Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 11 décembre 2011

273. C'était comment avant ? -3bis-

Je reviens sur la note 271 qui montrait le café des Trois Rois, place Plumereau à deux époques différentes. Grâce à Eric, on peut rajouter une troisième période, précédant les deux autres - probablement datant du début du XXe siècle si l'on observe l'habillement et la coiffure des femmes- :

À cette époque la boutique était une confiserie : 

Tours_-_Place_Plumereau1.jpg

Confiserie_Lumeau_(3_rue_du_Change) (1).jpg

Merci pour l'envoi des clichés !

vendredi, 09 décembre 2011

271. C'était comment avant ? -3-

Le bar des Trois Rois se situe précisément à l'angle de la rue du Change et de la place Plumereau. Le voici, tel qu'il apparait de nos jours :

moka1.jpg

Mais c'était comment avant ?

Voici donc le même bâtiment, photographié au début des années trente :

moka2.jpg

Mais ... On dirait bien ... Mais oui, bien sûr, c'est mon arrière grand-père Louis -dont je vous ai parlé ICI-. Il se tient sur le seuil de la porte d'entrée. À côté de lui, c'est ma grande tante Germaine et sur la gauche, dans la rue, avec son long tablier de cafetier, c'est son mari, Albert. Ils ont été pendant un temps les propriétaires de cette épicerie-buvette.  

mercredi, 07 décembre 2011

267. Le 7 juin 1971 à Tours

Entre 1000 et 2000 personnes s’étaient réunies dans le parc de Grandmont où se trouvait la Faculté des Lettres ; le temps était très mauvais, le ciel gris et bas n’était pas favorable à la photo.

Lire la suite ICI.

Notez bien que c'est un peu "chaud". ÉLOIGNEZ DONC LES ENFANTS.

266. C'était comment avant ? -2-


podcast

Tours 032a.jpg

Le quartier du "vieux Tours" est sans contestation le lieu branché de la ville. Les jeunes s'y retrouvent place Plumereau aux terrasses des nombreux cafés qui entourent la place. Les touristes s'y pressent pour admirer les belles demeures à colombages et se perdent bien volontiers dans le dédale des ruelles aux noms évocateurs : rue des Quatre Vents, rue du Petit Soleil, rue des Trois Écritoires, rue du Singe Vert, rue de l'Arbalète, rue de la Lamproie, rue des Balais, rue de la Longue Échelle, rue du Panier Fleuri, rue des Bons Enfants, rue des Orfèvres, rue de la Monnaie, rue de la Rôtisserie  et j'en passe. 

Tours 040a.jpg

Les moins de quarante ans ne peuvent pourtant pas imaginer ce qu'était ce quartier avant sa rénovation : un quartier dont les maisons dataient duXVe et  XVIe siècle et avaient traversé les siècles tant bien que mal. Plutôt mal d'ailleurs par manque d'entretien. Au début du XXe siècle, la population qui habitait ces lieux était principalement constituée d'ouvriers, de gens de condition très modeste. Mes arrières grands-parents  maternels vivaient dans la rue du Petit Soleil. C'est là que mon grand-père est né.

Après la seconde guerre mondiale on vit arriver les premiers flux migratoires. Il y eut d'abord les familles maghrebines, puis vinrent les Portugais. Tout ça pour vous dire que ce quartier grouillait de vie ! La rue du Grand Marché était rempli de petits commerces. Maman avait un oncle qui tenait  un magasin de chaussures dans cette rue. C'était une boutique sombre, toute en longueur. Dans la vitrine, deux ou trois paires de chaussures  recouvertes d'un bon centimètre de poussière attendaient un improbable acheteur. Quand je passe par là, j'essaie toujours de retrouver l'emplacement mais la mémoire me fait défaut, j'étais trop jeune !

Quand les travaux de démolition commencèrent, les habitants du quartier furent relogés -je le suppose- dans les HLM récemment construits (le Sanitas, les rives du Cher, puis à Joué-les-Tours et à Saint-Pierre-des-Corps). Les gens ont du apprécier d'avoir enfin accès à un confort relatif. Mais en quittant ces lieux, ils ont emmené avec eux l'âme de ce quartier. 

Aujourd'hui le quartier du vieux Tours est beau-certes- mais sans âme ! Je suis nostalgique du passé.

Voici quelques photos prises par Mr Martinaud  avant la démolition. Le nom précis des rues reste à déterminer : 

Sans_titre_-_6m.jpg

Sans_titre_-_91_(1).jpg

Sans_titre_-_20.jpg

Sans_titre_-_141.jpg

mardi, 06 décembre 2011

265. C'était comment avant ?-1-

Tout à fait par hasard, j'ai fait la connaissance d'un photographe amateur mais très expérimenté qui, pendant plusieurs années, a arpenté les rues de Tours, fixant pour l'éternité des scènes de rues, des personnages hauts en couleur, des boutiques aujourd'hui disparus. À mon tour, je vais vous faire partager ce plongeon dans un passé pas si lointain quand même puisque je m'en souviens très bien. Certains d'entre vous vont d'ailleurs sûrement reconnaître des lieux ou des personnages. 

Ces merveilleux clichés sont de Mr Paul Martinaud que je remercie vivement pour la confiance qu'il me prête. Vous pourrez retrouver ces photos sur mon blog consacré à Tours.

Pour vous mettre en appétit, voici la photo de la place Plumereau telle qu'elle se présente de nos jours. On y voit sur la gauche le bar "À l'épée royale". 

PICT0068.JPG

C'était comment avant ? Eh bien voilà :

Sans_titre_-_12b.jpg