Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 08 janvier 2010

8. Bientôt l'embâcle ?

Pour que l'embâcle se produise sur la Loire, il faudrait avoir une température d'environ 10 degrés en-dessous de zéro pendant une période d'au moins dix jours. Bon, nous n'en sommes pas à ce point !

J'ai retrouvé cette photo, prise le 22 décembre 1938 : la température indiquait -18 ° ... On voit très nettement les blocs de glace charriés par le courant.

loire.jpg

mardi, 05 janvier 2010

6. La maison Leveillault

Il est de plus en plus rare de trouver maintenant d'anciens magasins qui ont gardé un petit côté rétro qui, de fait, leur donne un certain charme. C'est le cas pour le magasin d'instruments de musique "Leveillault", situé rue Néricault-Destouches à Tours.

Ce magasin fut fondé en 1892 par un ancien négociant qui s'associa avec son fils Georges, facteur et accordeur de pianos. Le magasin était alors situé rue Nationale, n°74.

En 1920, devant l'essor considérable de la maison et le nombre de clients de plus en plus nombreux, la famille Leveillault s'installa dans les vastes locaux de l'ancien Hôtel des Ventes, 24 rue Nericault-Destouches.

Voici deux photos prises à plus de cent ans d'écart. J'ai déjà eu l'occasion de pénétrer à l'intérieur du magasin puisque c'est là que nous avions acheté le piano pour Peggy. Il serait dommage de voir disparaître un jour ce qui appartient au patrimoine local !

leveillault1.jpg

jeudi, 31 décembre 2009

481. Les Atlantes de l'hôtel de ville

C'est bien connu : ce n'est pas parce que l'on habite depuis sa naissance dans une ville que l'on en connait parfaitement l'histoire. C'est même bien souvent le contraire ! J'en ai fait l'expérience cette semaine.

atlas.jpgIl a fallu que le soleil fasse son apparition tout à coup, que je passe au même moment devant l'hôtel de ville et que, tout à fait inopinément, je lève la tête. Je les ai soudain aperçus dans toute leur beauté et leur souffrance. Je parle bien sûr des Atlantes. Rien à voir avec le centre commercial du même nom où la foule excitée se presse en ce moment même pour faire les derniers achats en prévision de ripailles...

Il s'agit des quatre statues qui soutiennent le balcon de l'hôtel de ville et que l'on appelle des Atlantes, (en référence à Atlas soutenant le monde sur ses épaules).

Ces magnifiques sculptures sont l'œuvre du sculpteur tourangeau François Sicard. 

atl1a.jpg
atl2a.jpg
atl3a.jpg
atl4a.jpg

 

 

 

 

 

jeudi, 26 novembre 2009

423. Le cèdre du musée


podcast

La hauteur approximative du cèdre est de 25 mètres. Voici quelques photos prises par Thierry au sommet de ce géant :

cedre1.jpg
cedre2.jpg
cedre3.jpg
cedre4.jpg

mercredi, 25 novembre 2009

422. Le cèdre du musée

cedre1.jpg

Depuis lundi, le cèdre du musée de Tours est l"objet de soins particuliers : il s'agit de consolider la ramure en plaçant des haubans afin de retenir l'éventuelle chute des plus hautes branches. Un travail très délicat confié à une équipe d'élagueurs.

cedre2.jpg

Je suis allée les voir en pleine action, hier, dans le courant de la journée. Le ciel était bien gris et les photos sont assez sombres.

cedre3.jpg

Vous devez avoir une jolie vue d'en haut ?

Pour sûr, ma p'tite dame ! Vous voulez voir ? Mettez un casque et on va vous hisser jusqu'au sommet.

Aussitôt dit, aussitôt fait... Voici donc la vue sur le jardin du musée prise depuis la cime (ou presque) du cèdre.

cedre.jpg

Comment ? Vous semblez sceptiques. Vous avez bien raison de l'être... C'est en effet Thierry qui a pris la photo !

Ohé, Thierry !

cedre5.jpg
cedre4.jpg