Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 04 octobre 2008

Quand les blogueurs se rencontrent

La semaine dernière, j'ai fait la connaissance (visuelle) d'un de mes lecteurs les plus assidus, à savoir Jo du Portugal. De retour en Touraine avec son épouse pour une brève période, il m'a téléphoné et nous nous sommes retrouvés à la terrasse d'un café.

restaurant.jpgMercredi dernier, ce fut le tour de Jocelyne avec son mari. Invitation inattendue dans un restaurant de la rue Nationale ! J'ai ainsi fait la connaissance de son mari, André, qui est pilote de ligne. 

C'est donc grace à mon blog que j'ai fait la connaissance de Jo et de Jocelyne, des gens charmants que je n'aurais jamais eu l'occasion de connaître dans la vie de tous les jours.

A qui le tour maintenant ?

lundi, 22 septembre 2008

Nous sommes en guerre

depuis 2001, en fait depuis que nos politiques de l'époque ont décidé d'envoyer des troupes combattre les Taliban dans un pays hostile où les Russes se sont cassé le nez, malgré les nombreuses troupes envoyées et un armement impressionnant.

Combattre le terrorisme et apporter la liberté au peuple afghan, voilà de bien grands et nobles vœux. Mais depuis 2001, on peut bien avouer que l'on assiste surtout à un enlisement total, malgré l'augmentation des troupes. De plus, les nombreuses erreurs commises par les Américains, bombardant un peu au hasard, faisant de très nombreuses victimes dans la population, ont rendu les Afghans de plus en plus hostiles à cette occupation de leur territoire -et on peut les comprendre !.

Depuis peu, le conflit s'étend au Pakistan. Je me pose deux questions que les journaux ne semblent pas aborder :

1. Où les Taliban se procurent-ils  l'argent pour acheter les armes ?

2. Quels sont les pays qui leur fournissent ces armes ? Vous trouverez quelques éléments de réponse ICI.

Les députés viennent tout juste de voter le maintien des troupes françaises en Afghanistan (343 pour, 210 contre).

Nous nous engageons dans un véritable bourbier où nous n'avons aucune chance de sortir vainqueurs ( enfin c'est mon opinion, cela n'engage que moi).

Finalement, ce soir je vais manger des crêpes.

Le temps était idéal

cv35.jpgsamedi et dimanche pour faire voltiger les cerfs-volants et les amateurs se sont retrouvés nombreux dans la plaine de la Gloriette à Tours. C'est vrai que c'était bien joli de voir ainsi planer toutes ces formes différentes. Mais gare où vous mettez les pieds ! Il y a des fils partout.

Certains passionnés vont même jusqu'à hisser une caméra dans le ciel afin de photographier le cerf-volant en vol... 

Retour à la réalité : ce matin, je n'ai pas eu le courage d'aller acheter du pain. Dans le coup, ce soir je vais manger de la bouillie. Demain je tâcherai de faire un effort pour sortir.

Voici quelques uns des plus beaux cerfs-volants.

dimanche, 21 septembre 2008

Le timbre du mois

timbresept.jpgTiens tiens, un éléphant ? Mais il me semble le reconnaître. Ah oui, mais c'est bien sûr ! Il s'agit de l'éléphant du sultan des Indes. Vous ne savez peut-être pas, mais on peut grimper dessus et faire une balade d'environ 45 minutes. De temps à autre, l'éléphant crache de l'eau par la trompe. 

Vous pensez bien que Julie et moi ne pouvons pas rater ça !

Mais au fait, où peut-on le voir ? ICI.

Et bravo Thierry pour le dessin ! 

mardi, 02 septembre 2008

Rentrée des classes

C'est reparti pour une année ! C'est ce que j'ai pensé ce matin en passant par hasard devant mon ancienne école au moment où les enfants sortaient pour la pause de midi. Cette rentrée est placée sous le signe des changements : d'abord l'instauration de la semaine de quatre jours, puis la mise en place de soutien scolaire pour les élèves en difficulté. Oui, mais quand ? Il semblerait que le choix soit laissé aux écoles. En fait, la marge est faible. Soit écourter la pause du repas et placer une demi-heure de soutien, soit rallonger la journée d'une heure. Espérons simplement que ces nouvelles mesures répondent de manière efficace aux difficultés que rencontrent certains enfants.ScannedImage-2.jpg

Voici une photo de classe datant du début du XXème siécle. On peut y voir deux petites filles portant des chapeaux à large bord. Il s'agit de ma grand-mère paternelle et de sa sœur cadette. Ma grand-mère n'a jamais fréquenté l'école primaire de façon régulière. Sa mère la gardait souvent à la maison pour effectuer des tâches ménagères. Je ne suis pas certaine qu'elle ait eu son certificat d'études. Et pourtant, elle était capable d'écrire sans faire de fautes d'orthographe !