Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 19 novembre 2011

250. Avis de recherche

On nous signale la disparition d'une femme depuis jeudi soir. Attendue sur le plateau de l'émission "Des paroles et des actes" sur France 2, ladite dame ne s'est point présentée. Et depuis, plus de nouvelles ! Il y a de quoi s'inquiéter !evajoly1.jpg

Un avis de recherche s'impose donc : 

Nom : JOLY

Prénom : Éva

Age : 67 ans

Cheveux : blonds

Signe distinctif : porte des lunettes à monture de couleur (rouge ou verte).

Interrogés par les journalistes, ses proches nous expliquent qu'elle veut avant tout "prendre de la hauteur" !

Je crois surtout qu'elle doit avoir bien du mal à digérer cette cacophonie engendrée par le soi-disant accord entre les Verts et le PS sur le nucléaire.

Si mes souvenirs sont corrects, elle avait pourtant bien annoncé qu'aucun accord avec le PS ne serait envisageable tant que la construction de  l'EPR de Flamanville ne serait pas  annulée.

Alors, qui commande dans ce parti ?

Un espoir cependant : la charmante Cécile JÉLÉDENLONG nous informe qu'Éva devrait réapparaitre dès le début de la semaine prochaine !

  

vendredi, 11 novembre 2011

245. Le 11 novembre


podcast

Tous les ans, à cette date de l'anniversaire de l'Armistice, je ne peux m'empêcher de repenser à mon arrière grand-père Louis, qui, à l'âge de 42 ans, s'était ré-engagé pour participer à cette 1ère guerre mondiale qui devait être la der des ders.

louissimonneau1.jpg

Né à Richelieu le 9 octobre 1872, il avait quitté sa Touraine natale -après son mariage avec Hermance -pour la région parisienne. Là, il avait trouvé un emploi de chef jardinier dans une propriété à Chatou.

Je possède quelques documents et photos de lui : son carnet militaire, son livret de famille et un petit calepin noir, l'agenda de l'année 1915, dans lequel il notait les évènements survenus au cours des journées.

doc2.jpg

Ainsi, en consultant cet agenda, on peut noter que le 11 novembre 1915, il était dans le département de l'Oise, à Ricquebourg :

doc3.jpg

" Mardi 9 novembre

Repos à Ricquebourg. De 7h à 9h théorie sur les signaux de cavalerie. De 13h à 15h exercice. 21h alerte.

Mercredi 10 novembre

Repos à Ricquebourg. De 7h à 9h théorie sur les toiles de tente.

Jeudi 11 novembre 1915

Repos à Ricquebourg. À la visite, reconnu exempt de sacs. Parti de Ricquebourg à 17h, arrivé en tranchée 1ère ligne à Plessis-de-Roy. Secteur plein de boue.

Vendredi 12 novembre 1915

1ère ligne Plessis-de-Roy. Chercher mon sac. Le soir nettoyer la c... pleine d'eau.De 17h à 19h travail emplissage de sacs. De 21h à 23h sentinelle poste d'écoute."

louissimonneau2.jpg

J'ai peu de souvenirs de lui ; il est mort en 1953 alors que j'avais tout juste quatre ans. Une photo cependant nous réunit :

simonneau1953.jpg

Aujourd'hui, il repose avec Hermance dans le vieux cimetière de La Riche. Je vais de temps à autre fleurir la tombe. Après moi, il n'y aura plus de visites et Louis et Hermance ne seront plus que des noms affichés sur une plaque qui, au fil du temps, finira par s'effacer totalement.

Nous sommes bien peu de choses ! 

dimanche, 06 novembre 2011

242. Anniversaire


podcast

Ce blog fête aujourd'hui ses six ans.

FunPhotoBox_250440kjkmfr.jpg

dimanche, 16 octobre 2011

223. Plongeon dans l'univers étrange de Diane Arbus

Actuellement se tient  à Paris une exposition consacrée à la photographe américaine Diane Arbus. Cette manifestation se déroule à la galerie du Jeu de Paume du 18 octobre 2011 jusqu'au 5 février 2012.

dianearbus.jpg

Pour ce qui est de la vie de cette photographe, je vous renvoie ICI.

Toutes les photos sont en noir et blanc et du même format carré. Diane Arbus s'est surtout intéressée aux portraits de marginaux, de phénomènes de foire, de handicapés mentaux. Elle était prête à aller très loin pour obtenir le cliché, quitte à coucher avec ses modèles.

Elle nous fait plonger dans un univers étrange, horrifiant parfois mais bien réel. Je suis certaine que les passionnés de photos seront heureux d'apprendre que l'exposition propose 200 clichés inédits en France.

Montage2.jpg

Les dernières photos de Diane Arbus ont été prises dans des centres pour handicapés mentaux. Elle se suicidera en 1971, à l'âge de 48 ans.

Pour en savoir plus sur cette femme, je vous invite à découvrir trois livres : 

Montage2 (2).jpg


- Diane Arbus, une biographie, de Patricia Bosworsth, éd. du Seuil.

- Diane Arbus, éd. de La Martinière (80 photos).

- Sans titre, éd. de La Martinière 

renepouffy.jpgEn regardant plusieurs de ces clichés, je pense tout naturellement aux excellentes photos de mon copain Jean-Louis ! Son "René Pouffy" (mon copain sur Cityville) ne dépareillerait pas dans l'inventaire.

mercredi, 28 septembre 2011

207. C'est pour bientôt ! -3-

— Bon, d'accord, on lit "Rustocorde", mais on n'est guère plus avancé ! Ne pourrions-nous pas avoir de plus amples renseignements ?

— J'y viens : le week-end prochain se déroule la manifestation "Atelier mode d'emploi", durant laquelle certains artistes tourangeaux ouvrent les portes de leurs ateliers et de leur maison afin de permettre à tous de voir leur travail. Nico fait partie de ces artistes. De surcroît, il invite d'autres artistes de ses amis à exposer dans son humble demeure.

affichenico.jpg


— Ah bon ? Cela semble intéressant. Mais je ne vois pas du tout où se situe sa maison. Il n'y a pas de nom de rue ? C'est où exactement, Le Marchais ?

Cela se situe juste  derrière le lycée Jean Monnet de Joué-les-Tours. Une fois devant le lycée, prenez la direction du gymnase qui est situé juste derrière,et là, au bout de la rue (c'est en chantier en ce moment), vous apercevrez une petite maison aux volets bleus. C'est là ! 

lemarchais.jpg

Et samedi, une surprise attend les invités dans le jardin derrière la maison !

— Le vin chaud ?

— Pff ... Mais non, le vin chaud, c'est en plus. Ür proposera un spectacle de marionnettes.

Joué 019a.jpg

Bon, je crois n'avoir rien oublié. Il ne reste plus qu'à espérer que vous veniez nombreux découvrir ce lieu original et convivial.

Ah si j'osais ... Oh et puis après tout, j'ose :

VINDEZ ! MAIS VINDEZ DONC ! 

Un avant-goût :