Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 09 mars 2009

80. Ça bouge à Tours

Place Plumereau à Tours, dans les années vingt :

placeplum.jpg

Qui a dit que Tours était une ville paisible ? Ce ne fut pas le cas durant le week-end. Jugez-en plutôt ICI.

Il est vrai que la place Plumereau est un lieu dangereux à partir d'une certaine heure avancée et qu'il n'est pas conseillé de s'y promener seul. Les agressions par arme blanche y sont fréquentes. Je me demande même si le guide du routard ne l'indique pas dans sa rubrique de conseils de prudence.  

Là il s'agit plutôt d'un rassemblement qui semble avoir dégénéré avec les forces de l'ordre. On en saura plus aujourd'hui !

Place Plumereau de nos jours :

placeplum1.jpg

dimanche, 08 mars 2009

79. Journée mondiale de la femme (3)

Pour terminer en beauté voici un diaporama où vous retrouverez toutes ces femmes que j'ai rencontrées un jour, au détour d'un chemin ou d'une ruelle.

Journée de la femme

Je rajoute celle-ci que j'ai oubliée en cours de route, photo prise dans un village au nord du Vietnam.

jdelaf27.jpg

78. Journée mondiale de la femme (2)


podcast

Suite et fin de la série de portraits de femmes.

jdelaf25.jpg
jdelaf6.jpg
jdelaf18a.jpg
jdelaf10.jpg
jdelaf13.jpg
jdelaf17a.jpg
jdelaf12.jpg
jdelaf14a.jpg
jdelaf19.jpg
jdelaf4.jpg
jdelaf8.jpg
jdelaf16.jpg

77. Journée mondiale de la femme (1)



podcast

C'est l'occasion pour moi de vous proposer une série de portraits de femmes rencontrées ici ou là...

jdelaf1.jpg
jdelaf2.jpg
jdelaf3.jpg
jdelaf5.jpg
jdelaf11.jpg
jdelaf7.jpg
jdelaf15.jpg
jdelaf9.jpg
jdelaf20.jpg
jdelaf21.jpg

jeudi, 05 mars 2009

74. Les Enfoirés font leur cinéma


podcast

coluche.jpgEt revoilà l’équipe des Enfoirés. La collecte pour les restos du cœur aura lieu ce week-end. Vous verrez les bénévoles à l’entrée des grandes surfaces, avec leur prospectus et leur caddie à remplir… Ça ne me réjouit pas du tout d’aller ainsi faire la manche, car il s’agit bien de ça, on va mendier auprès d’une partie de la population pour nourrir une autre partie de la population. Ça fait plus de vingt ans que cela dure. Le système est bien rodé et apparemment, ça arrange bien les politiques (de droite comme de gauche d’ailleurs). Imaginons une seconde que les restos disparaissent d’un coup pour diverses raisons (rupture de stocks, manque de bénévoles…). Le gouvernement se retrouverait alors dans une sacrée m…

Comment gérer dans l’urgence tous ces gens qui ont pris l’habitude d’être assistés ? C’est une simple question que je soulève. J’attends vos réactions.

Pour l’heure nous sommes un peu submergés par le flot croissant de nouveaux inscrits, des gens un peu ahuris de se retrouver dans ce lieu qu’ils pensaient être réservé à d’autres plus malchanceux qu’eux. On repère vite les nouveaux : ce sont ceux qui n’osent pas vous regarder en face et qui vous disent merci bien d’une voix tremblotante. Chez les habitués, il y a une catégorie très particulière : ce sont des gens qui n’ont pas encore compris que les restos n’étaient pas un magasin. Ils râlent quand il n’y a qu’une seule variété de yaourts, font la grimace quand les légumes ne sont pas de toute première fraicheur ( bah oui, on n’a pas encore installé de brumisateur pour les salades !), ou refusent catégoriquement un melon sous prétexte qu’il a un petit  gnon. Que voulez-vous, on ne refera pas le monde…

Je vous rassure, ils sont peu nombreux ! Heureusement d’ailleurs, sinon j’abandonnerais tout de suite.

Pour tous les autres, les restos restent une bouée de sauvetage leur permettant de surmonter un passage difficile et notre plus grand plaisir est quand ils nous disent :

« Ça y est, j’ai trouvé un boulot, c’est la dernière fois que je viens !».

Nos stocks sont à la limite de l’épuisement et la collecte de vendredi et samedi va permettre de tenir durant l’inter-campagne (d’avril à décembre), période durant laquelle nous sommes ouverts une fois par semaine.

 

On peut compter sur vous ?