Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 17 décembre 2012

297. Mais où est ma classe ?


podcast

Hier, en allant sur le marché de Joué, je suis passée devant mon ancienne école. En jetant un œil sur la cour, j'ai eu soudain un terrible choc : ma classe avait disparu, envolée en fumée ! À la place, un énorme trou béant caché derrière des palissades vertes ...

Joué 001a.jpg

Une fois rentrée à la maison, j'ai recherché les photos, mais en vain. Je ne les retrouve pas pour l'instant.

Le coup est rude, c'est comme si on m'avait amputée d'un membre. J'y ai pensé toute la journée. La disparition de cette petite maison en briques -composée d'une classe au rez-de-chaussée puis du logement de fonction du directeur- a fait ressurgir bien des souvenirs. Après être restée plus de vingt ans dans le bâtiment d'en face (qui, lui, est toujours bien présent), j'avais cédé mon ancienne classe pour en faire une salle d'informatique et je m'étais donc retrouvée dans cette vaste classe, isolée des autres, très indépendante. Cela me convenait à merveille ! C'était une grand pièce très lumineuse, au sol parqueté. Pas d'étage à grimper, pas de couloirs interminables. On y accédait directement de la cour en grimpant deux ou trois marches. Les fenêtres donnaient sur la cour et de l'autre côté sur l'église dont chaque matin on entendait sonner les cloches. En pleine ville, on se serait cru à la campagne !

Classe3a.jpg

Classe.jpg

J'en avais fait un lieu convivial où, les gamins et moi-même, nous nous sentions bien. 

Aujourd'hui, c'est fini, il ne reste que les souvenirs ... Un restaurant scolaire va bientôt surgir de terre.

Joué 010a.jpg


mardi, 06 novembre 2012

255. Opération HP accomplie

Rien à voir avec Hewlett-Packard ! 

11 heures : Peggy arrive à la maison avec son gros sac contenant 2 kilos de bœuf cuit, 6 kilos de pommes de terre, 1 kilo 500 d'oignons, 750g de crème fraîche, vingt barquettes en alu, deux têtes d'ail son économe et un éplucheur d'oignons.

— Prête ? me dit-elle en déballant le matériel. 

— On peut y aller ! dis-je en lui montrant tous les ustensiles sortis, prêts à entrer en fonction.

Ça y est, l'opération HP peut commencer. Tout d'abord on épluche les pommes de terre que l'on met aussitôt à cuire dans un grand faitout. Puis c'est l'épluchage et le coupage des oignons qui se retrouvent bientot à rissoler dans une sauteuse.

Pause déjeuner le temps de la cuisson. J'avais fait en entrée des coquilles de fruits de mer, suivies par des nouilles chinoises sautées et de la compote de pommes et poires.

Rapide vaisselle pour récupérer de la place sur la table de la cuisine, puis mise en route du hachoir.

Le temps que je passe la viande dans la machine, elle passe les pommes de terre dans la moulinette.

Puis elle incorpore dans un grand saladier la viande, les oignons, de la crème. Quand le mélange est effectué, elle remplit alors les barquettes. On a répété cette opération plusieurs fois de suite pour obtenir -au final- 20 barquettes de hachis Parmentier qui iront bientôt rejoindre le congélateur.

On regarde l'heure : il est 14h30 ! On a travaillé comme des chefs et la cuisine est maintenant parfaiement rangée. J'aime beaucoup ces moments privilégiés où je me retrouve avec ma fille.

On a bien mérité une pause, n'est-ce pas ? Allez, j'irai même jusqu'à 2 :

La première, c'est ICI.

Et voici la seconde :

 


Les Deschiens - Yourcenar par eddy33260

dimanche, 28 octobre 2012

247. Les livres de photos

podcast

L'idée m'est soudainement venue hier : Il faut que je mette à jour mes albums de photos. Je me suis arrêtée en mai 2009, avec Marrakech. J'ai donc du pain sur la planche !

J'ai décidé de commencer par l'Inde. J'en gardais un tel mauvais souvenir que je n'avais pas regardé les photos depuis belle lurette. Avec le temps, les mauvais souvenirs se sont effacés et finalement j'ai du plaisir à reprendre ce dossier. Hier, j'ai donc trié les photos, j'ai effacé les nombreuses taches (mon objectif était sale). Et ce matin, j'ai ouvert le logiciel de Mon album photo. 

Premier constat : il y a du changement dans les fonctionnalités et je n'arrive plus à insérer du texte. Qu'à cela ne tienne, pensai-je alors, je vais chercher un autre site.

Pendant près d'une heure, j'ai comparé, téléchargé, tenté de comprendre le fonctionnement de divers logiciels pour finalement me rabattre sur ce que je connais. J'évite ainsi une crise de nerfs assurée.

Cette fois-ci, j'essaie le format carré. Il ne me reste plus que les photos de Bénarès à insérer. Je suis très contente du résultat !

Quant au texte, ma foi, je le rajouterai après ...

Voici quelques photos qui vous permettront de voir ce que ça donne :

Maison 001a.jpg

 

Maison 006a.jpg

 

Maison 009a.jpg

 

Maison 003a.jpg


11:51 Publié dans Croque mots | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : photos, livre, inde

mercredi, 24 octobre 2012

243. Une journée bien remplie

podcast

Contrairement à hier, la journée d’aujourd’hui m’a paru très courte. Tout d’abord ce matin, en relisant le programme détaillé de mon futur voyage, j’ai remarqué que l’on visitait la maison de Huyn Thuy Lê, à Sadec, sur les rives du Mékong. Je n’avais prêté une attention particulière à cette information, quand soudain, une image m’est apparue : la jeune fille sur le bac !

Jeune-Marguerite-Duras.jpg

Mais oui, c’est bien sûr …

lamant.jpgRappelez-vous : la petite rejoint son lycée à Saïgon. Sur le bac qui franchit le Mékong, elle fait la connaissance d’un Chinois. S’ensuit alors une histoire d’amour, celle de Marguerite Duras avec Huyn Thuy Lê, fils unique d’un riche marchand chinois de Sadec.

J’ai aussitôt ressorti le livre pour le relire, ainsi que la biographie de Duras écrite par Laure Adler. Pour compléter le tout, j’ai aussi trouvé le livre  Barrage contre le Pacifique. Bref, je suis en pleine immersion durassienne.  Cette biographie est passionnante à lire ; on y apprend que la mère de Duras vécut dans la région d’Amboise à son retour d’Indochine et que son frère aîné séjourna plus d’un an à Tours à vivoter.

Je n’ai pas vu le temps passer. J’ai quand même fait une pause pour aller cueillir les dernières fleurs du jardin :

Maison 006a.jpg

Puis j’ai remis le nez dans le puzzle. Comme vous pouvez le constater, ça avance :  

Maison 002a.jpg


mardi, 23 octobre 2012

241. Maman les p'tits bateaux ...

Est-ce vraiment utile de vous dire qu'en ce moment je me barbe à cent sous de l'heure. Je m'abrutis sur le puzzle et je souffre actuellement d'un sérieux manque d'idées créatives... Bref, tout va de travers.

Côté voyage, ça commence à bouger un peu : mon passeport est parti à Paris pour obtenir les visas du Cambodge et du Vietnam. Je suis presque à jour des vaccinations, il ne reste que la 3e injection de l'hépatite B à faire. Dans un peu plus de deux mois, je lève le camp !

msindochine1.jpg

Voici le bateau prévu pour la croisière -le MS Indochine-. Pour me mettre un peu de baume au cœur, je me repasse cette vidéo :

Comme j'étais sur le site de Croisieurope, j'en ai profité pour regarder les autres croisières. J'avais l'envie de reprendre la croisière sur le Danube de Budapest jusqu'à l'embouchure du fleuve. Mais là, surprise, il n'y a plus de place ! Tout est déjà réservé.

Dans le coup, je me suis rabattue sur une croisière sur le Dniepr, de Kiev à Odessa à bord de ce bateau :

 

dniper.jpg

J'ai eu du bol, il restait une place pour un départ en mai.

Alors, pendant que j'y étais, j'ai programmé un autre voyage en octobre prochain (dans un an !) pour le Japon. Mais cette fois, j'ai le temps de faire la réservation. Murielle, de Nouvelles Frontières, m'a dit de la recontacter en mars. D'ici là, je serai peut-être mariée ... ou morte -la deuxième éventualité étant plus probable que la première-.

Bon, en attendant, je retourne à mon puzzle.