Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 23 septembre 2016

Escapade polonaise -7-


podcast

Grande valse brillante de Frédéric Chopin.

Samedi 10 septembre :

Départ de Sandomierz à 8h. À une trentaine de kilomètres plus au sud, nous nous arrêtons pour admirer le château Baranow Sandomierski, fleuron de l'architecture Renaissance  construit au XVIe siècle. C'est surtout la cour qui vaut le déplacement ... quand elle n'est pas envahie par une immense tente blanche servant d'abri pour un repas de mariage. Et aujourd'hui, c'est le cas ! Difficile donc de photographier.

voyage,pologne

Ce château appartint à la famille Leszczynski ; Mais si, vous connaissez ! C'est au roi Stanislas Lesczynski - qui était à l'époque duc de Lorraine- que l'on doit la magnifique place Stanislas à Nancy. Sa fille, Marie, fut reine de France après avoir été mariée à Louis XV.

voyage,pologne

Bref, revenons à nos moutons. Pas de photos donc (ou si peu).

Un peu plus loin nous visitons un village, Zalipie,  qui a la particularité d'avoir des maisons peintes. Je m'attendais à voir de vieilles chaumières en bois, mais hélas, il s'agit surtout de vouloir perpétuer une tradition qui se perd peu à peu. Et la plupart des peintures sont faites sur des maisons neuves ; Cela ne représente guère d'intérêt. Certaines sont même très kitsch !

voyage,pologne

voyage,pologne

voyage,pologne

voyage,pologne

Nous déjeunons à cet endroit et au restaurant nous avons droit à un cours de cuisine : la fabrication des pierogis, qui sont de grosses ravioles fourrées la plupart du temps avec des pommes de terre et du fromage, mais aussi de la viande, du chou ou encore des fruits. Bref, on peut mettre tout ce qu'on veut.

Donc, au menu, nous avons mangé des Pierogis - pas les nôtres car ils n'étaient pas spécialement réussis-. En entrée, nous avons pu goûter à une autre spécialité polonaise, la soupe à la betterave, appelée "Barszcz ".

— En route maintenant pour les mines de sel !

voyage,pologne

Voici donc la mine de Wieliczka. Elle a été inscrite en 1978 au Patrimoine Mondial de la Culture et de la Nature par l'UNESCO.

Elle compte neuf étages, le premier situé à 64m au-dessous de la surface du sol et le dernier jusqu'à 327m. Les mineurs y ont creusé plus de 2040 chambres. La longueur totale des galeries de la mine s'élève à plus de 250 km.

voyage,pologne

Après avoir attendu un guide local, nous pénétrons dans la mine et descendons au premier niveau (- 64m) ... à pied ! Soit environ 390 marches.

voyage,pologne

La vie des mineurs au fond a été mise en scène. Ce sont eux qui ont réalisé toutes les sculptures dans le sel. La mine compte également plusieurs chapelles, un grand sanctuaire et une salle de restaurant.

voyage,pologne

voyage,pologne

voyage,pologne

voyage,pologne

voyage,pologne

voyage,pologne

La température y est agréable (entre 14 et 16°). L'air y est propice pour soigner les maladies respiratoires et des gens viennent ici en cure.

Toutefois, je ne me vois pas passer quinze jours sous terre ! 

— On peut remonter ? 

— Oui, la visite est terminée, l'escalier est à gauche !

— C'est une blague ?

— Mais oui ! On remonte en ascenseur !

OUF ...

voyage,pologne

À peine le temps d'acheter un livre et un paquet de sel pour Peggy que nous voici repartis en direction de Zakopane.

Bel hôtel (le Grand Nosalowy Dwor) avec des chambres spacieuses, une jolie vue sur les environs.

voyage,pologne

Au menu du soir, une autre spécialité régionale :

L'Oscypek, fromage de brebis fumé, au lard et à la sauce de canneberge.

À suivre

12:30 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : voyage, pologne

Commentaires

Impressionnantes les mines de sel. Paradoxe: les mineurs se détruisaient les poumons dans les mines de charbon, les curistes se les retapent dans les mines de sel.

Écrit par : manutara | vendredi, 23 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Oui, c'est bien vu.

Écrit par : tinou | samedi, 24 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire