Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 30 octobre 2015

111. Voyage dans le temps -1-


podcast

Au retour de mon dernier voyage, j’ai décidé de faire une pause. Depuis déjà un certain temps, je n’éprouve plus de plaisir réel à aller voir ailleurs ce qui s’y passe. Le monde devient de plus en plus uniforme de quelque côté que ce soit …

Il est l’heure de faire le bilan de ces quinze dernières années. Que me reste-t-il comme souvenirs ?

Ce siècle n’avait encore qu’un an quand  j’ai entamé mon premier déplacement. Les conditions étaient très particulières, mon mari était décédé le 31 juillet. Ma fille me propose alors de partir ensemble quelques jours avant la reprise du travail. Elle veut très certainement me sortir de l’enfermement et du chagrin dans lesquels je risque de tomber après toutes les démarches administratives effectuées.

— Où veux-tu aller ? J’aimerais bien voir l’Espagne du sud. Mais peut-être fait-il trop chaud à cette période …

— Et si nous allions à Berlin ?

— Ah oui, bonne idée, j’aimerais bien voir la ville maintenant que le Mur est tombé.

— Bon Mutti, tu t’occupes d’organiser ça. On pourrait partir la semaine prochaine !

Aussitôt dit, aussitôt fait. J’organise l’itinéraire, prévoyant un arrêt à Liège à l’aller. Au retour, on improvisera …

Mon mari avait à cette époque un coupé Hyundai, une voiture puissante mais que j’avais bien en mains. La conduite a toujours été pour moi une source de plaisir et l’idée d’avoir à conduire sur les autoroutes allemandes me remplit de joie.

photo13.jpg

Ayant quitté Tours le matin vers 8h, nous atteignons Liège dans l’après-midi. Le soir nous sommes allées au cinéma. Le lendemain, à la soirée, nous étions à Berlin. Peggy se débrouilla à merveille pour me diriger car nous arrivâmes pile au pied de l’hôtel, situé dans l’ancien Berlin-est. Le soir nous allâmes nous balader sur le Ku’Damm, les Champs Élysées berlinois d’alors. Aujourd’hui je pense que c’est la Unter den Linden qui est l’artère la plus élégante de la ville.

 

kudamm.jpg

Nous avons mis à profit ces quelques jours pour faire une balade en bateau sur la Sprée, visiter quelques musées, voir les vestiges du Mur, prendre un pot en haut de la Tour de la télévision, découvrir la Potsdamer Platz en cours de rénovation (ainsi que la Porte de Brandebourg enveloppée dans un trompe l’œil amusant).

 

brandebourg.jpg

Nous quittons Berlin en direction de Weimar. Je ne reconnais plus rien de la ville où j’avais séjourné en 1969.

photo11.jpg

On ne peut quitter Weimar sans un arrêt au camp de Buchenwald à quelques kilomètres de la ville.

Les jours suivants nous nous baladons en Forêt Noire. Puis c’est le retour en France, et la vie qui reprend son cours. Mais pour moi, ce voyage fut l’un des plus beaux et des plus forts sentimentalement car j’étais avec ma fille à un moment difficile à vivre.

 

berlin.jpg

Peu après j’ai repris le travail, les tours de New-York se sont écroulées et le monde a peu à peu basculé dans la paranoïa que nous connaissons actuellement.

Pour ma part, j’entamais une nouvelle vie, seule, dans un nouveau siècle prometteur d’espérances illusoires dans lequel je ne trouve pas ma place.

À suivre

dimanche, 26 avril 2015

50. Difficile d'oublier

Cela va bientôt faire un an que mon petit chat Théo est mort. Le chagrin est toujours très fort et sa présence me manque terriblement.

Depuis cet hiver, je vois passer quelques chats dans mon jardin. Certains moins farouches que les autres s'aventurent dans la maison quand j'ouvre la porte. Et parmi eux, il y a celui-là :

Maison 005a.jpg

Sa ressemblance physique avec Théo est saisissante ! Il vient me voir maintenant tous les jours et hier il s'est installé dans le fauteuil de ma chambre. Là, il a fait une petite sieste d'environ deux heures. J'avais l'impression que mon chat était de retour !

mercredi, 12 novembre 2014

209. De nouvelles saveurs

Cela fait maintenant trois semaines que j'ai arrêté le tabac et je revis ! Il me reste encore une petite moitié du flacon "pina-colada", mais par sécurité je suis allée ce matin au magasin pour faire le plein et j'ai choisi deux nouvelles saveurs :

Maison 002a.jpg

J'en ai profité pour acheter un deuxième flacon doseur. Au total j'en ai eu pour 22 euros et je pense avoir suffisamment de produit pour un mois.  

En comparaison, ma consommation de cigarettes me revenait à environ 200 euros par mois !

 

lundi, 03 novembre 2014

202. Trente minutes

Depuis déjà un bon bout de temps, aller chez le coiffeur est devenu pour moi un vrai calvaire. J'avais pris rendez-vous quelques jours avant de partir en Jordanie, mais finalement j'ai annulé au dernier moment.

Là, il était grand temps d'agir. C'est alors que j'ai eu l'idée de faire venir une coiffeuse à domicile. Les offres sur internet ne manquent pas. J'avais pris soin de me faire une couleur quelques jours avant et ce matin donc, à 9h pile, elle arrive avec sa petite valise à roulettes blanche. 

Le temps qu'elle s'installe dans la cuisine, je vais rapidement me laver la tête, puis la coupe commence. Je ne vois pas ce qu'elle fait, mais je me dis que cela ne peut pas être pire que maintenant et, si la coupe ne me convient pas, je prendrai une autre coiffeuse la prochaine fois.

Je lui explique ce que je veux :

— Une coupe courte et pratique où il suffit de passer la main dans les cheveux pour être coiffée !

J'aurais bien ajouté "comme Jean Seberg", mais je crains que ce nom ne lui dise rien !

Je la laisse donc faire. Elle me tend bientôt un miroir pour aller vérifier le résultat dans la salle de bain et là, là ...

C'est tout à fait ce que je voulais ! Il y a des années que je n'avais pas eu une coupe aussi parfaite !

Je reviens ravie, puis je lui fais un chèque et je la raccompagne jusqu'à la porte. Je regarde alors l'heure à ma montre : il est 9h30 ! 

Finie l'attente interminable dans le salon de coiffure. Je suis coiffée comme je veux, je n'ai pas à attendre et, de surcroît, je fais des économies !  Elle est pas belle la vie ?

Maison 007b.jpg

mardi, 28 octobre 2014

197. Quelques brèves


podcast

Dimanche, j'ai profité de la douceur du temps pour mettre un peu d'ordre dans le jardin, à savoir :

- Arracher les pieds de tomates, enlever les jardinières posées sur les fenêtres, mettre le salon de jardin à l'abri sous une bâche.

Maison 031b.jpg

Maison 023b.jpg

J'étais en bonne compagnie :

Maison 018b.jpg

Dans la maison, j'ai commencé à faire de sérieux rangements dans mes placards, tiroirs et autres contenants. Toutes mes archives généalogiques sont ainsi parties à la poubelle et j'ai récupéré une soixantaine de classeurs que je vais porter chez Emmaüs. Depuis quinze jours, j'y suis déjà allée quatre fois. Hier, j'avais fait le tri dans les chaussures, les sacs à main et du linge de maison (rideaux, napperons, etc.)

Faisons maintenant le point côté tabac :

J'utilise donc la cigarette électronique depuis le mercredi 22 octobre. Ce même jour, je n'ai fumé que 4 cigarettes, le lendemain, 3.

Vendredi 24 octobre : 1 cigarette à 19h.

Samedi 25 octobre : 0

Dimanche 26 octobre : 0

Lundi 27 octobre : 0

Tout cela est très positif et j'en ai enfin fini avec la fumée persistante et nauséabonde ! C'est un vrai bonheur. Je ne ressens aucun manque puisque j'utilise un produit contenant de la nicotine. J'ai remarqué aussi que je ne tousse pratiquement plus.

Mon buraliste vient de perdre une bonne cliente ; quant à moi, je fais de sacrées économies !