Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 23 novembre 2017

Escapade à Madère -2-


podcast

Vendredi 13 octobre 2017 : Découverte de Funchal

Je prends le petit déjeuner à 7h puis à 9h30 j'assiste à la réunion d'informations concernant les excursions de la semaine. Pour ma part, j'ai pris la totale donc je ne suis pas trop concernée, si ce n'est que les jours de la programmation que j'avais eue sont tout chamboulés.Les autres choisissent en fonction de leurs goûts et aussi de leur budget ... La réunion finit à 11h30 par un apéro ( avec du Madère). Le guide responsable -qui s'appelle Pedro- enregistre alors  les inscriptions.

Après le déjeuner à la cantoche (toujours aussi minable !) nous avons rendez-vous au bas de la rue pour une visite du centre de Funchal.

Bien que très bétonnée, la ville - qui compte environ 115 000 habitants- a tout de même un aspect très agréable ; beaucoup de sculptures modernes sont exposées en bord de mer. Il y a deux gros paquebots qui sont arrivés pour deux jours.

voyage,madere,funchal

Nous commençons par un tour au marché couvert, le Mercado dos Lavradores. C'est une profusion de légumes, fruits exotiques, fleurs multicolores.

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

Les poissonniers ont pratiquement tout vendu et sont en train de fermer leur étal. Il reste néanmoins quelques poissons-sabres. 

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

Je photographie ce magnifique tulipier du Gabon à la sortie du marché.

voyage,madere,funchal

Après cette visite, nous reprenons le car. C'est là que se produit un premier incident. Deux touristes retrouvent leur place occupée par d'autres personnes. Rien de grave en soi, sauf que ... La dame se met à paniquer elle est au bord des larmes  et au lieu de chercher une autre place, elle quitte le car. Son compagnon (je ne pense pas que ce soit son mari), descend alors pour la récupérer, mais elle ne veut pas monter. Cette comédie dure presque dix minutes. La guide descend, ils parlementent et la dame réintègre enfin le car. Elle s'asseoit à une place libre mais elle a l'air complètement perturbée. 

voyage,madere,funchal

Bon, l'incident est clos -pour l'instant-. Nous allons maintenant visiter le jardin botanique de Funchal : il occupe plus de trois hectares et s'étale en terrasses fleuries. On pourrait facilement y passer la journée à flâner ; on y restera un peu plus de deux heures à déambuler parmi les différents jardins en descendant peu à peu pour atteindre la sortie. (Ouf, on n'a pas à remonter !).

Et alors que la guide vérifie que tout un chacun a sa chacune, il manque quelqu'un ! Devinez qui ? Mais oui, la petite dame du marché ! Lui, le grand échalas qui l'accompagne fait celui qui ne sait pas. Comme s'il n'était pas concerné ! IMPENSABLE !

Alors la guide redescend du car, va voir à la sortie, regarde par le grillage pour voir si elle l'aperçoit, puis finalement remonte à pied jusqu'à l'entrée du jardin. Une bonne quinzaine de minutes s'écoule encore. Lui, imperturbable, regarde les gens passer. Ça me rappelle l'autre qui n'avait pas vu que sa femme n'était pas dans le car et que l'on avait failli laisser à Taormine, en Sicile ...

Elles reviennent enfin. La petite dame monte tranquillement dans le car comme si de rien n'était et s'installe. Lui ne lui accorde même pas un regard ... Quelle étrange relation quand même.

Bon, maintenant on va visiter une cave pour déguster le vin de Madère (demi-sec, sec, doux) accompagné d'une spécialité, le gâteau à la mélasse. C'est une sorte de pain d'épices, noir, très moelleux et garni de noix et noisettes.

Retour à l'hôtel vers 19h.

J'ai fait de nombreuses photos au jardin botanique. Vous pourrez les trouver en cliquant sur le lien ci-dessous :

- Jardin botanique de Funchal -1-

 

 

17:41 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : voyage, madere, funchal

Commentaires

Ta collègue aurait un trouble du comportement comme on dit aujourd'hui (folle à lier, oui), que ça ne m'étonnerait pas. Le problème avec les gens qui souffrent d'un handicap mental, même léger, c'est qu'ils se fichent éperdument de leur entourage.

Écrit par : manutara | jeudi, 23 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

Le grand marché fait penser à la Bocqueria de Barcelone et les rues en pentes à San Francisco ! La suiiiiite !!!!

Écrit par : Catherine | vendredi, 24 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

@ manutara : et lui, alors, tu penses que c'est un comportement normal de faire celui qui n'est pas concerné ? Pour un peu, il aurait dit qu'il ne la connaissait pas alors qu'ils partageaient la même chambre !

@ Catherine : comme dirait l'autre, "tout vient à point à qui sait attendre" !

Écrit par : tinou | vendredi, 24 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

Il veut peut être s en débarrasser de sa nana , il ne l'aime pas à mon avis mais on ne sait pas tout , peut être elle n est pas facile non plus au quotidien et il lui fait payer , il semble dans ton récit lui en vouloir enfin c est ce que je ressens , ça sent le divorce

Écrit par : Juju | lundi, 27 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

Il veut peut être s en débarrasser de sa nana , il ne l'aime pas à mon avis mais on ne sait pas tout , peut être elle n est pas facile non plus au quotidien et il lui fait payer , il semble dans ton récit lui en vouloir enfin c est ce que je ressens , ça sent le divorce

Écrit par : Juju | lundi, 27 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

@ Juju : je ne connais pas leur situation. En tout cas, tu l'as déjà rencontré ! Je t'expliquerai. De plus, il n'habite pas très loin de chez moi ( 300m à tout casser) et il m'arrive de le croiser quelquefois dans la rue.

Écrit par : tinou | mardi, 28 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire