Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 04 octobre 2017

L'île verte, épilogue

Jeudi 14 septembre : retour en France

voyage,irlande

La journée est consacrée uniquement au retour. Nous quittons l'hôtel dans la matinée pour rejoindre Dublin vers 11h30. Le groupe se sépare en trois ; ceux qui partent sur Lyon, ceux qui vont à Nantes et enfin les "Parisiens", mon groupe composé de huit personnes.  L'avion décolle à 13h45 et nous atterrissons à Roissy vers 16h30.

Après la récupération des valises, le groupe se disperse.  

— Au revoir les trois sœurs !

Pour ma part, je prends la direction du Terminal 2 afin de prendre le TGV prévu à 18h15. Il est à l'heure, c'est une bonne chose ! Je m'installe à la place indiquée sur mon e-billet (une feuille A4) quand, quelques minutes plus tard, un homme s'approche de moi :

Pardon Madame, mais  quelle place avez-vous ?

— La  25, pourquoi ? Et je lui montre la feuille.

Il me montre alors son billet (normal celui-là) qui indique qu'il a également une réservation pour la place 25. J'ai de la chance, il est galant et va chercher une place ailleurs. Je lui signale toutefois que je descends dans à peine deux heures et qu'il pourra alors récupérer sa place. L'incident est clos, le contrôleur ne se manifeste pas durant le voyage, je descends bientôt à Saint-Pierre-des-Corps, puis un taxi me ramène à la maison. Il est alors environ 20h30.

Au moment d'aller me coucher, j'allume mon portable -on ne sait jamais, je peux avoir un message-. Effectivement, j'ai 5 appels !

Le premier appel vient de l'agence de voyage qui m'indique que, suite au retard de mon vol (qui n'avait aucun retard), un taxi va venir me chercher au Terminal 1 pour me raccompagner jusqu'à la gare de Tours !

Les 4 appels suivants sont ceux du chauffeur de taxi ... Le pauvre, il a dû attendre un bon bout de temps pour rien. Comme il est minuit passé, je ne rappelle pas sur le coup. Mais le lendemain, je téléphone à l'agence :

— Ah, Madame Léger, justement on parlait de vous, on se demandait où vous étiez et on s'apprêtait justement à vous appeler.

— Écoutez, je suis chez moi. L'avion n'avait aucun retard et je n'ai pas consulté mon téléphone avant hier soir. J'ai pris le train comme prévu ; d'ailleurs ma place avait été réservée deux fois.

— Eh bien oui car l'agence à Paris avait annulé votre réservation.

Coup de bol ... Si le contrôleur était passé, j'étais bonne pour une amende !

Bon, mes livres de photos sont faits, demain je reçois le premier tome et la semaine prochaine je repars.

voyage,irlande

Adieu l'Irlande.

 

17:00 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : voyage, irlande

Écrire un commentaire