Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 10 juin 2014

97. Qui va le lui dire ?

Insupportable, c'est le mot qui semble convenir à la situation. Depuis deux jours, on commence à nous bassiner avec la coupe du monde de football. Bon, passe encore ... Dans quinze jours ce sera fini.

Mais il faudrait peut-être avertir Mr Pujadas - qui s'obstine à nous parler de SAN PAULO - que cette ville est au Brésil et que l'on dit SAO PAULO ! Flûte alors ...

samedi, 05 avril 2014

61. Un vrai massacre

Il y a quelques minutes, j'étais en train de me servir un café dans la cuisine lorsque tout à coup mon regard est attiré vers l'extérieur et j'aperçois :

Maison 001a.jpg

Quand on pense que c'est une entreprise spécialisée dans l'aménagement des espaces verts qui a eu l'idée pour le moins stupide de planter cet arbre au ras de l'immeuble !

Dix ans après la plantation, l'arbre atteignait le deuxième  niveau et les branches entraient dans l'appartement !

Voici aujourd'hui le résultat calamiteux obtenu. Et voir ainsi cet arbre mutilé me fend le cœur.Il résiste pourtant avec acharnement, il suffit de voir les quelques petites branches qui repoussent.

Maison 005a.jpg

Juste devant ma fenêtre de cuisine la même entreprise a planté un sureau. Bon, ça pousse moins vite, mais regardez :

Maison 004a.jpg

Dans deux ou trois ans les branches viendront cogner dans la fenêtre. Pour l'instant c'est un endroit très prisé des mésanges qui viennent picorer les graines de tournesol. 

 

mardi, 04 mars 2014

36. Trop bonne, trop conne

Vous vous souvenez sans doute de ces deux jeunes étudiants en journalisme que j'avais reçus chez moi à deux reprises afin de les aider à faire un reportage sur Tours et avec lesquels j'avais arpenté les rues de la ville ? 

Je leur avais offert un pot lors de notre balade puis à la maison je leur avais fait un café.

En retour ? Aucune nouvelle, même pas de réponse à mon mail dans lequel je leur demandais quel avait été le résultat de leur travail !

Conclusion : la prochaine fois qu'on viendra me solliciter, je dirai : NIET ! À être trop bon, on en devient con.

 

vendredi, 31 janvier 2014

21. Mais où sont passées nos chiennes de garde ?

Je m'étonne un peu du silence de nos chères chiennes de garde, toujours promptes à mordre et vociférer dès que l'on s'en prend aux femmes ...

Voici donc la russe Dasha Zhukova, galeriste à Moscou et accessoirement  compagne du milliardaire Roman Abramovitch. Elle pose, assise sur une chaise pour le moins étrange et d'un goût très douteux !

fauteuil.jpg

Cette chaise, considérée comme "œuvre d'art", représente une Noire à moitié nue et ligotée.

Je vous laisse apprécier le bon goût !

mardi, 19 novembre 2013

198. L'usine à vaches


podcast

 

vache.jpg

Elle ne connait pas son bonheur, cette vache normande qui rumine paisiblement dans un pré. Un projet insensé va voir le jour dans quelques mois dans la région d’Abbeville : une ferme laitière industrielle pouvant recevoir plus de mille vaches !

La France manquerait-elle donc de lait qu’on en soit obligé de créer de telles infrastructures ?

Ces malheureuses bêtes n’auront jamais l’occasion de goûter le moindre brin d’herbe car ELLES SERONT ENFERMÉES A VIE dans des hangars, nourries aux farines de soja -importées du Brésil ou d’Argentine- et bourrées d’antibiotique pour éviter toute épidémie.

Ah, il est loin le temps où le paysan donnait un prénom à ses bêtes : la Noiraude, Câline, Pâquerette, etc. Les paysans sont parfois rudes, mais ils aiment leurs animaux.

Un tel projet qui porte le nom de LAIT POSITIF ( non, non, ce n’est pas une blague !) est né dans l’esprit d’un entrepreneur en BTP, Michel Ramery. Il n’a que faire de la qualité du lait produit, il ne voit dans ce projet que les bénéfices qu’il pourra en tirer,  c’est logique.

De deux traites journalières, on passera ainsi à trois, rendement oblige. On ne dira plus :

— La Roussette semble malade ce matin.

Mais :

— La 879 est en baisse de production !

— Renforcez la dose d’antibiotiques et, si c’est inopérant, envoyez-la à l’abattoir.

Comment peut-on en arriver à une telle inhumanisation ? Bon , ce n’est pas nouveau, les poulets et les cochons en savent quelque chose.  Pour quel résultat ? Des sous-produits insipides dont le seul avantage est de coûter peu cher.

 Alors, à quand ce lait de MERDE dans les rayons des grandes surfaces ? La première traite devrait avoir lieu en avril 2014.  Souhaitons que ce projet ne voit jamais le jour ! 

Pour en savoir davantage :

L'étable des multiplications