Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 29 décembre 2011

294. Un petit nouveau

Mongolie 1960a.jpg

HautetFort compte un nouveau blogueur depuis quelques jours ; en l'occurence, il s'agit de mon copain Noël, grand sportif devant l'Éternel, l'homme qui grimpe la Grande Muraille de Chine à petites foulées sous les yeux admiratifs des petites Chinoises. C'est aussi le même qui participa, l'été 2010, au XIIIe FINA world Masters Championships à Göteborg, en Suède, rappelez-vous !  

Enfin, Noël est celui qui partagea pendant cinq jours le même compartiment que moi pendant la traversée en train de la Sibérie. Forcément, ça crée des liens !


Transsibérien-1- par cheztinou


Transsibérien-4- par cheztinou

Longue vie à ton blog, Noël !

mardi, 17 août 2010

327. Le laborieux travail de Constant Motsch


podcast

Avant de lire cette note assez insolite, mettez la musique !

Constant Motsch était gardien de cimetière dans le village de Marville, situé dans le département de la Meuse. En 1890 il eut l'idée de conserver les ossements retirés des tombes qui n'avaient pas de concessions perpétuelles. Il faut dire que ce cimetière était bien rempli avec des tombes datant, pour les plus anciennes,  du XIe siècle.

marville6.jpg
marville4.jpg

Peu à peu, il rangea précautionneusement tous ces ossements dans un appentis du cimetière, ce qui fit que, dans la région, on appela ce cimetière le cimetière des os rangés (et non des orangers !). 

marville2.jpg

Aujourd'hui, cet ensemble forme un ossuaire très impressionnant. Jugez-en plutôt avec les photos prises par ma fille la semaine dernière !

marville5.jpg

Ce gardien alla même jusqu'à faire une distinction sociale entre tous ces crânes. Ainsi les notables bénéficient d'une boîte sculptée dans laquelle on peu voir leur crâne. Quant aux autres, hein, on s'en fout un peu, ils sont trop nombreux !

marville1.jpg
marville3.jpg
marville8.jpg

Ce qui est le plus extraordinaire, c'est quand même l'inscription. Cela nous ramène à notre juste valeur !

marville7.jpg

mardi, 06 juillet 2010

254. Des nouvelles des A.G.P

Tiens, un nouveau sigle : A.G.P

On connaissait déjà les A.O.C (appellation d'origine contrôlée), l'A.P.L ( allocation logement), l'A.S.F (association suisse de football), l' A.D.M (arme de destruction massive), l'A.C.F (action contre la faim) etc.

Mais A.G.P ? ... Ne cherchez pas, vous ne trouverez pas. Il s'agit en fait des arboristes grimpeurs plasticiens ! Moi j'aurais dit simplement des élagueurs sculpteurs. Mais bon, je ne suis pas journaliste !

Donc ces A.G.P (ils sont neuf au total)  se sont retrouvés en fin de semaine à Latillé, dans le département de la Vienne  et dimanche ils ont commencé à tronçonner. Ils ont déjà eu droit à un article dans le journal et il paraitrait que TF1 viendrait les filmer ( à vérifier).

Samedi je vais aller voir le résultat de leur travail. En attendant, voici un autre aperçu de leurs réalisations. C'était en 2006, à Congrier dans le département de la Mayenne :  

 

lundi, 29 mars 2010

122. À vos tronçonneuses

G104381380101010[1].jpgLes 834 habitants de Favars, en Corrèze -les Favarois- ont dû être bien surpris de voir surgir dans leur commune si paisible d'ordinaire sept Ostrogoths, armés de tronçonneuses et de bidons d'huile et d'essence... Qu'ils se rassurent ! Si nos sept mercenaires hommes sont ainsi armés, c'est pour mieux s'attaquer aux arbres morts.

favars.jpg

Au final, les troncs abattus sont devenus des sculptures. Thierry, qui faisait partie de l'équipe, m'a envoyé des photos et j'ai donc fait un montage que voici !


Sculpture à la tronçonneuse
envoyé par cheztinou. - Regardez plus de courts métrages.

mardi, 02 février 2010

42. Alexandre Selkirk


podcast
Si je vous demande si vous connaissez Alexandre Selkirk, il y a de fortes chances que vous répondiez par la négative -d'autant plus que l'homme est mort depuis longtemps !-

roman_robinson_crusoe[2].jpgPar contre, si je vous dis Robinson Crusoé, je vous vois déjà vous exclamer :

Ah bien, sûr, le naufragé sur une île déserte, le roman écrit par Daniel Defoe en 1719 !_defoe[1].jpg

En fait il s'agit de la même personne, Defoe s'étant inspiré de l'histoire mouvementée de ce marin écossais pour écrire son roman.

Alexandre Selkirk est né en 1676 en Écosse. En 1695 il rejoint une expédition qui part dans le Pacifique, sous le commandement de Thomas Stradling. Après de nombreux actes de piraterie le navire, le Cinque-Ports, fait escale aux îles Juan Fernandez, au large de Valparaiso, pour se réapprovisionner en vivres et en eau avant le retour en Angleterre. Durant les précédentes batailles ce navire a subi de nombreux dommages et Selkirk demande alors au commandant d'effectuer les réparations indispensables avant le passage du cap Horn. Devant le refus de ce dernier, il demande alors à être laissé sur une île. Bien lui en prit car le navire coula peu après, noyant la moitié de l'équipage.

Selkirk passa tout d'abord deux années avant d'être repéré par un navire. Hélas pour lui, c'était un navire espagnol et il dut alors se cacher sur l'île pour éviter la pendaison.

Deux années et demie s'écoulèrent encore avant qu'il soit enfin récupéré par le capitaine Woods Rogers. Ayant obtenu le commandement d'un navire capturé, il reprit ses activités de pirate  sur les côtes d'Amérique du sud et ne rentra en Angleterre qu'en 1711. Il était devenu très riche.

La même année l'écrivain Richard Steele publia son histoire dans le journal "The Englishman". La réadaptation de Selkirk à la terre ferme se fit avec beaucoup de difficulté. Il s'était construit une sorte de case dans laquelle il vivait, sur la propriété familiale.ilerobinson.jpg

Il reprit bientôt la mer sur un navire négrier et mourut en 1721 des suites d'un accès de fièvre, au large des côtes africaines.

En 1966, l'île chilienne Mas-As-Tierra fut rebaptisée Robinson Crusoé en hommage à Selkirk et au roman inspiré de son aventure.