Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 24 octobre 2014

195. Pina colada and desert ship


podcast

Ce pourrait être le titre d’un film ou d’un livre, mais ce n’est pas le cas ici ; c’est le nom des deux saveurs que j’ai choisies de … fumer !

En effet, je me suis mise à la cigarette électronique depuis maintenant deux jours et cela s’est produit d’une façon tout à fait inattendue.

Lorsque j’avais dîné chez Peggy le soir de son anniversaire, j’avais remarqué qu’elle vapotait :

— Tu as totalement arrêté le tabac ?

— Non,  je ne me mets aucune pression. Mais en fait, depuis que j’ai commencé à vapoter, je fume de moins en moins. Hier, par exemple, je n’ai fumé que trois cigarettes !

— Je peux essayer ?

Et je tire donc une bouffée de vapeur. Aussitôt ma bouche se remplit d’une saveur qui ma foi est très agréable !

Voyant ma surprise, elle rajoute alors :

— Si tu veux, je peux t’emmener lundi dans le magasin où j’ai acheté la e-cigarette. Tu verras, ils ont un grand choix de saveurs et ils prennent bien le temps de t’expliquer le fonctionnement.

— Ma foi, pourquoi pas ?

Et on en est resté là. Le lundi suivant (le 13 octobre), j’ai attendu, attendu … Mais elle n’est jamais venue ! En fait elle a pensé que ma réponse était un refus poli.

Bon, tant pis, ai-je pensé sur le coup. Après tout, je n’ai pas envisagé d’arrêter de fumer ; rien que l’idée même me plonge dans un véritable stress. Pourtant je souffre des effets néfastes de la tabagie –pas sur le plan de la santé- mais pour les dégâts que cela produit dans mon environnement proche : odeur désagréable, nuage de fumée  constant dans la maison, etc.

Une semaine se passe et j’ai totalement oublié le sujet lorsqu’avant-hier Peggy me téléphone :

— Alors, quoi de neuf ?

— Je t’ai attendu lundi !

— Ah, je croyais que cela ne t’intéressait pas. Bon, si tu veux, je te prends à 10h30 et on y va ensemble.

Aussitôt dit, aussitôt mis en pratique. À 11h on pénètre dans le magasin rue des Fusillés. D’emblée, je lui explique mon cas :

— Je suis une grosse fumeuse depuis près de quarante ans. Je n’ai jamais vraiment réussi à m’arrêter et je ne souhaite d’ailleurs pas m’arrêter. Je cherche une autre façon de fumer, plus propre.

Il me fait essayer plusieurs saveurs, m’explique le fonctionnement et au final je choisis donc deux parfums :

Désert ship  où l’on retrouve le goût du tabac et pina colada qui dégage les mêmes arômes que la boisson éponyme.

Ça, c’était donc mercredi matin. Que s’est-il passé depuis ?

La journée de mercredi s’est déroulée calmement. J’ai vapoté de temps à autre et à la fin de la journée j’étais très calme, sereine et j’ai constaté que je n’avais fumé que 3 cigarettes traditionnelles.

Hier, même topo : aucun stress, beaucoup de plaisir à vapoter et au final, 4 cigarettes seulement !

Je ne suis pas en manque car j’ai pris des arômes qui contiennent une dose importante de nicotine. À la longue, je pense arriver à réduire peu à peu la dose mais je ne me fixe aucun délai.

Tout ça est très positif et je suis extrêmement surprise du résultat. En fait, ça n’est que du bonheur. Le plus extraordinaire, c’est que je ne vapote pas comme une malade … À la maison il ne reste plus qu’un cendrier sur la table de la cuisine, au cas où …

Mais ce matin, au moment du café, mon premier geste a été de prendre la vapoteuse. Alors, bientôt la fin du tabac ? Je suis en bonne voie.

Le plus amusant dans tout ça, c’est que je n’avais pas du tout envisagé d’arrêter !

 

Affaire à suivre donc …

jeudi, 09 octobre 2014

183. C'est aujourd'hui

peggy13a.jpg

            Bon anniversaire Peggy !

mardi, 29 juillet 2014

137. Du côté de Foussais-Payré

La semaine dernière avait donc lieu la quatrième édition du symposium de sculptures à la tronçonneuse dans la petite commune de Foussais-Payré, en Vendée. Parmi les treize participants figurait Thierry.

Voici donc les réalisations de cette année :

foussais1.jpg

foussais2.jpg

foussais3.jpg

foussais4.jpg

foussais5.jpg

foussais6.jpg

foussais7.jpg

foussais8.jpg

foussais9.jpg

foussais10.jpg

foussais11.jpg

foussais12.jpg

foussais13.jpg

Quelques moments filmés :

Pour en savoir davantage.

jeudi, 24 juillet 2014

134. L'avancée des travaux

Peggy et Thierry sont partis une petite semaine et j'ai pris possession des lieux. J'ai ainsi l'impression d'être en vacances.

Depuis la dernière note, le coffrage est terminé. Toute la partie non dallée au sol était occupée auparavant par le côteau. La maison y gagne donc en ensoleillement et l'espace récupéré permettra d'installer une table et des chaises pour déjeuner dehors.

Peggy 002b.jpg

Peggy 003b.jpg

Il reste encore plein de choses à faire :

- un appentis pour Thierry afin qu'il puisse ranger sa moto et divers outils.

- recouvrir le béton avec un parement.

- installer un escalier sur la droite afin de pouvoir accéder au niveau supérieur du jardin etc ...

Sécateur en mains, je m'affaire dans les buissons de roses. Comme je ne peux pas travailler avec des gants, j'ai les mains couvertes de griffures. Mais ce n'est rien en comparaison des piqûres de moustiques !

D'ailleurs je dois passer à la pharmacie pour acheter du Synthol. Aujourd'hui je suis revenue chez moi pour arroser mon jardin et récupérer le panier de légumes. 

 

mardi, 24 juin 2014

112. Expédition à haut risque

Samedi prochain, je suis invitée chez Peggy et Thierry. Cette invitation va me permettre de faire -enfin- la connaissance de la mère de Thierry.  

D'autre part, je dois faire attention à l'itinéraire. En effet, la dernière fois (c'était au retour d'Andalousie), je suis passée par la petite route qui évite le bourg de Luynes. Seulement, collée par un automobiliste, j'ai pris le virage un peu serré et j'ai bousillé la jante arrière droite dans un trou ! Résultat : 340 euros pour le changement de la jante ! 

Cette fois-ci le problème est tout autre : pas question d'arriver en tenue légère et printanière même s'il fait beau. La raison en est simple : toute la zone est infestée de moustiques qui s'en donnent à cœur-joie sur le moindre petit espace de peau non protégé.

Alors je vais prendre mes précautions :

Tout d'abord ça :

moustiques.jpg

Et ensuite ça : moustiques2.jpg