Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 20 septembre 2015

101. Pays baltes -4-

Voici le diaporama concernant la colline des croix en Lituanie.

La suite du carnet de voyage demain !

21:34 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : voyage, lituanie

samedi, 19 septembre 2015

100. Pays baltes -3-

Mercredi 9 septembre : Vilnius, suite

 Après la visite de Vilnius, nous sommes donc retournés à l’hôtel le temps de nous reposer un peu. Puis, à 19h30 nous repartons à Vilnius pour le dîner dans un restaurant typique avec spectacle de chants et danses. J’ai hésité à y aller car je me méfie de ces soirées organisées. Mais la guide a su être suffisamment convaincante.

Le cadre est champêtre, on a l’impression d’être dans une vieille grange. Après une attente qui m’a paru interminable, le service se met enfin en branle !

Le menu commence par une soupe couleur rose fluo ; c’est un potage de betterave à la crème. La serveuse apporte dans le même temps un plat de pommes de terre sautées. Est-ce pour manger avec ? Aucune idée … De toute façon ces pommes de terre sont froides. Arrivent bientôt quelques musiciens en costume folklorique, puis quatre danseurs. Le chef de la troupe est très directif, il nous oblige à participer en faisant des gestes saugrenus. Ça a l’air de beaucoup plaire au groupe, moi, ça ne fait que m’agacer mais je me plie à la majorité.

S’ensuit une longue attente avant l’arrivée du deuxième plat : des pommes de terre fourrées à la viande et servies avec de la crème. Le spectacle reprend de plus belle. C’est alors que la serveuse nous apporte un troisième plat : deux énormes saucisses posées sur du chou (très acide) et de la purée. Je laisse le chou et ne mange qu’une saucisse et un peu de purée. C’est plutôt bourratif comme repas !

Prétextant une bouffée de chaleur (inexistante) je parviens à m’extirper de la salle pour aller prendre l’air frais pendant un bon quart d’heure. Non, décidément, je ne me ferai jamais à ces soirées.

Quand je remonte, le dessert vient d’être servi et les musiciens font leurs adieux. Ouf, on va bientôt partir !

Pendant ce temps, l’homme de Châlons a eu bien des soucis. Son voyage lui a été vendu par Carrefour et aucune option n’était incluse dans son forfait si bien qu’il doit débourser 45 euros pour la soirée. Il se retrouve sans argent et cela va lui créer bien des problèmes dans les jours à venir.

 

Jeudi 10 septembre : de Vilnius à Riga (300km).

 Départ en direction de Riga, en Lettonie. En chemin nous faisons plusieurs haltes, puis une pause-bio –comme dit la guide en parlant de la pause pipi- avant de nous retrouver dans un coin fort agréable, verdoyant, au bord d’un petit lac.

voyage, lituanie, lettonie, rundale, riga

— C’est ici que nous allons déjeuner !

Après le déjeuner (porc et pommes de terre), nous traversons la petite ville de Siauliai et arrivons bientôt dans un lieu très insolite appelé la colline des croix. Colline n’est peut-être pas le terme approprié, je dirais plutôt un monticule, un tertre couvert de milliers de croix de toutes tailles. Ce lieu unique au monde symbolise l’attachement des Lituaniens à la foi chrétienne et à leur pays. Durant la période soviétique, le site fut rasé plusieurs fois mais cela n’empêcha pas les Lituaniens de revenir déposer leurs offrandes. De guerre lasse, les Soviétiques finirent par laisser les croix.

voyage, lituanie, lettonie, rundale, riga

À l’entrée du site, quelques boutiques vendent des croix de toutes tailles.

voyage, lituanie, lettonie, rundale, riga

voyage, lituanie, lettonie, rundale, riga

voyage, lituanie, lettonie, rundale, riga

J'aurais aimé avoir beaucoup plus de temps pour déambuler au travers de ce site extraordinaire. Il y a des sculptures naïves très touchantes.Je vais tâcher de faire un diaporama avec les photos que j'ai prises. Je le mettrai en ligne prochainement.

voyage, lituanie, lettonie, rundale, riga

voyage, lituanie, lettonie, rundale, riga

voyage, lituanie, lettonie, rundale, riga

voyage, lituanie, lettonie, rundale, riga

voyage, lituanie, lettonie, rundale, riga

Retour au car puis passage de la frontière : ça y est, nous voici maintenant en Lettonie. Le paysage ne change pas pour autant, de vastes plaines couvertes de champs, des prairies où paissent les vaches, puis des forêts …

L’arrêt suivant se situe à Rundale pour la visite du château baroque construit en 1740 par Bartolomeo Rastrelli pour le duc de Courlande.

voyage, lituanie, lettonie, rundale, riga

Je ne vous dirai que peu de choses sur cette visite car, quand j’ai vu que la guide passait près de vingt minutes à donner des explications dans la première salle du château, j’ai craint pour la suite. Et puis je n’aime pas beaucoup le baroque. Aussi je me suis discrètement éclipsée  dans les jardins puis à la terrasse d’un petit café situé non loin de là, non sans avoir fait quelques achats à la boutique de souvenirs.

Nous atteignons Riga vers 19h30. Nous sommes logés à l’hôtel Bellevue pour trois nuits.

voyage, lituanie, lettonie, rundale, riga

 

À demain ! 

vendredi, 18 septembre 2015

99. Pays baltes -2-

Mercredi 9 septembre : visite de Vilnius.

Avant de poursuivre mon carnet, il me parait judicieux de vous tracer un bref résumé de l’histoire de la Lituanie. Cette histoire débute au XIIIe siècle ; c’est à la même époque le début de la christianisation du pays. En 1791, le territoire lituanien est intégré à la Pologne puis à l’empire russe de 1796 jusqu’au 16 février 1918, date à laquelle le pays trouve une indépendance très brève puisque, lors de la guerre russo-polonaise, la partie-est du pays est reprise par la Pologne. Vilnius devient alors Wilno.

Durant la seconde guerre mondiale, la Lituanie est successivement occupée par l’armée soviétique (1940-41), puis par l’armée allemande (de juin 1941 à juillet 1944). Durant cette période la quasi-totalité des Juifs furent exterminés ou envoyés dans des camps de concentration. Avant la guerre, Vilnius comptait 40% de Juifs, 30% de Polonais. Aujourd’hui la population juive de Vilnius représente 0,04 %.

En 1944 la Lituanie redevient une république de l’Union soviétique. Ce n’est qu’en 1990 qu’elle acquiert (ENFIN !) son indépendance. Le référendum organisé en 2003 concernant l’adhésion à l’Union européenne donne un OUI franc et massif (89,92% des voix).

Le 1er mai 2004 elle rejoint donc l’Union européenne et devient le 19e pays membre. Elle abandonne sa monnaie (le litas) au profit de l’euro le 4 juin 2014.

Parmi les Lituaniens célèbres, notons Roman Kacew, plus connu sous le nom de Romain Gary. Il est né à Vilnius le 8 mai 1914.

Enfin, un record dont chaque pays se passerait bien : c’est en Lituanie que le nombre de suicides est le plus important au monde.

 voyage, lituanie, vilnius

Après le déjeuner, le car nous ramène à Vilnius pour un tour panoramique de la ville.

La capitale de la Lituanie compte environ 500 000 habitants et ce qui frappe tout de suite c’est l’importance accordée aux espaces verts.

Fondée en 1323, la vieille ville est considérée comme l’une des plus vieilles et des plus belles villes de l’Europe de l’est. D’ailleurs elle a été inscrite au Patrimoine Mondial  de l’UNESCO en 1994 et les travaux de rénovation des anciens bâtiments se poursuivent toujours.

Le temps est clément et nous déambulons dans les ruelles. Comme nous sommes équipés d’un appareil audio, nous pouvons écouter la guide sans avoir à être tout près d’elle. Mais si je l’entends, je ne la vois pas obligatoirement et à plusieurs reprises, j’ai perdu de vue le groupe. Heureusement que la foule n’est pas dense !

voyage, lituanie, vilnius

Premier arrêt pour visiter l’église baroque Saints-Pierre-et-Paul. L’intérieur est richement décoré.Quelques détails :

voyage, lituanie, vilnius

voyage, lituanie, vilnius

voyage, lituanie, vilnius

Nous pénétrons ensuite dans la vieille ville :

voyage, lituanie, vilnius

Église Sainte-Thérèse et la Porte de l’Aurore.

L’église Saint-Casimir avec sa coupole couronnée :

voyage, lituanie, vilnius

Durant la période soviétique elle fut transformée en musée de … l’athéisme !

Au détour d’une rue, la guide nous montre un immeuble :

voyage, lituanie, vilnius

— C’est là que Marie Trintignant a été tuée, dit-elle.

Nous pénétrons ensuite dans l’ancien quartier juif :

voyage, lituanie, vilnius

L’église Sainte Anne, chef-d’œuvre du gothique flamboyant :

voyage, lituanie, vilnius

Le palais du Parlement :

voyage, lituanie, vilnius

Nous terminons cette balade devant la cathédrale :

voyage, lituanie, vilnius

voyage, lituanie, vilnius

Autres vues de Vilnius :

voyage, lituanie, vilnius

voyage, lituanie, vilnius

voyage, lituanie, vilnius

voyage, lituanie, vilnius

La route qui nous ramène à l’hôtel traverse l’ancien cimetière de Vilnius :

voyage, lituanie, vilnius

Mais la journée n’est pas  encore terminée  !

 

À suivre

18:16 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : voyage, lituanie, vilnius

jeudi, 17 septembre 2015

98. Pays baltes -1-

Mardi 8 septembre 2015 : Départ pour Vilnius.

 Je quitte la maison à onze heures et le taxi me conduit à la gare de Saint-Pierre-des-Corps. Une heure plus tard, je suis dans le TGV, place 53, ma valise coincée entre les jambes car il n’y avait pas de place dans les casiers. Encore heureux que je sois en pantalon !

Il est 14h25 quand j’arrive à Roissy au terminal 2 et je me dirige alors vers le terminal 2D, là où se situe le comptoir d’enregistrement d’Air Baltic. J’ai plus de deux heures à attendre avant l’ouverture du dit comptoir, je le savais avant de prendre mon billet de train. J’avais une autre solution : prendre un TGV pour Montparnasse puis, de là, emprunter un car ou un taxi pour rejoindre Roissy. Mais il y avait le risque d’un embouteillage dû à une éventuelle grève d’une quelconque corporation. Autant donc arriver tout de suite sur place.

Pour m’occuper un peu, je m’installe dans un café et je commande deux croissants et un café-crème. Hum, ces croissants, un vrai délice !

Il y a très longtemps que je n’avais mis les pieds au Terminal 2 et tout a été chamboulé. À 17h l’enregistrement commence. Dans la file des passagers, je suis abordée par un homme qui me demande alors s’il est bien au bon comptoir.

— Tout dépend de l’endroit où vous comptez aller !

Il me tend alors une liasse de papiers et je le rassure alors en lui confirmant qu’il est au bon endroit. La conversation s’engage ; il vient de Châlons sur Marne – il prononce le nom de la ville comme quand Gabin crie « Jambier » dans la traversée de Paris-  et ce n’est que la deuxième fois qu’il prend l’avion. Il me demande ensuite s’il va pouvoir garder sa valise avec lui en cabine. Je jette alors un œil sur cette dernière ; jamais encore je n’avais vu de valise aussi petite, elle prend encore moins de place que mon sac à dos ! Il y a juste assez de place pour y mettre une trousse de toilette et une paire de chaussures – et encore, pas des bottes !-.

Il s’est accroché à mes basques  et ça m’agace un peu. Aussi, dès que j’ai mon billet, je me faufile au dehors de l’aéroport pour fumer.

L’avion décolle à 19h20. Un peu plus tard, le pilote nous indique que nous survolons les Pays-Bas puis le Danemark. Nous atterrissons à Riga à 22h30 (23h30 heure locale) et c’est la course dans les couloirs pour rejoindre la salle d’embarquement pour le vol à destination de Vilnius. Tous les passagers sont déjà installés, l’avion n’attendait plus que moi (enfin moi et tous les autres que je ne connais pas encore) pour décoller !

Une petite heure plus tard, voici l’aéroport de Vilnius, tout propret et quasi désert. Bonjour la Lituanie !

 

Mercredi 8 septembre :

voyage, lituanie, kratai

 Une fois la valise récupérée, je fais donc la connaissance des autres membres du groupe. Tiens, l’homme de Châââââlons est là aussi !

Nous sommes …45 ! Tout de suite je comprends qu’il va falloir faire preuve d’une extrême patience pour tous les déplacements en car.

La guide s’appelle Lilia et le chauffeur Arounas. Nous filons en direction de l’hôtel.

— Je vous souhaite une bonne nuit et vous donne rendez-vous à 9h à la réception, dit la guide en nous quittant.

Chouette, il y a des sachets de cappuccino dans les chambres ! Ça tombe à pic car j’ai oublié d’en emporter.

J’ai mis mon portable à sonner pour 6h afin de pouvoir prendre le petit déjeuner à l’ouverture (6h30). J’ai bien fait car il n’y a qu’une seule machine à café et très vite des bouchons se sont formés.

Nous quittons donc l’hôtel à 9h et prenons la direction de Trakai, petite ville située à 28km à l’ouest de Vilnius.

voyage, lituanie, kratai

 Là, sur l’île du lac Galvé, se dresse le château du grand duc Vytautas, célèbre pour ses batailles contre les Chevaliers teutoniques.

voyage, lituanie, kratai

Le château a été restauré au XXe siècle. Visite intéressante car il est rare de trouver des monuments médiévaux en si bon état.

voyage, lituanie, kratai

voyage, lituanie, kratai

La ville compte parmi ses habitants un petit groupe ethnique, les Karaïtes, des Juifs originaires d’une secte juive de Turquie et qui ont été amenés ici après la victoire du Grand Duc près de la mer Noire. Ces familles ont conservé leur langue et leur mode de vie au travers des siècles. Aujourd’hui il ils ne sont plus qu’une petite centaine.

C’est justement dans un restaurant karaïte que nous faisons une pause pour le déjeuner.Nous y allons à pieds ce qui permet d'admirer les jolies petites maisons en bois peint tout le long de la route.

voyage, lituanie, kratai

voyage, lituanie, kratai

voyage, lituanie, kratai

voyage, lituanie, kratai

voyage, lituanie, kratai

Voici le restaurant :

voyage, lituanie, kratai

J’en profite également pour m’arrêter et je vous dis à demain !  

 

 

08:15 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : voyage, lituanie, kratai