Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 20 décembre 2009

469. Un résultat sans surprise


podcast
sirene.jpg

La sirène de Copenhague a accouché d'une souris et il a fallu employer les forceps ! Résultat sans véritable surprise. Si le sujet n'était pas aussi grave, on aurait tendance à trouver ça risible. Chacun s'est donné rendez-vous en 2010 à Mexico ...

Pour rassurer un peu les peuples, certains prétendent que le réchauffement n'a pas les effets dénoncés par les empêcheurs de tourner en rond. Après tout, la terre a déjà connu des réchauffements dans les temps anciens et cela ne l'a pas empêché de tourner. Dans tout ça, on ne sait plus QUI croire.

Il est fort probable que le résultat aurait été tout autre si nos beaux pays occidentalisés avaient été touchés par des catastrophes liées au dérèglement de la nature. Ça vient, rassurez-vous ! Un peu de patience... Un jour pas si lointain je pense, les tempêtes de plus en plus fortes et fréquentes occasionneront des inondations dans le nord de l'Allemagne et aux Pays-Bas. Des villes entières vont se retrouver les pieds dans l'eau.

Mais pour l'heure il n'y a que les pays pauvres qui font les frais des dérèglements climatiques. Et personne n'est prêt à vouloir débourser de l'argent pour leur venir en aide. On verra, on verra... N'attendez pas trop quand même, la misère peut se transformer rapidement en émeutes. Si vous ne voulez pas ouvrir votre porte-monnaie, il vous faudra ouvrir, de gré ou de force,  vos frontières. C'est déjà fait.

La sirène a accouché d'un enfant mort-né et tout le monde s'empresse de l'oublier. Le monde s'apprête à fêter Noël, ALLÉLUIA ! l Sonnez trompettes, résonnez hautbois ... Comme dit l'autre, ce qui est pris n'est plus à prendre, ou dans le même ordre d'idée après moi le déluge !

Triste fin d'année tout de même !

 

 

  

mardi, 20 octobre 2009

375. Le GRAND bac à sable canadien

Connaissez-vous le sable bitumineux ? Je vous rassure tout de suite, moi non plus,  jusqu’à ce que Thierry m’envoie ce matin une information diffusée par Greenpeace.

 

La devise des Canadiens pourrait être « Excavons gaiement pendant qu’il en est temps ». Oh ce n’est pas nouveau, le traitement des tourbières a commencé depuis quelques années dans la province de l’Alberta, au Canada. Mais là, et surtout depuis l’élection du nouveau premier ministre conservateur, les bouchées sont doublées, voire triplées ! Ça n’arrête pas, le filon semble être productif pour au moins 50 ans. Vous pensez bien que les Américains sont les premiers acheteurs. Le plus marrant dans cette histoire (si on peut trouver un côté marrant à la déforestation et la pollution de toute une zone forestière) c’est que le traitement de ce sable demande beaucoup d’eau (pompons gaiement dans les rivières), beaucoup d’énergie (pour obtenir 1 baril de ce pétrole, il faut consommer  2 barils de pétrole normal) et le rejet massif des eaux ainsi polluées dans des sortes de fosses à ciel ouvert.

 

La vidéo est assez explicite :

vendredi, 26 septembre 2008

Quand la mer monte

 

Si vous avez regardé l’émission d’Yves Calvi « C’est dans l’air » mercredi dernier,  et si vous habitez la Charente Maritime, l’estuaire de la Loire, celui de la Gironde, le bassin d’Arcachon (eh oui, Jocelyne !) ou bien encore en Camargue, vous avez de quoi vous faire des cheveux blancs !mer.jpg

Cela fait des mois, pour ne pas dire des années que les scientifiques tirent la sonnette d’alarme à propos de la fonte de la calotte glaciaire et à juste titre. La banquise articque a fondu de moitié en trente ans. Le processus s’accélère et d’ici 2015 elle aura totalement disparu !  Cela occasionne actuellement une bataille politique entre les possesseurs de ces terres, à savoir les Etats-Unis, le Canada, la Norvège et la Russie. Chacun veut tirer à soi le maximum de profit. Il y aurait des ressources pétrolières ( de quoi subvenir pendant un an à la consommation d’un pays comme les Etats-Unis). Pour empêcher la dégradation totale de cette partie du globe, Jean-Louis ETIENNE propose de donner à l’Arctique le même statut qui existe déjà sur l’Antarctique, à savoir faire de cet endroit une zone scientifique  protégée. Une pétition circule actuellement. Vous la trouverez ICI.

Mais revenons à la France : dans les Pyrénées, on comptait encore 44 glaciers en 2000. Aujourd’hui il n’en reste que 28. Dans les Alpes, un bon nombre de stations de ski vont devoir fermer leurs portes faute d’enneigement. (Ça a déjà commencé).

Cette fois-ci, on est arrivé au point de non-retour. Faute de pouvoir freiner le processus du réchauffement climatique, il n’y a plus qu’à constater les dégâts et envisager des mesures pour le court terme, mais aussi le moyen et le long terme. Tout ceci a un coût, bien sûr, et comme chez nous les caisses sont vides, parait-il…

Que va-t-il se passer maintenant ? Les tempêtes hivernales vont être plus fréquentes et plus violentes aussi.

Certains chercheurs prédisent une augmentation du niveau de la mer de 40cm à 1m dans les prochaines décennies, d’autres –des pessimistes sans doute- estiment que la montée du niveau de la mer se situera entre 1m et 2m.

Les Belges et les Néerlandais qui vivent dans des zones particulièrement sensibles  se montrent déjà plus prévoyants. Ils savent que les digues ne sont assez fortes pour résister à des tempêtes de plus en plus violentes. Ils ont déjà envisagé de rendre des terres à la mer afin que les eaux puissent s’y engouffrer sans submerger les zones habitées.rechauffement.jpg

En France, on ne semble pas faire grand-chose pour l’instant, on se contente de regarder et de constater qu’effectivement beaucoup de régions actuellement habitées vont devenir des zones  inondables très prochainement. Mais cela n’empêche pas les promoteurs de continuer de construire dans ces zones à risque.

Vous habitez Les-Saintes-Maries de la mer ? Prévoyez l’achat d’un bateau , ce sera tôt ou tard le seul moyen de locomotion dans la région.

Une partie de l’île d’Oléron va disparaitre sous les eaux, le marais poitevin va se transformer en un cloaque et Aigues-Mortes  sera de nouveau au bord de la mer.

Je trouve affolant de voir qu’aux Etats-Unis on reconstruit des maisons à La Nouvelle-Orléans dans les zones à risque majeur. Cette année les digues semblent avoir tenu, mais au prochain cyclone ? La sagesse voudrait au contraire que toutes ces zones soient vidées de toute habitation.  

Mais le pire, c’est bien sûr dans les pays pauvres. Je pense à toutes ces populations qui vivent près du littoral et qui survivent grâce à la pêche ( dans tous les pays d’Asie). Des millions de personnes vont devoir quitter leurs maisons pour aller vivre plus loin. Vivre de quoi s’ils ne peuvent plus pratiquer leur métier ? Ils vont alors venir  grossir les effectifs des bidonvilles des grandes métropoles. D’ailleurs c’est déjà le cas, mais on en parle peu ou pas.

 

Non, pour l’heure, le seul problème qui semble toucher nos concitoyens, c’est le pouvoir d’achat. Je comprends que cela soit important, mais l’avenir de notre planète ne l’est-il pas moins ?

J’ai signé la pétition de Jean-Louis Etienne, mais j’ai bien peur que cela ne serve pas à grand-chose, hélas.

samedi, 08 décembre 2007

Planète en danger -10-

Vendredi 7 décembre : un pétrolier hongkongais, le "Hebei Spirit", heurte une barge en mer Jaune. Le pétrolier a déjà 7ae89457e2d48b03a20d28509867efdb.jpgrépandu plus de 10 000 tonnes de pétrole brut dans la mer. Les autorités coréennes craignent une pollution majeure des côtes.  

vendredi, 30 novembre 2007

Planète en danger -9

1fdcd8914e6bc013ac583811a91e4ccc.jpgJeudi 29 novembre : un violent séisme d'une magnitude de 6,8 sur l'échelle de Richter s'est déclaré jeudi vers 15 heures( heure locale) dans les Caraïbes. Son épicentre était situé à 41km au nord-nord ouest de Fort-de-France. Les dégâts matériels semblent avoir été importants.

Une rue de Fort-de-France à la Martinique après le séisme ( photo Rodolph Lamy, AFP)5e251f9aef4a429b1506f7e0d0459d85.jpg