Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 26 août 2015

93. Putains de guerre

Prenez le temps de regarder - si vous ne l'avez pas encore fait- cet excellent documentaire traitant de la prostitution des femmes en temps de guerre (mais aussi de paix). C'est très instructif !

jeudi, 20 août 2015

91. Un simple clic

C'est en regardant une émission sur LCP, la chaîne parlementaire,  que l'idée m'est soudain revenue en tête : faire don de mes organes après ma mort. Savoir que certains de mes organes pourront peut-être permettre à d'autres de vivre me remplit d'aise, comme si d'une certaine façon, je continuais un peu à vivre. C'est totalement illusoire, je sais, mais bon, ça ne coûte rien. Il suffit juste de se signaler comme donneur.

Voilà, chose faite depuis ce matin ! J'attends maintenant de recevoir ma carte. 

carte-donneur-organes.jpg

lundi, 22 juin 2015

76. Où l'on reparle des Pygmées

En février dernier, j'ai été contactée par une journaliste de Canal Plus - Marie Maurice- qui faisait un reportage sur les voyages proposés par des agences et notamment Nouvelles Frontières. Elle souhaitait plus particulièrement que je lui parle de mon expédition chez les Pygmées Baka du sud Cameroun. Après un échange téléphonique, il fut donc convenu que je lui donnais l'autorisation d'utiliser mes photos ainsi que des extraits de notre conversation, mais que je ne tenais pas à être filmée. 

La semaine dernière, Marie m'a indiqué que l'émission  -Spécial investigation- serait diffusée le 22 juin  (donc aujourd'hui) en deuxième partie de soirée. Comme je n'ai pas Canal Plus, elle va donc m'envoyer une copie de son reportage.

Si par hasard, vous regardez l'émission, sachez que Nadège ... C'est moi !

Dans l'extrait suivant, on peut voir quelques unes de mes photos :

Cameroun 602.JPG

photo38.jpg

 

 

 

 

texte de présentation

DIFFUSION : LUNDI 22 JUIN 2015 A 22H25

Une enquête de Marie Maurice
Production : KM - Avec la participation de CANAL+
Durée : 52 min

En ouvrant un catalogue de Nouvelles Frontières vous commencez déjà à voyager. Plages de sable fin, lagons turquoise, trek en terres sauvages, culture... tout y est. Le voyagiste, nous promet des vacances de rêve à un prix raisonnable depuis maintenant 48 ans. 
Pionnier du tourisme pour tous, le modèle Nouvelles Frontières est rapidement devenu celui du tourisme de masse, un modèle aujourd'hui fortement décrié. Alors le voyagiste contre-attaque. Il promet des vacances avec du supplément d'âmes, il promet la découverte dans le respect des populations indigènes, de leurs cultures et de leurs environnements, il promet un lien entre les Hommes. 

Pour SPÉCIAL INVESTIGATION, Marie Maurice est allée enquêter sur ce nouveau tourisme respectueux. Des plages de Cancún au Mexique, aux tigres du Bengale en Inde, en passant par les Pygmées du Cameroun, découvrez la face cachée et peu reluisante du nouveau tourisme de masse.

 

mercredi, 06 mai 2015

57. L'apocalypse


podcast

Hier soir j’ai regardé sur France 2 les deux derniers épisodes du documentaire «  Apocalypse » réalisé par Isabelle Clarke et Daniel Costelle. Ce documentaire retrace tous les évènements importants qui se sont déroulés durant la seconde guerre mondiale avec, à l’appui, des images saisissantes et des extraits de films d’amateurs.

Cette époque de notre histoire m’intéresse beaucoup ; sans doute est-ce dû au fait que je suis née quatre ans après la fin de la guerre et que, dans les esprits des gens, cette guerre était toujours fortement présente. D’ailleurs le sujet revenait très souvent dans les conversations de tout le monde.

J’écoutais alors ces récits étranges, mes grands-parents maternels allant récupérer du charbon dans les wagons  pour pouvoir se chauffer, mon père parcourant la campagne à vélo pour aller chercher de la nourriture dans les fermes, etc. Bref, le monde de la débrouille …

Durant le film, j’ai eu la surprise d’apprendre que des prisonniers allemands furent envoyés en captivité au Canada, en Grande Bretagne et aux États-Unis avant la fin de la guerre.

nazis.jpgJ’ai donc fait une recherche sur Internet et j’ai trouvé des choses intéressantes sur le sujet, en particulier le livre de Daniel Costelle, Prisonniers nazis en Amérique.

En repensant à cette période de l’histoire que je n’ai pas connue, je me suis souvenue aussi d’une anecdote qui m’avait paru totalement saugrenue à l’époque ; Ma grand-mère maternelle m’avait parlé de ces colonnes de « Mongols » qui, un jour, étaient descendues d’un train situé au bout du boulevard pour aller se faire soigner à l’hôpital. Elle m’avait raconté qu’ils avaient tous plusieurs bracelets de montre autour des poignets et qu’ils faisaient peur à tout le monde !

En cherchant un peu, j’ai trouvé l’explication de leur présence. Il s’agissait de Russes des contrées asiatiques qui avaient été faits prisonniers sur le front de l’est et qui, pour ne pas mourir de faim, s’étaient enrôlés dans l’armée allemande.

On n’en a jamais beaucoup parlé de ces hommes et pour cause ! À la fin de la guerre, ils furent renvoyés en Union Soviétique et furent tués dès leur retour ou finirent leurs jours au goulag –pour les plus chanceux-.

 

Quelques liens utiles :

- Prisonniers de guerre allemands aux États Unis

- D'un camp à l'autre

- La peur des Mongols

samedi, 18 avril 2015

47. Le grand départ


podcast

hermione1.jpg

Quand on y repense, le pari était quand même osé : reconstruire à l'identique -à la fin du XXe siècle- une frégate du XVIIIe siècle. En l'occurence, il s'agissait de l'Hermione qui avait coulé au large du Croisic en 1793.

Tout a donc débuté en juillet 1997 et le chantier se mit peu à peu en branle à Rochefort.

Dix ans plus tard, voici où en étaient les travaux :

arsenal7.jpg

arsenal9.jpg

arsenal14.jpg

arsenal11.jpg

C'est aujourd'hui que la frégate l'Hermione quitte l'île d'Aix pour son grand voyage vers l'Amérique. Elle va en effet participer à la grande parade du 4 juillet, jour de l'Indépendance, dans la baie de New-York.

Un périple de 13 000 km à la vitesse de 4,5 noeuds.

Pour en savoir davantage :

Revoilà l'Hermione