi  à Joué-les-Tours. En attendant l'arrivée des taxis, je leur demande leurs impressions sur ce voyage et à ma grande surprise, la femme s'exclame :

— Qu'est ce que c'est pauvre !

Tout d'abord, je n'ai pas compris de quoi elle parlait . Qu'est ce qui est pauvre ? Les gens du groupe ? Le niveau culturel du voyage ? 

Elle parlait en fait du niveau de vie en Sicile. Cette remarque est étonnante car je n'ai vraiment pas ressenti la moindre pauvreté. Certes, on n'a pas vu dans les villes de superbes voitures, ni des immeubles de luxe. Il faut dire aussi que les villes que nous avons traversées sont de taille moyenne. Certes, dans certains endroits les poubelles sont souvent oubliées sur le trottoir, mais de là à parler de pauvreté ! 

Pour ma part, j'ai beaucoup aimé cette île, les gens y sont avenants, calmes, ils prennent le temps de vivre. On est loin de l'agitation des grandes métropoles. La nature est belle, on y mange bien. C'est un endroit où je me verrai bien vivre ...

Demain je vous montrerai quelques insolites avant de refermer définitivement ce carnet.

15:05 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire