Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 28 novembre 2019

Seule à Villandry !

Dimanche matin, le soleil fait une belle apparition, assez inattendue ma foi, et suffisamment durable pour que cela me fasse sortir de ma torpeur. Et si j'allais à Villandry ?

Aussitôt dit, presque aussitôt partie. Il fallait quand même attendre l'ouverture prévue à 10 heures. En hiver, le château reste uniquement ouvert pour la visite des jardins. Personne à l'accueil, juste une boîte dans laquelle on vous demande de mettre 2 euros.

Un léger voile brumeux planait au-dessus des jardins et pas âme qui vive ! J'avais l'impression d'avoir réservé une visite privée !

L'atmosphère y est tout à fait différente bien sûr, c'est la saison creuse et tout semble endormi. J'ai toutefois fait quelques photos intéressantes. Je les ai toutes regroupées dans le diaporama en bas de cette note.

touraine,chateau,villandry

touraine,chateau,villandry

touraine,chateau,villandry

Je reviendrai cet hiver s'il neige.

Le château de Villandry a une très longue histoire que vous pouvez retrouver ICI.

Aujourd'hui c'est une demeure privée appartenant à la famille Carvallo.

Joachim Carvallo et son épouse Ann Coleman

carvallo.jpg

Joachim Carvallo, né en Espagne en 1869, est un brillant médecin ayant travaillé avec le professeur Richer (prix Nobel de médecine en 1913). Il découvre le château en 1906 :

« Je me trouvais près de Lyon lorsque j'entendis parler de cette propriété. Je vins la visiter. Le château était tout en fenêtres, en balcons, en ouvertures à trompe-l'œil. Le parc était constitué à l'anglaise, en vallonnements et mamelonnements […], planté de maintes espèces exotiques récemment importées: cèdres, pins, thuyas, magnolias, massés sur les revers de monticules artificiels. Le château lui-même disparaissait au milieu d'une forêt d'arbres et de verdure. […] L'ensemble cependant me plut. Le prix ne me parut pas exagéré. L'acte de vente fut signé sur l'heure. Deux jours après, le pauvre homme mourait de la goutte. Quand, au début de 1907, je vins m'installer à Villandry, je fus effrayé, en examinant de près le château et la propriété, de la charge écrasante que j'avais assumée. Pendant les premiers mois je fus presque uniquement préoccupé par les travaux d'aménagement et de toilette du château. […] Ce n'est que vers le mois de septembre 1907 que je pus me mettre à l’œuvre. […]

 Après les premières transformations que je lui fis subir, l’effet fut surprenant. En moins d’une semaine, Villandry avait repris le caractère qu’il avait à la Renaissance. J’invitai les membres de la Société d’Archéologie de Touraine à venir se rendre compte du travail que j’avais fait. Ces messieurs qui étaient habitués à voir Villandry couvert de fausses fenêtres, ce qui lui donnait l’aspect monotone et triste d’une caserne, furent émerveillés ; ils n’en pouvaient croire leurs yeux et pensaient que, par l’effet d’un coup de baguette magique, j’avais reconstruit un nouveau château. »

Vue du château au moment des travaux :

Château_de_Villandry_en_chantier_au_début_du_XXe_siècle.jpg

C'est en 1920 que le château ouvre ses portes au public. Aujourd'hui c'est l'un des plus visités de Touraine, en particulier pour ses jardins à la Française.

Commentaires

Coucou Tinou
J ai eu l occasion d y aller en octobre avec les enfants du centre de loisirs de villandry pour nous c était gratuit , nous avions fait surtout la partie jeu et la forêt en hauteur que je connaissais moins et le cimetière des animaux , en octobre y avait encore beaucoup de monde je me souviens
Bises

Écrit par : Juju | lundi, 02 décembre 2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire