Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 02 février 2013

26. Croisière sur le Mékong -13-

podcast

Lundi 14 janvier : les dernières heures.

Le petit déjeuner est servi à 6h30 et à 8h c’est le regroupement de toutes les valises sur le quai. Les sans ruban sont celles qui appartiennent à ceux qui rentrent en France. Nous sommes 9.  Les autres continuent le voyage, quatre jours ou sept jours en remontant sur Hué et Hanoï par avion.

Les matelots se chargent de l’embarquement des bagages dans les deux bus tandis que nous prenons place.

voyage, croisiere, mekong, vietnam,saigon

Adieu à tous ! Un grand merci pour votre dévouement et votre gentillesse …

Les bus se présentent à la sortie du port et là, mauvaise surprise, le douanier qui vient d’hériter d’une nouvelle machine électronique pour détecter le contenu des valises fait du zèle. Il refuse le passage des bus et les pauvres chauffeurs sont contraints de redescendre tout le chargement !

 

voyage, croisiere, mekong, vietnam,saigon

Cette fois-ci nous quittons les quais, direction le quartier chinois de Cholon.

voyage, croisiere, mekong, vietnam,saigon

Arrêt au temple de Thien Hau. Je l’avais déjà visité la fois précédente, mais je suis toujours émerveillée par tous ces petits personnages qui ornent les toits.

voyage, croisiere, mekong, vietnam,saigon

Sur le trottoir, des vendeurs d’oiseaux proposent leur libération pour un dollar l’oiseau. Ce sont de malheureuses petites hirondelles entassées dans de minuscules cages.

voyage, croisiere, mekong, vietnam,saigon

Petite balade dans le quartier puis en route pour le marché couvert. Nous tombons à l’heure de pointe et l’effervescence est au maximum. Il est évident que nous gênons et ça peut se comprendre.

voyage, croisiere, mekong, vietnam,saigon

 

voyage, croisiere, mekong, vietnam,saigon

Aussi la balade dans les allées est très vite écourtée et nous attendons alors dans la rue l’arrivée des cars. De mon côté je me suis fait inviter pour prendre le thé  sur le trottoir.

voyage, croisiere, mekong, vietnam,saigon

— Ah, ça n’est pas de refus, merci !

L’heure du déjeuner arrive et nous voici maintenant installés à la terrasse du prestigieux hôtel Majestic, tout en haut de l’édifice. Puis c’est le moment de nous séparer.

— Au revoir Guy et Christiane, j’espère qu’on aura l’occasion de se revoir, qui sait ? Liège et Tours ne sont  pas si éloignées. Au revoir Michelle, bon courage pour la suite du voyage.

Quant aux autres … Je les ignore comme ils m’ont ignorée tout au long de cette croisière.

 

voyage, croisiere, mekong, vietnam,saigon

Nous nous retrouvons donc à six,  installés dans les confortables fauteuils du hall d’entrée, tandis que trois autres personnes sont parties faire du shopping.

Notre guide nous rejoint à 16h pour une dernière balade dans un parc.

 

voyage, croisiere, mekong, vietnam,saigon

— Et maintenant ?

— Nous partons pour l’aéroport ! Adieu Saigon, je pense que je n’aurai pas l’occasion de revenir.

À suivre

vendredi, 01 février 2013

24. Croisière sur le Mékong -12-

podcast

Dimanche 13 janvier : visite de Saigon, suite.

 Carte1 541a.jpg

L’après-midi, nous partons visiter une fabrique artisanale de laques.

Carte1 526a.jpg

 

Carte1 534a.jpg

 

Carte1 539a.jpg

 

Carte1 538a.jpg

Je retrouve quelques modèles déjà vus en 2007, en particulier ce beau tableau :

Carte1 524a.jpg

— Maintenant, nous allons sur le marché Ben Thanh ! annonce le guide.

Carte1 546a.jpg

 

Carte1 547a.jpg

 

Carte1 548a.jpg

Allez, c’est parti !  On  y trouve de tout dans ce grand marché couvert. J’ai failli craquer pour une paire de chaussures extraordinaires, en corde et en toile brodée, faites par les ethnies minoritaires du nord. Manque de bol, il n’y avait pas ma pointure.

Carte1 560a.jpg

Nous sommes de retour au bateau à 17h et nous nous retrouvons tous au salon bar pour récupérer nos passeports et pour payer la douloureuse (frais à bord). Des tensions éclatent entre divers membres du groupe. Cela promet pour la suite du voyage, ces personnes effectuant une extension de sept jours au Vietnam.

Carte4 003a.jpg

Dernier dîner à bord ! Nous faisons nos adieux à tout le personnel du bateau.

Bon maintenant, il faut penser à boucler la valise car demain matin nous devons la laisser devant nos cabines à 8h. C’est un peu le casse-tête car il faut prévoir la tenue du retour, mais en même temps garder des vêtements légers pour la journée de demain car nous quittons Saigon seulement le soir. Puis il faut trouver une place pour tout ce qu’on rapporte et qui n’était pas là au départ, à savoir pas mal de livres, un kilo de poivre, et aussi beaucoup de petites bricoles achetées ici ou là. Bon, j’avais de la marge puisqu’au départ ma valise ne pesait que 14 kilos.

Je réussis quand même à la fermer, mais tout juste ! Je pense qu’elle n’est pas loin des 20 kilos autorisés. Quant au sac de cabine, il contient tout ce qui craint (appareils photos, objectifs, prises diverses, ordinateur) et il est au maximum de sa charge (7k).

Au-dehors, les Saigonnais font la fête sur des bateaux longeant les quais et dans un feu d’artifice de lumières et de décibels. 

 

Carte4 022.JPG

À suivre

jeudi, 31 janvier 2013

23. Croisière sur le Mékong -11-

Dimanche 13 janvier : visite de Saigon

 Nous partons à 8h30 pour le centre de la ville.

Premier arrêt au musée d’histoire : avant de commencer la visite, nous assistons à un spectacle de marionnettes sur l’eau. Ça dure environ 20 minutes et c’est parfait ainsi car on n’a pas le temps de s’ennuyer. Je me rappelle qu’à Hanoï le spectacle durait plus d’une heure et on s’était tous endormi !

Voici une courte vidéo pour vous montrer à quoi ça ressemble :

L’équipe des marionnettistes à la fin du spectacle :

 

Carte1 406a.jpg

Les photos dans le musée sont interdites en principe, mais les gardiens ne sont pas trop regardants. J’en ai donc profité pour photographier de très belles céramiques.

Carte1 448a.jpg

Nous allons ensuite devant le palais de la Réunification, ancienne demeure présidentielle, dont la construction s’acheva en 1966. Sa prise par les troupes du Nord-Vietnam eut lieu le 30 avril 1975 et marqua la chute de la ville.

Carte1 455a.jpg

Nous traversons les jardins situés face au bâtiment, de chaque côté de la grande avenue ; c’est le lieu de rendez-vous des étudiants.

Carte1 466a.jpg

Nous voici bientôt devant la cathédrale Notre-Dame. Il y a une grande affluence ce matin en raison de la messe, mais aussi des mariages qui sont célébrés en grande pompe dans les luxueux hôtels situé dans le centre. C’est l’occasion de croiser quelques beautés !

Carte1 380a.jpg

 

Carte1 503a.jpg

Un petit tour dans la poste centrale :

Carte1 469a.jpg

On entre ?

Profitant d’un moment de libre, je monte en haut de l’hôtel Rex afin d’avoir une vue plongeante sur le centre. Il reste encore quelques vieux bâtiments, mais pas pour longtemps.

 

Carte1 479a.jpg

 

Carte1 483a.jpg

À midi, nous déjeunons au restaurant du Grand Hôtel ; un repas qui s’avére fort décevant en dépit de la notoriété du lieu. Ça vient sans doute de l’option choisie par le voyagiste qui a peut-être voulu tirer sur les prix.

Carte1 506a.jpg

À suivre

samedi, 12 janvier 2013

7.Arrivee a Saigon

Samedi 12 janvier, 14h 

Nous arrivons bientot au terme de cette croisiere puisque nous atteignons Saigon vers 17h. Nous avons emprunte un canal pour atteindre la capitale.  La temperature depasse les 35 degres et j ai pris quelques couleurs. C est le dernier message que j envoie, je vous donne maintenant rendez vous mardi 15 JANVIER ...

07:51 Publié dans Voyages | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : voyage, vietnam, saigon

samedi, 15 octobre 2011

222. Bilan d'une décennie -56-


podcast

Jeudi 18 janvier 2007 :

Avant de visiter le marché de Ban Mê Thuôt, le guide local nous emmène faire une balade dans un très joli village de l’ethnie Edé. Les habitants du village ont investi dans la plantation de caféiers et les affaires sont florissantes actuellement. Rien à voir avec les villages pauvres vus ça et là.

vietnam3 657.jpg

Ici, les maisons sont pimpantes, entourées de jardins luxuriants où poussent à profusion avocats, bananes, pamplemousses, noix de coco etc.

Les Vietnamiens attachent beaucoup d’importance à « la famille ». Ils vivent volontiers à plusieurs générations dans la même maison.

Ici, c’est un peu différent : la relative aisance financière leur a permis de prendre un peu d’indépendance. Les anciens ont gardé leur demeure ancestrale tandis que les enfants font construire une maison plus moderne à l’arrière. 

Nous passons près du cimetière situé un peu plus loin.

vietnam3 678.jpg

Retour à Ban Mê Thuôt. La température est d’environ 27° , le ciel est d’un bleu éclatant.

Nous prenons congé de Dô, le guide local. Puis quartier libre jusqu’au soir !

Mais la ville offre peu d’intérêt et il fait très chaud. Je rentre donc directement à l’hôtel.

Il est grand temps de mettre un peu d’ordre dans les valises ! Mine de rien ça s’est entassé peu à peu et il va falloir que j’opère une coupe sinon je ne pourrai pas fermer les valises.

Ah les valises ! Au départ on a droit à 20 kilos et au retour… 30 kilos. Dix kilos de rabe c’est peu en fait ! Heureusement que j’ai acheté un sac-valise à Hanoï. Tout ce qui est très lourd sera dedans et je le garderai avec moi en cabine. Mais sera t-il accepté au moment de monter à bord ? L’idée d’un refus me stresse un peu à ce moment-là.

Le soir après le dîner, nous allons boire un verre dans un café branché près de l’hôtel. Toute la jeunesse se regroupe ainsi le soir devant un verre. Ils sont sympas tous ces petits jeunes. Notre intrusion les amuse beaucoup !

Au retour, nous croisons les hommes du groupe qui, en compagnie de leur tendre et chère, s’en vont manger une glace. C’est amusant, mais ils ont l’air beaucoup moins gais que le matin dans le car.

Demain, c’est sûr, nous avons une rude journée qui nous attend !

Vendredi 19 janvier 2007 :

Dernière grande étape du voyage : nous rejoignons Hô Chi Minh –ville qui devient Hô Chi Minh-city pour peu que l’on soit anglo-saxon ! Alors faisons simple et disons SAÏGON et tout le monde comprendra ! D’ailleurs je suis sûre que l’ancien nom retrouvera toute sa gloire dans quelques décennies. Prenez l’exemple de Leningrad ! Tout le monde dit maintenant Saint-Pétersbourg…

Huit heures de route au bas mot pour parcourir environ 590 kilomètres.

Dans la matinée, nous faisons un arrêt dans la forêt tropicale.

« Préparez vos mâchettes messieurs dames ! La forêt est dense. Avancez  groupir – comme diraient les Teutons - , un tigre peut surgir à tout instant ! Tapez le sol de vos pieds pour que les vibrations fassent fuir les éventuels serpents somnolant dans le coin.

Allons bon, ne manquait plus que cela ! C’est une blague j’espère ?

Mais oui, bien sûr ! Nous sommes à Dray Sap et nous allons découvrir des chutes d’eau cachées au fond de cette belle forêt bien balisée.

vietnam3 711.jpg

vietnam3 720.jpg

Retour dans le car. Prenons nos aises car maintenant nous allons rouler, rouler….

Par un moment nous longeons la frontière cambodgienne. Il y a quelques années, les Khmers avaient envahi cette région du Vietnam et il y avait eu des combats. Depuis tout est rentré dans l’ordre.

Nous nous arrêtons dans un village pour une pause café. Le temps de photographier une bande de joyeux gamins et cet homme qui transporte des décorations en vue de la fête du Têt qui est toute proche.

Puis c'est la pause déjeuner dans un restaurant sur la route.  Notre présence intrigue beaucoup la petite fille du restaurateur qui n’a pas souvent l’occasion de voir des étrangers.

vietnam3 780.jpg

Et c’est reparti !

Vers 18 heures nous remarquons que la circulation s’intensifie. Saïgon est à trente kilomètres…

vietnam3 805.jpg

Il est environ 20 heures quand nous arrivons à l’hôtel, situé non loin de l’ancien  quartier colonial.

Le temps de déposer les valises dans les chambres et nous voici repartis en ville pour le dîner.

Mais la journée n’est pas finie pour autant !

Au retour du restaurant, il faut prévoir le bouclage définitif des valises car demain matin, nous les mettons dans les soutes du car et nous ne les récupérons ensuite qu’à l’aéroport.

C’est un vrai casse-tête !

Samedi 20 janvier 2007 :

Dernier jour au Vietnam ! Quelle tristesse soudain de savoir que tout va finir, qu’il va falloir revenir en France. Certains d’entre nous ont opté pour une semaine supplémentaire dans le sud. Quant à notre cher ami le commandant, arrivé une semaine avant nous, je ne serai pas surprise de savoir qu’il y est toujours !

La matinée promet d’être speed.

Les valises sont chargées dans le car, on ne garde avec soi que les bagages de cabine.

En route pour une visite de Saïgon : 

Premier arrêt devant palais de la Réunification, l’ancien palais présidentiel avant la chute de Saïgon le 30 avril 1975.

vietnam3 821.jpg

Nous nous dirigeons ensuite dans le quartier colonial : voici la cathédrale Notre-Dame sur l’ancienne place de la Commune-de-Paris. Construite entre 1877 et 1880, elle tend ses deux flèches hautes de quarante mètres vers le ciel d’un bleu éclatant.

Nous arrivons à l’heure de la messe et l’intérieur est archi-bondé !

vietnam3 827.jpg

Sur le côté droit de la place on découvre ensuite la poste centrale. Sa construction date de 1886 à 1891 et l’intérieur est dû à Gustave Eiffel pour la charpente métallique.

vietnam3 838.jpg

En entrant on ne peut manquer de voir l’énorme tableau représentant l’oncle Hô. Sur les côtés deux tableaux représentent, l’un, Saïgon et son agglomération en 1892, et l’autre, les lignes télégraphiques du sud-Vietnam et du Cambodge en 1936.

Retour devant la cathédrale : devant nous commence la rue Dong Khoi, plus connue des Français sous l’ancien nom de «  rue Catinat ». Cette rue aboutit au théâtre municipal. Après 1955, il devint le siège de l’Assemblée nationale. Depuis il a retrouvé sa vocation première.

vietnam3 875.jpg

A l’angle se dresse toujours le fameux « hôtel Continental », le Q.G des journalistes durant la guerre du Vietnam. La rue débouche sur une place où trône le théâtre construit à la Belle Epoque.

vietnam3 876.jpg

On bifurque sur la droite et bientôt on arrive devant l’hôtel de ville. A ce moment-là, je reconnais l’architecture ! C’est celle qui apparaît sur la photo où mon papa est pris avec ses copains. J’avais toujours pensé qu’il s’agissait de la cathédrale. Sur le parvis, une gigantesque statue d’Hô Chi Minh en compagnie d’une petite fille. Vous avez pu remarquer comme moi que les dictateurs ont toujours aimé s’entourer d’enfants.

vietnam3 885.jpg

Nous reprenons le car pour nous rendre dans un atelier de laque. Dans ce magasin nous avons pu admirer le travail des artistes. Certains tableaux sont réalisés avec des coquilles d’œufs.

vietnam3 902.jpg

vietnam3 910.jpg

A suivre

En lien, une vidéo sur la chute de Saïgon en avril 1975 (durée approximative de 25mn).