Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 02 décembre 2017

Escapade à Madère -6-


podcast

Mardi 17 octobre 2017 : Journée libre

Si parfois on peut se plaindre, lors d'un voyage organisé, de ne pas avoir assez de temps libre, cette fois-ci ce n'est pas le cas !

Déjà dimanche après-midi on était livré à nous même et aujourd'hui rebelote !  

Avec mes deux copines bordelaises, on a donc mis au point un programme de visites pour la journée.

Rendez-vous est fixé à 9h30 devant l'hôtel. De là on prend un taxi qui nous emmène dans le centre de Funchal.

voyage,madere,funchal

Premier arrêt à la demeure de Frederico de Freitas. Cette grande maison du XVIIIe siècle à la façade rouge sombre compte une vingtaine de pièces, toutes meublées d'objets de collection. Juste à côté, dans une bâtisse moderne, on peut admirer une magnifique collection d'azulejos datant du XIIIe au XIXe siècles.

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

Après cette intéressante visite, on descend la rue et à une centaine de mètres on pénètre dans le couvent de Santa Clara après avoir fait retentir la cloche à l'entrée. Ce couvent est toujours en activité. Les sœurs s'occupent d'enfants de la crèche jusqu'à la maternelle. L'endroit est très reposant, assez magique même !

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

C'est en ce lieu qu'est enterré le découvreur de l'île de Madère, Joao Gonçalvez Zarco, ainsi que les membres de sa famille.

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

Il est midi et nous partons à la recherche d'un endroit où déjeuner. Ce ne sont pas les restaurants qui manquent, ils sont à tout touche et les serveurs hèlent les touristes.

— Celui-là ne semble pas mal, qu'en pensez-vous ?

Le patron arrive aussitôt avec un plateau sur lequel trône un crabe dans la glace. Il parle français et nous baratine tant et si bien que nous finissons par nous installer à la terrasse.

Nous avons pris la même chose toutes les trois, à savoir de la morue cuite au four avec ... J'ai oublié. Le résultat fut un peu décevant ; de plus le morceau était beaucoup trop gros. Bref, quand il est venu débarrasser notre table, j'ai tout de suite vu qu'il faisait la gueule !

— Cela ne vous a pas plu ? demande-t-il alors.

— Si, c'était parfait, seulement les parts étaient un peu grosses et nous n'avons pas pu tout manger.

Je sens bien qu'il n'est pas convaincu. Après tout ça n'est pas grave. Les copines prennent ensuite un dessert tandis que je déguste mon café.

voyage,madere,funchal

Nous reprenons la balade dans Funchal et nous arrivons bientôt en bord de mer.

Quelques photos :

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

Nous rentrons ensuite à l'hôtel vers 18h.

À suivre

En complément :

- Toc, toc ... Entrez ! -4-

 

17:52 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : voyage, madere, funchal

lundi, 27 novembre 2017

Dans les rues de Funchal

Aujourd'hui, je fais une petite pause dans mon récit. À la place, je vous propose une balade dans les rues du vieux Funchal.

— Toc, toc ... Oui,ENTREZ !

samedi, 25 novembre 2017

Escapade à Madère -4-


podcast

Dimanche 15 octobre 2017 : levadas et portes peintes

Le matin nous allons visiter une fabrique de meubles et objets en osier à Camacha.

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

C'était la grande mode en France dans les années soixante. Je me souviens encore du salon que mes parents avaient acheté et qui trônait dans le jardin. Après quelques hivers passé dehors, il finit à la poubelle.

voyage,madere,funchal

De l'autre côté de la route, sur la place, l'effervescence commence à monter: c'est aujourd'hui la fête de la pomme et plusieurs manifestations sont prévues.

voyage,madere,funchal

Je regarde ces deux hommes en train de piler les pommes pour en extraire le jus. Ils ont des bonnes têtes !

voyage,madere,funchal

Comme nous avons un peu de temps, je pénètre dans l'église. La guide nous a dit qu'il y avait un Christ peu banal au mur. Effectivement, il est libéré de la croix et semble voler dans les airs !

voyage,madere,funchal

En attendant le car, je remarque ce datura géant devant une maison. Chez nous, ils dépassent rarement un mètre de haut. Il y a aussi quelques agapanthes en fleurs.

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

En route maintenant pour une balade à pied le long d'une levada. Les levadas sont des canaux d'irrigation créés par les hommes pour faire circuler l'eau à travers toute l'île.

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

La marche de ce matin est considérée comme facile et s'effectue en deux fois une heure. Ainsi, on peut arrêter à la moitié si on le souhaite ; c'est ce que je fais car je suis un peu déçue du spectacle.

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

Nous revenons ensuite à l'hôtel pour le déjeuner. Comme il n'y a rien de prévu pour l'après-midi, je me suis mise d'accord avec deux petites dames de Bordeaux (celles avec qui j'avais dîné le premier soir) pour appeler un taxi et aller à Funchal. Lors de notre passage dans la ville, j'ai en effet remarqué quelques belles peintures sur des portes dans la vieille ville et, en parcourant le guide de voyage, j'ai lu que, dans toute la rue de Santa Maria, toutes les portes et quelques fenêtres sont ainsi couvertes de dessins. Pour rien au monde, je n'aurais voulu louper ça !

On se donne donc rendez-vous à la réception de l'hôtel à 14h et quand le taxi arrive, je lui indique la rue Santa Maria. Une fois sur place, on se sépare, elles veulent aller visiter la cathédrale.  

— Rendez-vous ici à 17h . Ça vous convient ?

— Oui, parfait. À tout à l'heure.

Et me voilà partie, le nez au vent. Pendant plus de deux heures je vais arpenter le quartier, ravie de ce que je découvre. Vous pourrez voir ces portes en cliquant sur le lien situé en bas de la note : toc, toc ... Entrez !

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

Il est 16h20 environ quand je pense avoir fait le tour des rues. Aussi je m'octroie une pause bien méritée sur la promenade en bord de mer devant une énorme coupe glacée. Je suis contente de moi, ça faisait longtemps que je n'avais pas éprouvé ce sentiment et ça me remplit d'aise.

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

Je refais quelques photos puis j'arrive au lieu de rendez-vous peu avant 17h et je les vois bientôt apparaître. Elles sont très amusantes toutes les deux, très différentes physiquement mais totalement complémentaires. Avant de repartir à l'hôtel on s'installe à la terrasse d'un petit café de quartier, puis on pénètre dans un magasin de souvenirs. Là on en perd une ... Pendant dix minutes au moins, on la cherche partout ! C'est comme si elle s'était brusquement envolée. Elle n'est pas aux toilettes, ni dans le magasin, ni dans la rue, ni à l'arrêt des taxis. Et soudain, elle réapparaît, toute surprise de notre étonnement.

Nous avons prévu de nous retrouver mardi prochain car c'est une journée libre.

À suivre

En complément :

- Le jardin botanique de Madère -3-

- Toc, toc ... Entrez ! -1- 

16:55 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : voyage, madere, funchal

jeudi, 23 novembre 2017

Escapade à Madère -2-


podcast

Vendredi 13 octobre 2017 : Découverte de Funchal

Je prends le petit déjeuner à 7h puis à 9h30 j'assiste à la réunion d'informations concernant les excursions de la semaine. Pour ma part, j'ai pris la totale donc je ne suis pas trop concernée, si ce n'est que les jours de la programmation que j'avais eue sont tout chamboulés.Les autres choisissent en fonction de leurs goûts et aussi de leur budget ... La réunion finit à 11h30 par un apéro ( avec du Madère). Le guide responsable -qui s'appelle Pedro- enregistre alors  les inscriptions.

Après le déjeuner à la cantoche (toujours aussi minable !) nous avons rendez-vous au bas de la rue pour une visite du centre de Funchal.

Bien que très bétonnée, la ville - qui compte environ 115 000 habitants- a tout de même un aspect très agréable ; beaucoup de sculptures modernes sont exposées en bord de mer. Il y a deux gros paquebots qui sont arrivés pour deux jours.

voyage,madere,funchal

Nous commençons par un tour au marché couvert, le Mercado dos Lavradores. C'est une profusion de légumes, fruits exotiques, fleurs multicolores.

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

Les poissonniers ont pratiquement tout vendu et sont en train de fermer leur étal. Il reste néanmoins quelques poissons-sabres. 

voyage,madere,funchal

voyage,madere,funchal

Je photographie ce magnifique tulipier du Gabon à la sortie du marché.

voyage,madere,funchal

Après cette visite, nous reprenons le car. C'est là que se produit un premier incident. Deux touristes retrouvent leur place occupée par d'autres personnes. Rien de grave en soi, sauf que ... La dame se met à paniquer elle est au bord des larmes  et au lieu de chercher une autre place, elle quitte le car. Son compagnon (je ne pense pas que ce soit son mari), descend alors pour la récupérer, mais elle ne veut pas monter. Cette comédie dure presque dix minutes. La guide descend, ils parlementent et la dame réintègre enfin le car. Elle s'asseoit à une place libre mais elle a l'air complètement perturbée. 

voyage,madere,funchal

Bon, l'incident est clos -pour l'instant-. Nous allons maintenant visiter le jardin botanique de Funchal : il occupe plus de trois hectares et s'étale en terrasses fleuries. On pourrait facilement y passer la journée à flâner ; on y restera un peu plus de deux heures à déambuler parmi les différents jardins en descendant peu à peu pour atteindre la sortie. (Ouf, on n'a pas à remonter !).

Et alors que la guide vérifie que tout un chacun a sa chacune, il manque quelqu'un ! Devinez qui ? Mais oui, la petite dame du marché ! Lui, le grand échalas qui l'accompagne fait celui qui ne sait pas. Comme s'il n'était pas concerné ! IMPENSABLE !

Alors la guide redescend du car, va voir à la sortie, regarde par le grillage pour voir si elle l'aperçoit, puis finalement remonte à pied jusqu'à l'entrée du jardin. Une bonne quinzaine de minutes s'écoule encore. Lui, imperturbable, regarde les gens passer. Ça me rappelle l'autre qui n'avait pas vu que sa femme n'était pas dans le car et que l'on avait failli laisser à Taormine, en Sicile ...

Elles reviennent enfin. La petite dame monte tranquillement dans le car comme si de rien n'était et s'installe. Lui ne lui accorde même pas un regard ... Quelle étrange relation quand même.

Bon, maintenant on va visiter une cave pour déguster le vin de Madère (demi-sec, sec, doux) accompagné d'une spécialité, le gâteau à la mélasse. C'est une sorte de pain d'épices, noir, très moelleux et garni de noix et noisettes.

Retour à l'hôtel vers 19h.

J'ai fait de nombreuses photos au jardin botanique. Vous pourrez les trouver en cliquant sur le lien ci-dessous :

- Jardin botanique de Funchal -1-

 

 

17:41 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : voyage, madere, funchal