Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 24 mai 2007

Surprise !

La semaine dernière, mon ami Gégé m'a apporté un cadeau bien emballé.

« C'est de la part de mon fils Paul , il tenait à te remercier pour le tableau que tu lui as offert à l'occasion de son anniversaire.»

35373eba2c46152bcd5d868d4ee3f172.jpg

J'ai donc attendu mon retour à la maison pour défaire, fébrilement, les attaches du paquet. Il s'agit d'un petit plateau décoré avec les serviettes assorties. Cela a d'autant plus de valeur à mes yeux que Paul en a réalisé la décoration lui-même !

a39fb84481377a351e66a388c27bf698.jpg

 

 

 

 

 

Alors je vous laisse découvrir mon cadeau et la carte l'accompagnant et j'en profite ici pour dire :

 

Merci Paul !

mardi, 15 mai 2007

A propos du film " Elephant "

medium_elephant.jpgHier soir la chaîne Arte diffusait le film de Gust van Sant, " Elephant ", qui reçut la palme d'or à Cannes en 2003. Ce film retrace les tueries commises par deux adolescents dans le lycée de Columbine au Colorado en 1999.

Le choix du titre n'est pas évident et chacun y va de son interprétation. C'est un film étrange tant dans les prises de vue que dans la façon d'amener la tuerie. Le ciel est omni-présent, changeant, nous laissant présager l'orage qui va bientôt s'abattre sur ce lieu.

Le réalisateur nous fait partager les dernières minutes de vie d'un groupe de lycéens. Il y a le sportif, la complexée, le petit couple, les trois filles, le photographe-amateur, les deux meutriers. Tous ces jeunes se croisent, se saluent, papotent. Les couloirs du lycée font penser à ceux d'une prison. Tout cela est d'un mortel ennui... Mortel, voilà bien le juste mot.

Gust van Sant se garde bien d'apporter un jugement, ce n'est pas le but recherché. C'est à nous d'essayer de comprendre pourquoi une telle tuerie a pu se produire et se produit encore. ( la tuerie de l'université de Virginia Tech ).

Qui sont donc ces deux meurtriers , Alex et Eric ? Ce sont deux gamins livrés à eux-mêmes, occupant leur loisir à jouer à des jeux de massacre, à regarder des vidéos louant les dictateurs, ayant une passion pour les armes à feu. En proie au sarcasme des autres, ils ne trouvent, comme solution à leur mal-être, que la disparition de ceux qui les dérangent en tirant sur eux. Et ça, ils savent faire ! Depuis qu'il sont petits, ils ont grandi dans une société où la violence a envahi les écrans. Alors, ils dégomment à tour de bras, comme ils ont l'habitude de le faire sur leur Playstation... sauf que là, c'est pour de vrai.  Ça fait froid dans le dos !

Le père d'Eric, un des jeunes meurtriers, a confié une vidéo-amateur, où l'on voit son fils et quelques amis s'entraîner à tirer. De toute évidence, ils y prennent un grand plaisir. ( Vous pouvez la voir dans le lien que j'ai mis plus haut). Il espère que cela choquera l'opinion et donnera à réfléchir. Je ne suis pas certaine que tous les jeunes réagissent sainement devant ces images. Peut-être s'est-il posé la question de savoir pourquoi son fils en était arrivé à un tel degré de violence ? Tout cela serait-il arrivé si un véritable dialogue avait existé entre les parents et les enfants dans ces familles ? Qu'en pensez-vous ? 

lundi, 14 mai 2007

Lundi, jour du tri

Ce matin, j'ai décidé d'alléger mes blogs. Aussi, j'ai expédié des notes sur mon disque externe afin de gagner un peu de place. Toutefois, avant de le faire, j'ai réalisé un copier-coller de certaines d'entre elles que je vous propose à présent.

Rappelez-vous des pin-up sur la plage, ou encore la fuite dans la brèche du mur.

medium_chaumont2_051.jpgEt puis hier, juste avant le violent orage qui a éclaté en début d'après-midi sur Chaumont, je suis tombée nez à nez avec ma fille au détour d'une allée !

L'occasion de nous réunir dans une boule ...medium_peggy.3.jpg

 

dimanche, 13 mai 2007

Ces quelques roses...

medium_rosesblanches.jpg... pour tous ceux qui m'ont gentiment envoyé des petits mots de réconfort à la suite de ma note de samedi qui, je l'avoue, n'était très gaie ! Ainsi va la vie, je ne voulais pas me plaindre, simplement constater un état de fait.

Vos écrits m'ont fait beaucoup de bien.Oui, la solitude peut être une source de richesse...

Merci donc à vous ! J'ai beaucoup de chance d'avoir de tels lecteurs.

Aussi ce matin, malgré la météo qui était encore bien mauvaise, j'ai pris le taureau par les cornes et je suis partie me balader ( j'avais pris mon K-way quand même !). J'ai rapporté plein de photos dont les deux suivantes qui vous montreront que j'ai toujours

BON PIED medium_pieds.jpg   

 

 

 

 

 

 

 

 

BON OEIL medium_oeil.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

dans un monde où les arbres sont bleus !

medium_chaumont1_081.jpg

A DEMAIN...

samedi, 12 mai 2007

Fenêtre sur la solitude

medium_FENETRE.JPG«  Quant à moi, maintenant, j'ai fermé mon âme. Je ne dis plus à personne ce que je crois, ce que je pense et ce que j'aime. Me sachant condamné à l'horrible solitude, je regarde les choses, sans jamais émettre mon avis. Que m'importent les opinions, les querelles, les plaisirs, les croyances ! Ne pouvant rien partager avec personne, je me suis désintéressé de tout. Ma pensée, invisible, demeure inexplorée. J'ai des phrases banales pour répondre aux interrogations de chaque jour, et un sourire qui dit : "Oui", quand je ne veux même pas prendre la peine de parler.»
J'ai éprouvé un grand choc émotionnel à la lecture de ces propos car j'ai eu l'impression que  c'était moi qui parlais !

En suis-je donc rendue à un tel degré de pessimisme ? Cela m'effraie au plus haut point. Et pourtant, le fait est là : je ne m'intéresse plus à rien ! Tout m'indiffère...

Hier je suis allée me promener dans la belle demeure de Ronsard. J'ai choisi l'heure où il n'y a aucun visiteur. Et, de fait, j'étais toute seule dans le parc. Je me suis même surprise à parler à voix haute !

Ce matin, le ciel ne s'annonce pas plus attrayant que les jours précédents. Je viens de faire un test pour mieux appréhender mes rapports à la solitude :

« La solitude paisible, créative

La solitude fait pour vous, partie de la vie, tout simplement ! Ce sont ces petits moments de rencontre avec le calme, de face à face avec la vie, avec soi même…

Certes, vous aimez la compagnie des gens, l’activité, les sorties, mais si vous vous retrouvez seul(e) quelques heures, quelques jours, cela ne vous effraye pas plus que ça. Vous ne recherchez pas activement ces moments en solitaire, mais vous savez assez facilement vous en accommoder lorsqu’ils s’offrent à vous ( même si vous ressentez parfois au début un peu d’ennui !).

Suffisamment en paix avec vous-même, vous pouvez passer un après-midi à vous détendre seul(e) devant un bon film, à entreprendre une petite balade, ou encore à vous plonger dans une activité artistique. Vous transformez alors ce temps de solitude en une parenthèse de créativité : un moment agréable en somme.
Vous avez visiblement bien intégré les différents paramètres psychologiques en jeu dans l’expérience de la solitude, et vous vous sentez armé(e) d’un sentiment de sécurité intérieure assez fort.

Ainsi, quelle que soit la façon dont elle est utilisée (ressourcement, repos, dialogue intérieur, créativité etc…), la solitude est ici vécue sur un mode non angoissant, porteur d’harmonie et de possible…
Tout est donc au beau fixe dans votre rapport à la solitude !
Profitez-en ! »

Profitez-en ! Facile à dire... Mais bon, cela me rassure un peu. Je n'en suis pas arrivée au stade de la folie.

« Etait-il gris ? Etait-il fou ? Etait-il sage ? Je ne le sais pas encore. Parfois il me semble qu'il avait raison; parfois il me semble qu'il avait perdu l'esprit. » Guy de Maupassant.