Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 16 juin 2012

120. Après l'effort, le réconfort

Maroc 2 195.JPG

C'est un peu à reculons que je suis allée hier chez le dentiste, mais je n'avais guère le choix. 

Il ausculte ma dentition, puis me dit :

— Nous allons nous occuper aujourd'hui des canines !

— AH NON !  Vous allez m'arracher cette pré-molaire dont il ne reste que la racine d'ailleurs. Cela fait deux jours que je me prépare psychologiquement, il est hors de question de reporter à une date ultérieure !

— Ah oui, c'est vrai, je l'avais oubliée ! Bon, au travail !

Après m'avoir sanglée sur le siège, il sort ses tenailles  et ... STOP !  Je dis n'importe quoi.

Bref, un quart d'heure plus tard, je ressors la mine réjouie bien qu'ayant un peu mal. Et pour me réconforter, je suis allée m'acheter une tablette de chocolat L. à la pistache. Hum ...

Quant aux autres dents, ça va attendre, il n'y a pas péril en la demeure. 

J'ai mis en ligne la dernière série de photos sur le vieux Tours, ICI. Il y en aura sûrement d'autres à venir. La maquette du livre est en cours de montage. Il devrait paraître dans le courant de décembre.

Mardi matin, je pars pour Strasbourg où je vais passer la nuit avant le départ pour la croisière sur le Danube. Ce matin donc, je passe chez Thierry récupérer des séries d'enveloppes à poster au cours du voyage.

— Toc, toc ! Il y a quelqu'un dans cette maison ?

vendredi, 15 juin 2012

119. Vivement c'soir qu'on s'couche !

mai08.jpg

J'ai rendez-vous chez mon dentiste cet après-midi. Au programme, arrachage d'une dent ! À ce rythme, il ne va bientôt plus m'en rester. J'aurais bien gardé la dent en l'état, mais cet homme avisé  m'a certifié qu'un jour ou l'autre, OBLIGATOIREMENT, un abcès va se former avec toutes les complications que cela peut entraîner :

— Vous imaginez un peu que cela vous arrive pendant un voyage ?

Oui, évidemment, c'est un argument qui tient la route. Mais bon, en attendant, vivement ce soir !

Autrement, suite de la série "L'âme du vieux Tours" ICI.

Bonne journée !

mardi, 12 juin 2012

115. Bienvenue chez demoiselle Minette

Dimanche matin, je suis donc partie à sept heures trente pour rejoindre Sainte-Foy-la-Grande. À peine cinq minutes après, il a commencé à pleuvoir et cela a duré durant tout le trajet avec, de temps à autre, des trombes d’eau empêchant même de voir la chaussée.

À la sortie d’Angoulême, je me suis alors aperçue que ma jauge d’essence flirtait presque avec la réserve. Ennuyeux car sur les routes départementales les RARES stations subsistant sont pratiquement toutes fermées le dimanche ! Par chance, j’ai trouvé une grande surface (fermée) mais ayant une pompe ouverte 24h/24.

Je me suis ensuite arrêtée peu avant Mussidan pour faire une pause café-pipi car ça devenait urgent. Dans le troquet, quelques clients papotaient au comptoir. Il y avait là deux petits vieux en pleine conversation et, en tendant l’oreille, j’ai pu m’apercevoir que je ne comprenais pas un traitre mot de ce qu’ils se disaient … C’est à ce moment-là qu’une petite dame est entrée, son parapluie à la main. Comme j’étais assise près de la porte, elle me dit en me montrant un bac en fer :

— Bonjour madame, puis-je déposer mon parapluie ici ?

— Oh, oui, je pense que c’est fait pour !

Elle s’avance alors jusqu’à ma table et se plante devant moi, en me dévisageant. Comme elle restait là, sans rien dire, je me suis alors sentie obligée d’entamer la conversation.

— Quel sale temps, n’est-ce pas ? Je viens de Touraine où nous avons ce temps depuis plusieurs jours.

— Ah … Silence, puis :

— C’est où,ça, la Touraine ?

— Euh, au nord, Tours, sur les bords de la Loire.

— Ah… De nouveau un long silence, puis :

— Et vous êtes toute seule ?

— Bah oui.

— Ah ….

Elle parut interloquée et moi j’eus la sensation d’être une extra-terrestre. Comme elle était toujours là, debout, devant moi, je me suis alors levée pour prendre congé.

Une petite heure plus tard, j’arrivais sur le lieu du rendez-vous, enfin presque, car si j’ai trouvé facilement la ville, trouver la rue fut une autre paire de manches. La pluie avait redoublé ses assauts et pas un chat dehors. Au bout d’une demi-heure à tourner à droite, à gauche, je finis par m’arrêter à la mairie qui était ouverte pour les élections. Là, j’obtins enfin les bons renseignements et quelques minutes plus tard j’arrivais à bon port :

 Bienvenue chez demoiselle Minette, Paul et Yvette !

Ste Foy 019b.jpg

 

Ste Foy 004a.jpg

dimanche, 10 juin 2012

114. Sous un ciel gris

ph14.jpg

Finalement, on peut dire que nous avons eu de la chance hier car, si le ciel fut très menaçant durant toute la journée, nous avons tout de même échappé à la pluie.

Après une balade dans les allées du jardin de la Chatonnière, nous sommes ensuite revenues à Tours. Déjeuner à la brasserie de l'Univers, visite de la cathédrale, puis flânerie dans le vieux Tours. C'est tout à fait par hasard que j'ai retrouvé le passage du Cœur Navré dans la rue Colbert ! Je croyais qu'il avait disparu. 

Enfin, avant de repartir à la maison, arrêt incontournable à la briocherie de la place de la gare !

boulangerie1 (2).jpg

boulangerie2a.jpg

boulangerie3.jpg

Pour les fleurs, rendez-vous ICI.

samedi, 09 juin 2012

113. Pour bien commencer la journée

Bon, il est 4h30 et je viens de me lever. La fête bat toujours son plein chez mes voisins, mais je dois bien avouer que cela ne fut pas l'orgie attendue ! Quelques hurlements hystériques de filles par-ci par-là, des braillements intempestifs aussi, un peu l'ambiance d'un match de foot.

Bref, tout ceci ne m'a pas empêché de bien dormir. Dans le coup, je reste un peu sur ma faim, il n'y a pas de quoi péter un cambrion !