Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 15 février 2008

Suivez le guide

1654e446098a5a7d66f3635d5c8d93ca.jpgOù l'on reparle encore de Nico ! Cette fois, il se transforme en guide pour nous faire visiter les locaux de la faculté des Tanneurs.

Pour en savoir plus, cliquez ICI. Une fois la page ouverte, descendez un peu jusqu'à l'article le concernant.

N'ayant plus de hauts parleurs sur mon ordinateur, je n'ai malheureusement pas pu écouter l'enregistrement.

vendredi, 07 septembre 2007

Enigme obsolète

78b8f2e4103b7dcf1c16761a7b5ad452.jpgCette photo aurait pu faire l'objet d'une énigme. Sur quelle façade peur-on voir cette publicité ?

Seulement voilà, madame Restauration est venue mettre son petit grain de sel et tout a disparu !

Il s'agissait du bureau de tabac situé au coin de la rue du Grand Marché et de la place du même nom.

d3d93df1322f488abb65cd7cf643326b.jpg3c59c4bd4c8ce552fa51cb97990e92f7.jpgA vous de juger du résultat . 

dimanche, 29 juillet 2007

Tout est un éternel recommencement

Rappelez-vous, je vous parlais il y a peu d'une étrange coutume finlandaise.

En fait, cette coutume sévissait déjà à Tours au XVe siècle :

2a56e54005038c500fa5ea8866e4f69a.jpg

« Le premier mai, on voyait, dès l'aurore, une foule de jeunes gens pénétrer de vive force dans les maisons et porter en triomphe toutes les personnés surprises au lit, dans l'état où ils les avaient trouvées. Après une promenade à travers la ville, on allait les déposer, quelles qu'elles fussent, moines ou ribauds, jeunes filles ou vieillards, sur l'autel de la cathédrale, et là on les aspergeait largement d'eau bénite.»

Ah, il n'y a pas à dire, mais on s'amusait quand même bien au Moyen Age ! Cet usage fut néanmoins aboli à Nantes en 1431, lors du Concile provincial présidé par Philippe de Coëtquis, archevêque de Tours.

lundi, 16 juillet 2007

Appel à témoins

Est-il souhaitable de faire revivre le passé, surtout quand il fut assez ténébreux ? Je ne sais pas, mais en tout cas certains travaillent en ce sens.

C'est le cas de ce nouveau blog,  ouvert voici seulement quelques jours par un historien qui en appelle aux témoignages des Tourangeaux ayant vécu cette période sombre que fut l'Occupation allemande :

« Historien de formation, je m'interroge depuis 10 ans sur l'action dans la Résistance de Jean Meunier ( Libération-Nord ), ancien maire de Tours à la Libération, ancien député, ancien ministre de la IVème République, fondateur du quotidien "La Nouvelle République du centre-Ouest" et sur l'action d'Alfred Bernard ( groupe Rabelais - BOA région M ) dont nous ne savons encore aujourd'hui que très peu de chose. Toute personne pouvant me renseigner sur ces deux hommes durant l'Occupation allemande me permettra d'avancer :

Fonds d’archives privés, simple rumeur, parents ou amis pouvant témoigner, tout ce qui peut servir dans l’avancée d’un travail minutieux de reconstitution historique.

 

Le temps des hagiographes est révolu, le temps de la mémoire arrangée pour servir quelque intérêt individuel est révolu. Place à l'histoire et grâce à vous, témoins trop longtemps négligés, au rétablissement de la vérité sur ce que furent ces deux hommes, deux résistants au parcours totalement opposés. L'un survivant à la guerre, l'autre y perdant la vie, torturé à Angers par la police allemande. »  

Pour ma part, je ne me prononce pas sur un dossier que je ne connais pas et, n'ayant pas vécu cette période, je ne peux apporter aucun renseignement valable. A vous de prendre connaissance de ce blog  ! 

samedi, 26 mai 2007

Vous avez dit librairie ?

et de surcroît à Tours ? Alors là, aucune hésitation à avoir si vous êtes un passionné du patrimoine, d'architecture, de peinture, d'archéologie  ou d'histoire en général :

Il faut aller ICI !